Un Temps Pour Tout (trophées Arqana) : le Saint-Voir masqué

Il porte un nom qui sonne bien le Haras de Saint-Voir, et pourtant Nicolas de Lageneste n'apparait nul part dans l'entourage du gagnant du Prix de Maisons-Laffitte (Gr.3) à Auteuil. L'homme de l'Allier a pourtant élevé le pensionnaire de François Nicolle (vendu depuis Outre-Manche), sans vraiment l'avoir décidé à la base... L'éleveur d'Un Temps pour Tout est Felix Talbot, un irlandais, et d'ailleurs, le fils de Robin des Champs porte le suffixe IRE. Mais en fait, il est arrivé foal non nommé en France.

Ectot (Trophées Arqana): le déménageur normand

L'un des meilleurs 2 ans de sa génération, Ectot n'a été battu que par Karakontie, le lauréat de Prix Jean-Luc Lagardère (Gr. 1), le jour de leurs débuts communs à Compiègne. Espoir classique après ses succès dans le Critérium Européen du Fond de l'Elevage (Listed), le Prix des Chênes (Gr. 3) et surtout le Critérium International (Gr. 1), Ectot est issu des ventes de yearlings d'Août 2012 où il avait été acheté 75.000euros par Sylvain Vidal pour le compte d'Elisabeth Vidal, sa femme, et Gérard Augustin-Normand. Ce dernier a déjà goûté aux joies d'une victoire classique grâce à Le Havre dans le Prix du Jockey-Club en 2009. Ectot, qui présentait déjà sur le ring un physique très impressionnant, suivra-t-il ses traces ?

Catcall (Tropheés Arqana): le grand écart

Acheté pour seulement 5.000 euros yearling lors de la session de décembre 2010, Catcall est un cheval de rêve. En 15 sorties publiques, le sprinter a gagné 5 courses et a été à 8 reprises « dans l'argent ». Repéré yearling par Gérard Samama, Catcall a tutoyé les sommets en 2013 pour la casaque de sa femme Mme Gérard Samama. Elevé par Fernand Krief dans l'Orne, Catcall a été placé chez Philippe Sogorb, jeune entraineur à réussite installé à Mont-de-Marsan.