Blackwood Stables : découvrez le géant du pré-entraînement au Kentucky

 Fils d'agriculteur, né en Californie, Guiness McFadden est aujourd'hui le plus fameux débourreur et pré-entraîneur du Kentucky depuis sa base de Blackwood Stables. Niché au milieu des gros haras, il a lancé il y a 10 ans ce complexe public aux allures d'hippodrome, une petite révolution à l'époque, alors que le Kentucky commençait à devenir la capitale mondiale du cheval... Il nous explique EN VIDEO son histoire et sa méthode, avec des chevaux qui passent la plupart de leur temps en extérieur.

Vente d'Automne ARQANA - Partie élevage : les top-prices continuent de rester en France

Lors de la dernière journée de la vente d'automne ARQANA, la partie élevage a encore démontré la tendance de la semaine : celle que les top-prices restent en France. De La Boétie, achetée par Guy Petit pour un client irlandais qui va la faire saillir dans l'Hexagone, jusqu'au frère de Thélème et la soeur de Bipolaire pleine de Karaktar pour le jeune propriétaire Sofiane Benaroussi, le tout est un bon signe au coeur d'un marché très exigeant. 

Arqana publie ses dates de ventes 2023 : retour de la V2 et disparition de la session de septembre

Comme annoncé lors de la soirée de l'Asselco par Eric Hoyeau lui-même, la session de yearlings septembre créée en 2022, qui avait marché sur les pieds de la vente d'Osarus tout en obtenant des résultats en demi-teinte, n'est pas reconduite. La V2 retrouve sa place en août.  Une journée de pause est ajoutée lors de la breeze up. La vente d'octobre s'étendra désormais sur 6 jours. Voir toutes les dates.

Vente d'Automne ARQANA : Goliath du Berlais et Sablonnets en tête de la mêlée

Déjà vendeur du top-price historique des yearlings d'obstacle en 2021 à 170 000 €, le Haras des Sablonnets de la famille de Talhouet-Roy réédite lors de la 2e journée de la Vente d'Automne 2022. Ayant misé sur une jument de classe pleine du jeune Goliath du Berlais, Antoine de Talhouet-Roy et son équipe ont vendu 130 000 € le frère de Paradiso à Davide Satalia, dans un marché exigeant, où les top-prices vont pour la plupart restés en France. 

Disparition de Pascaline de Lageneste : l'obstacle pleure l'une de ses grandes dames

Lundi, une grande femme des courses nous a quittés. Victime d'un tragique accident, Pascaline de Lageneste, la "bonne maman" du Haras de Saint-Voir a fait couler une larme sur le visage de tous ceux qui l'ont connue et aimée pour sa droiture et  sa profonde gentillesse. Pascaline était bien sûr l'épouse de Nicolas, la mère de Justine et Thomas, mais aussi une figure maternelle pour beaucoup de jeunes passionnés passés par Saint Voir. Bref, c'était quelqu'un de bien, une belle personne... et c'est déjà tellement !