Fairyhouse - du 24/09/2019 au 25/09/2019
September Yearling Sale
Arcadia, Californie - le 25/09/2019
Santa Anita Fall Yearlings
Fairyhouse - le 26/09/2019
September Yearling Sale Part II
Timonium, Maryland - du 30/09/2019 au 01/10/2019
Midlantic Fall Yearlings
Kill - du 01/10/2019 au 02/10/2019
Orby Sale
Saint-Cloud - le 03/10/2019
Vente de Pur-Sang Arabes
Kill - le 03/10/2019
Sportsman's Sale
Saint-Cloud - le 05/10/2019
Vente de l'Arc

Almanzor pour son père Wootton Bassett : en route vers le Jockey-Club ?

10/05/2016 - Zoom sur
Ils n’étaient que quatre dans le Prix de Guiche 2016, Gr.3 préparatoire au Prix du Jockey-Club qui se disputera le 5 juin prochain, mais Almanzor a largement dominé ses adversaires n’en faisant qu’une bouchée. Il devient ainsi le premier vainqueur de groupe pour son père Wootton Bassett. Offrira-t-il dans moins d’un mois un deuxième classique à l’association Antonio Caro – Gérard Augustin Normand, deux ans après la victoire d’Avenir Certain dans le Prix de Diane ?

 

Monté aujourd'hui par Christophe Soumillon dans ce Prix de Guiche, Almanzor avait déjà remporté le Grand Critérium de Bordeaux l'an passé ©APRH

 

Il est né d’une souche qui nous vient des Aga Khan Studs. Almanzor a été élevé par le Haras d’Etreham qui avait acheté sa mère, l’inédite Darkova, fille de l’Américain Maria’s Mon, aux ventes d’élevage Arqana 2011 pour 16.000€. Le pedigree est bon mais légèrement endormi sous la première et deuxième mère à l’époque malgré les victoires de Gr.1 de la cousine de Darkova, Darjina (la mère de Djidani).

Croisée aux étalons d'Etreham, Darkova a tout d’abord pouliné d’Almanzor en 2013, de sa propre sœur en 2014 désormais nommée Troarn, d’un mâle de Falco en 2015 (inscrit aux ventes de yearlings 2016) et d’un nouveau mâle de Wootton Bassett le 8 mars dernier. Elle est d’ores et déjà pleine de Le Havre.

 

Voir l'interview de Jean-Claude Rouget, acheteur de la soeur d'Almanzor lors des ventes de yearlings V2 Arqana en août 2015

 

Après sa victoire dans le Prix de Guiche (Gr.3) sur 1800m, Almanzor semble posséder plus de tenue que son père, le précoce Wootton Bassett. Ce dernier était en effet arrivé invaincu sur le Prix Jean-Luc Lagardère qu’il a gagné en 2010 en battant Maiguri, Tin Horse et Moonlight Cloud. Entrainé par Rochard Fahey, Wootton Bassett est entré au haras en 2012 et devenait ainsi le premier fils d’Iffraaj faisant la monte en France.

Après avoir sailli 47 juments pour sa première saison de monte en 2012 puis 29 en 2013, Wootton Bassett a largement redressé la barre en saillissant 73 poulinières en 2014 et 69 en 2015 : les naissances de ses premiers poulains et son physique beaucoup plus avantageux qu’à ses débuts l’ont entre autre aidé.

 

Almanzor yearling...

 

...et désormais cheval de course. Vu le sourire affiché par son entraineur Jean-Claude Rouget, il y a de fortes chances que l'on reparle d'Almanzor ces prochaines semaines ©APRH

 

Wootton Bassett, le père d'Almanzor, pris en photo lors de la Route des Etalons 2016, est aujourd'hui devenu une vraie gravure


On en parle dans l'article