Aujourd'hui : Lexington, Kentucky
The October Sale
Aujourd'hui : Kill
Autumn Yearling Sale
Demain : Deauville
Vente de Yearlings d'Octobre
Demain : Kill
Autumn HIT Sale
Doncaster - le 24/10/2019
Autumn Hit & Yearling Sale
Newmarket - du 28/10/2019 au 31/10/2019
Autumn Horses In Training 2019
Maisons-Laffitte - le 31/10/2019
100% Obstacle
Lexington, Kentucky - le 05/11/2019
The November Sale

Myboycharlie gagne la Caulfield Cup avec Jameka

16/10/2016 - Zoom sur
 Lui qui est resté le printemps dernier plutôt que de faire la double saison comme depuis 2012, Myboycharlie a non seulement brillé de mille feux en France mais vient de sortir la gagnante de la très importante Claulfield Cup, Gr.1 en Australie, grâce à la jument de 4 ans Jemaka.


Fille de Myboycharlie, Jameka s'impose très facilement dans la Caulfield Cup sous la selle de Nicholas Hall.

 

Myboycharlie...Très convoité depuis son arrivée en France pour la printemps 2012, ce vainqueur de Prix Morny qui appartient à des australiens et faisait la double saison avec Vinery Stud dans la Hunter Valley, a subi une baisse de popularité en France en 2015, car sa 1e génération de 2 ans "Fr" né en 2013 n'avait pas effectué la razzia escomptée. De fait, plutôt que d'effectuer une 5e saison de monte au Haras du Mézeray, il est resté dans l'outback australien pour cette année complète, sachant que ses résultats sont bons aux Antipodes, grâce à des leaders comme Charlie Boy et Peggy Jean.

 

 

Bien entendu, sa production française s'est mise à gagner de partout, notamment grâce à Cheikeljack (Prix Djebel), Camprock (Prix Pénélope) et Art of Raw (Prix Delahante). Et voilà qu'à l'autre bout de la planète, Myboycharlie réalise un fait d'armes supérieur encore à celui accompli aux Etats-Unis par EuroCharline quand elle a gagné les Beverley D. Stakes (Gr.1). Ainsi, le samedi 15 octobre 2016, sa fille Jameka a enlevé la Caulfield Cup (Gr.1), une course sur 2400 m parmi les plus importante de cet immense pays de courses, offrant plus d'un million d'euros au vainqueur. Cette jument de 4 ans, qui confirme la réussite très particulière de son père avec les femelles, s'est imposée de 3 longueurs face à Scottish, le pensionnaire de Godolphin.

Désormais, Jameka vise la 156e édition de la Melbourne Cup, sachant que l'an dernier, pendant ce même meeting de Flemington, elle y a avait remporté les Crown Oaks (Gr.1).


On en parle dans l'article