Doncaster - du 27/08/2019 au 28/08/2019
Premier Yearling Sale
Doncaster - le 29/08/2019
Silver Yearling Sale
Baden-Baden - le 30/08/2019
Jährlings Auktion
La Teste - du 03/09/2019 au 04/09/2019
Vente de Yearlings
Le Lion d'Angers - le 05/09/2019
Show AQPS Ouest

La consécration pour Crillon

21/06/2016 - Zoom sur
Jémy Baie, Alex de Larredya, Buveur d'Air ou encore Aroma Baie ont tous un point commun : le même père, Crillon. Ce reproducteur âgé aujourd'hui de 20 ans stationne depuis plusieurs années chez André-Jean Belloir à l’Élevage de la Baie, près du Mont Saint-Michel. Ce fils de Saumarez a encore brillé le week-end dernier à travers la victoire en steeple chase d'Arc du Chatelet au Lion d'Angers et celle de Chi Lo Sa de Monty à Corlay. Découvrons l'histoire de cet étalon noir. 

 

              

      Crillon et André-Jean Belloir au Haras de la Baie 
 
 
 
Gagnant d'une Listed, Crillon est aussi placé des Prix Jean Chaudenay et Vicomtesse Vigier (Gr.2) et de Gr.3. En 2004, après être passé sous l'entraînement d'Elie Lellouche et Joël Boisnard,le cheval rentre comme étalon à l'âge de douze ans au Haras de la Baie à Pontorson dans la Manche. Dès sa première saison de monte, le deuxième de Montjeu dans l'édition 2000 du Prix Foy (Gr. 3) sort 22 produits dont trois chevaux de Listed dont notamment Rhode Island. Ce cheval connaît ses plus belles années de carrière sous la houlette de Jean-Luc Laval. Le metteur au point basé dans le Sud Ouest avait aussi entraîné son frère. Mais le petit fils de Mistigri avait un meilleur mental que sa fratrie mais malheureusement pas de jambes. Crillon est aujourd'hui reconnu pour avoir produit Jémy Baie, lauréat cette année du Prix Troytown (Gr.3) et placé des préparatoires au Grand Steeple Chase de Paris sans pouvoir participer à l’événement de l'année à Auteuil à cause de la mort de son mentor, Michel Postic. André-Jean Belloir explique : « Cela va peut-être vous décevoir mais je n'avais pas élaboré à l'avance le croisement de Jémy Baie. L'objectif était que Crillon saillissent un maximum de juments ». Plus récemment c'est Alex de Larredya qui a fait briller son père, en s'octroyant la deuxième place derrière Ptit Zig dans la Grande Course de Haies d'Auteuil (Gr.1). « Comme Jean-Luc avait entraîné un très bon cheval nommé Rhode Island, et qu'il en gardait un bon souvenir, nous avons contacté notre ami Benoît Grosfils chez qui était stationné Crillon. Mais avant, nous n’en n'avions jamais entendu parler. Et c'est ainsi que l'histoire d'Alex de Larredya a débuté ». souligne Chantal Laval, secrétaire du Syndicat ECSSO et éleveuse du poulain.
 
 
 
  Alex de Larredya et Ptit Zig au coude à coude dans la Grande Course de Haies d'Auteuil (photo APRH)
 
 
Puis après deux ans passés au Haras de la Baie, André-Jean Belloir décide d'envoyer son cheval dans le Centre de la France. Peu exploité (moins de 10 juments par an pendant deux ans), Crillon revient dans la baie du Mont Saint-Michel. « Quand il est revenu à la maison, il saillissait essentiellement mes juments et certaines de clients fidèles comme celles de l'élevage des Ongrais » ajoute le professionnel Manchot. « En 2015 il a sailli 40 juments. En 2016 Crillon va saillir 80 juments. Sa popularité et la confiance porté à son égard est due aux résultats de Jémy Baie et d'Alex de Larredya. Son succès est aussi garanti grâce à la côte d’un de ses bons représentants en Grande-Bretagne. Brelan d'As, un de ses fils acheté 225 000 euros par des anglais aux dernières ventes de Novembre d'Arqana. De plus, les victoires de Buveur d'Air comme celles dans l'Imagine Cruising First In the Frame Top Novices' Hurdle (Gr.1) à Aintree n'est pas étranger à la réussite de son père. » Il a sailli cette année une soeur de Buddy Banks, de Buveur d'Air mais aussi des filles de Poliglote.
 
 
 
L'éleveur termine : « La famille Papot a joué un rôle important dans la carrière d'étalon du cheval. Lorsque Crillon se trouvait un peu dans le creux de la vague, ils ont décidé d'acheter deux poulains car ils apprécient beaucoup cette origine ». Grâce à cet achat, le premier propriétaire de chevaux d'obstacle en France a transmis une excellente image de l'étalon.