Fairyhouse - du 24/09/2019 au 25/09/2019
September Yearling Sale
Arcadia, Californie - le 25/09/2019
Santa Anita Fall Yearlings
Fairyhouse - le 26/09/2019
September Yearling Sale Part II
Timonium, Maryland - du 30/09/2019 au 01/10/2019
Midlantic Fall Yearlings
Kill - du 01/10/2019 au 02/10/2019
Orby Sale
Saint-Cloud - le 03/10/2019
Vente de Pur-Sang Arabes
Kill - le 03/10/2019
Sportsman's Sale
Saint-Cloud - le 05/10/2019
Vente de l'Arc

Le Fou est de retour en France au côté de Noroit chez Gilles Trapenard

09/12/2016 - Mercato
Créateur du Haras et du label de Sivola dans l'Allier, Gilles Trapenard fait revenir d'Irlande l'étalon Le Fou, frère de Montjeu, déjà père de multipe black type en obstacle, et à l'honneur dernièrement à Auteuil avec Brut Imperial. Il rejoint Noroit, qui a eu ses premiers 3 ans français en 2016.


Le Fou

 

Parti en Irlande pour la saison de monte 2013, dans le haras d'Arctick Stud, Le Fou vient d'être acquis par Gilles Trapenard et traverse donc la Manche et la Mer d'Irlande dans l'autre sens pour devenir étalon au Haras de Sivola dans l'Allier en 2017. C'est un frère de Montjeu (Sadler's Wells) par Polish Precedent. Gagnant de l'Arc de Triomphe, Montjeu est devenu un crack étalon à Coolmore même s'il est mort précocément, en donnant 4 gagnants de Derby d'Epsom, et se montre aussi très influent sur les obstacles en tant que père d'Hurricane Fly et père d'étalons comme Montmartre ou Walk In The Park.

Egalement entrainé par John Hammond, Le Fou a eu une carrière de courses assez atypique. Vainqueur pour sa rentrée à 3 ans sur 1600 m dans un maiden à Longchamp, il battait alors un lot extraordinaire, comportant Westerner, Devious Indian, Sulamani. Dans la foulée, il termine 2e du Prix La Force (Gr.3), entre River Dancer (futur champion à Hong Kong) et Martaline, mais aussi devant Great Pretender. Ensuite, il a peu couru mais a gagné 2 grosses courses à conditions (devant Minds Locked, Pride, etc...) et s'es classé 3e de Listed à Deauville, le Prix de Reux, derrière Policy Maker.

 


Gilles Trapenard

 

Entré au Haras du Hoguenet à l'âge de 7 ans en 2006, Le Fou a sailli une 50aine de juments par an lors de ses premières saisons de monte  et s'est rapidement distingué avec ses 1e générations. Ayant malgré cela subi une baisse de popularité en 2012 (23 juments sailli), il était donc parti à Artick Stud, qui venait alors de vendre un autre de ses frères, Goldwell, père d'une vainqueur à Cheltenham Aujourd'hui, Le Fou revendique la paternité de 3 gagnants de black-type : Dolatulo (Gr.3 à Wetherbys), Ma du Fou (Listed à Huntingdon) et Urbain de Sivola (listed à Auteuil). Ce n'est bien sûr pas un hasard si Gilles Trapenard s'est intéressé au cas de Le Fou, suite à la victoire de son élève Urbain de Sivola dans le Prix Miror. Le Fou a donné placés de black type comme Cèdre Bleu, Alix Pretty, Plaisir Fou, Carlain (3e Prix Ferdinand Dufaure, Gr.1), Alizee Javilex, et Brut Impérial, qui vient encore de se distinguer à Auteuil avec un succès dans le Prix Ucello II et une 2e place dans le Prix Jean Laumain.

En Irlande, Le Fou a eu plus de 200 produits. Sa 1e génération sera yearling en 2017, pendant que lui-même sera de retour en France. Son nouveau voisin de boxe, l'allemand Noroit, importé en France en 2012, a donc eu sa 1e génération de 3 ans "Fr" en 2013, qui compte notamment Diable de Sivola, un élève maison vendu en Angleterre où il vient de conclure 2e d'un Gr.2 préparatoire eu Triumph Hurdle de Cheltenham.

Note : Le Fou n'a pas été nommé ainsi parce qu'il était fou, mais son nom signifie un ruisseau ou un petit arbre sur le domaine appartenant à son éleveur, feu Sir Jimmy Goldsmith, à Montjeu...