Aujourd'hui : Fairyhouse
November National Hunt Sale
Cheltenham - le 15/11/2019
Cheltenham November Sale
Fairyhouse - le 16/11/2019
Flat Foal & Breeding Stock Sale
Kill - du 18/11/2019 au 20/11/2019
November Foal Sale Part. 1
Deauville - du 18/11/2019 au 20/11/2019
Vente d'Automne
Kill - du 21/11/2019 au 22/11/2019
November Breeding Stock Sale 2019
Kill - le 22/11/2019
November Foal Sale Part 2
Newmarket - le 25/11/2019
December Yearling Sale
Newmarket - du 27/11/2019 au 30/11/2019
December Sale - Foals

Doublé à Pau : " Si t'as pas de Nidor, t'es mort ! "

22/02/2016 - Zoom sur
Eric Leray est un bon entraineur mais il a sans doute raté une carrière dans la pub et le marketing. Pour son propre étalon, il a inventé ce slogan qui tue : "Si t'as pas de Nidor, t'es mort" qui s'est parfaitement justifié lors du dimanche 21 février de la clôture 2016 avec un doublé des deux AQPS (forcément...) Corazones et Utah de la Coquais.


Eric Leray, entraineur de Senonnes, a fait un doublé à Pau... en tant qu'étalonnier de Nidor !


Amoureux de longue date du meeting de Pau, qui s'est conclu devant une foule nombreuse et sous un ciel radieux (car, blague mise à part, les tribunes et le restaurants étaient aussi combles de public que le ciel dégagé de nuages), Eric Leray déambulait d'un air guilleret. L'entraineur de Senonnes a fait un pari il y a 10 ans. Il a mis un terme à la carrière de son champion de l'époque Nidor, pourtant au sommet de sa forme à seulement 5 ans, après son succès dans une très bonne course plate à Lyon, tandis que le fils de French Glory, parfaitement polyvalent, avait déjà gagné en haies et en steeple à Pau et à Auteuil, y compris une fois alors que la selle avait tourné au gros open-ditch !

 


Nidor au Haras de la Haute Chaussée, chez Eric Leray, à Congrier près de Senonnes.

 

Mais Eric Leray, l'entraineur passionné d'élevage, accomplissait son rêve : fabriquer un étalon. Cela n'était pas une évidence avec Nidor , AQPS qui n'avait alors pas toutes les qualifications pour que la production rentre automatiquement dans le stud book AQPS naissant. Le mentor, trop prudent, a sans doute eu le tort stratégique de ne pas tenter de le courir dans des listeds ou des groupes, jonglant entre les 3 disciplines sans marquer au moins une fois les esprits dans un gros morceau à Auteuil. Du coup, Nidor n'a jamais beaucoup sailli sauf lavec e soutien d'Eric Leray. Pour autant, c'est un voisin de ce dernier, Laurent Viel, qui a donné son premier vainqueur avec Un Joyeux, super cheval qui a fait beaucoup de chemin depuis.

 

 

Avec la montée en puissance de sa production en 2014 et 2015, on peut dire aujourd'hui que Nidor est un étalon confirmé et tout simplement bon. A Pau, il a réussi son premier doublé. Issu de sa première génération, âgé de 8 ans, Utah de la Coquais a remporté en quelques foulées le bon cross Prix Ferdinant Riant, qui empruntait 2 fois le gros passage de route. Entrainé par Pascal Journiac, Utah de la Coquais est un super sauteur capable de tout faire puisqu'il avait gagné une bonne course de haies 3 semaines plus tôt. Attentiste en dernière position, il a cloué ses rivaux sur place après la dernière haie.

 


Foule nombreuse et ravie sous un soleil radieux !


Utah de la Coquais a été monté sagement en dernière position. Il négocie prudemment, mais sûrement; les gros fromages de Pau.


Après avoir longuement attendu, Utah de la Coquais passe tout le monde dans la ligne droite, dont l'animateur Star Rochelais.


Mais alors que Nidor a la réputation de produire tardif, il s'était distingué dans la course précédente avec un jeune sauteur de 4 ans, Corazones, autoritaire vainqueur de bout en bout du Prix François de Poncins, sous l'entrainement de François-Marie Cottin et la casaque de l'acteur de cinéma Gérald Laroche. Pas rapde en plat à 3 ans, Corazones a gagné à réclamer en début de meeting pour Eric Leray puis vient d'enchaîner deux nouvelles victoires dans de bonnes épreuves à conditions.

Et encore, Nidor a manqué de peu un triplé pour lui historique car Age d'Or, dans un handicap, s'est précipité sur sa gauche dans le dernier tournant pour finir sa course par un panache spectaculaire plutôt qu'un succès qui lui semblait promis tant il était au dessus du lot. Doué, Age d'Or est aussi fantasque car il alignait là sa 3ème chute consécutive...

 


Corazones, sauteur impulsif.


Sous la selle de Jacques Ricou, Corazones repousse aisément les attaques

 

Lui qui est rejoint dans le parc étalon français par son lointain cousin Voiladenuo, Nidor fait partie d'une série maigre, celle des étalons AQPS. Très difficile à fabriquer tant les habitudes et la logique conduisent les éleveurs à castrer très jeunes ces futurs chevaux d'obstacle, les reproducteurs "ex demi-sang" ont toutefois marqué quelques esprits. Quand Nidor, est rentré étalon, il rejoignait à ce titre Chef de Clan qui, lui, provenait du stud-book anglo. Ce dernier, fils du difficile Cyborg, a eu une production irrégulière avec le champion de cross Iclan de Molière mais aussi beaucoup de déchets inserviables. Dans l'histoire, tous n'ont pas réussi, à l'image de Cupidon, qui n'a toutefois que très peu sailli, ou encore Esteem Ball qui lui, a eu sa chance et s'est révélé tout simplement mauvais au haras. Au contraire, l'oncle de ce dernier, Useful  a été une réussite authentique en tant que père et aujourd'hui père de mère, tandis qu'avant lui, Italic avait donné les 2 cracks The Fellow et Al Capone II. Pas mal quand même...


On en parle dans l'article