Aujourd'hui : Doncaster
December Sale
Demain : Deauville
Vente d'Elevage
Ascot - le 09/12/2019
Ascot December Sale
Timonium, Maryland - le 10/12/2019
Midlantic December Mixed & Horses of Racing Age
Kill - du 11/12/2019 au 12/12/2019
December National Hunt Sale
Cheltenham - le 13/12/2019
Cheltenham December Sale

Vision d'Etat : 18 victoires en 3 mois !

10/12/2016 - Zoom sur
 Après avoir connu une sorte de "traversée du tunnel" avec 22 juments saillies ce printemps 2016, le champion Vision d'Etat, vainqueur de 4 Gr.1 dont le Jockey-Club et la Hong Kong Cup, voit sa cote de popularité remonter en flèche cet automne à la faveur d'un enchainement de résultats tout à fait spectaculaire.


Vision d'Etat.
 

Le Prix des Citronniers est à Cagnes/Mer ce que le Prix Finot est à Auteuil : une épreuve très convoitée pour les débutants de 3 ans. Dans l'épreuve pour pouliches, Yannick Fouin a signé le jumelé gagnant avec Speedy Speed, fille de Vision d'Etat, et Quindaba, fille de Sinndar. Pas très rapide en plat, 5e à Amiens et 4e au Pin, elle a changé de visage sur les haies. 

 


Speedy Speed

 

Elévée par Laurence Gagneux, du Haras des Eclos, et le footballer Robert Pirès, Speedy Speed est née de la remarquable Tangaspeed, fille du pourtant décevant Vertical Speed, mais une vraie jument de Groupe, 5e du Prix Vermeille (Gr.1) de Zarkava et gagnante du Grand Prix du Conseil Général à Cagnes et d'une Listed sur les obstacles. Cette Speedy Speed apporte à Vision d'Etat sa 18e victoire d'étalon en tout juste 3 mois ! C'est à dire près de la moitié de tous les succès engrangés par le cheval depuis qu'il a ses premiers 2 ans en piste, en 2014. Elle représente la 2e génération des 3 ans de Vision d'Etat, tout comme l'invaincue De Bon Coeur (par la gagnante de Groupe Santa Bamba), lauréate du Prix Cambacérès (Gr.1) et considérée comme un avion à réaction par son entraineur François Nicolle.

 

 

Ainsi, pour une raison qui reste très difficile à expliquer, la 2e génération de Vision d'Etat lui apporte beaucoup plus de succès que la 1e...Certes, il avait sailli plus de juments en 2e année que pour débuter, avec 88 juments contre 61, mais il a eu la chance de couvrir de bonnes poulinières dès le début, compte-tenu de sa carrière de course exceptionnelle. C'est un élève de Gaëtan Gilles (Haras du Patis), fils de Chichicastenago et une mère par Garde Royale issue d'une vieille souche maternelle américaine, mais qui avait aussi donné le mère de Kadabelle (Prix Orcada, Gr.3). Il a remporté le Prix du Jockey-Club, le Prix Lupin, les Prince of Wales Stakes et le Hong Kong Vase pour le compte de Jacques Détré, qui l'avait acquis yearling à l'ex-session de décembre (réputée voie de garage) de Deauville en 2006 avec son futur entraineur Eric Libaud. Le poulain, acheté notamment pour son modèle, avait couté 39.000 €, une somme forte compte-tenu du niveau de ce marché à l'époque, mais faible eu égard à ses gains futurs qui ont atteint les 3 millions d'euros !

 

Il n'empêche qu'arrivé au haras, Vision d'Etat est resté assez léger dans son modèle. Cela était normal pour un cheval sortant de l'entrainement, mais il n'a pas vraiment pris un modèle d'étalon, même s'il s'est quand même arrondi, comme le prouve la phot récente publiée ci-dessus. Alors qu'il avait dépassé les 90 juments saillies en 2013 puis en 2014, il est soudainement retombé en 2015 et 2016. Il fallait être patient, car sa production semble tout simplement tardive. C'est en tout cas ce se tue à répéter son propriétaire Jacques Détré, un ophtalmo qui a l'oeil (lol).

Le Haras de Tréban avait aussi eu l'oeil en acquérant American Post en 2015, malheureusement mort d'une fracture de la jambe le 24 mai 2016 alors qu'il culmine dans le haut des statistiques en France. Voilà que l'ex Haras National de l'Allier, dirigé par Pierrick Pouzol avec une gestion des étalons assurée par Sylvie Le Gall (CI-CONTRE), de Promosire, vise à nouveau juste en recrutant Vision d'Etat en milieu d'année, juste avant que sa production ne se mette à aligner les succès.


On en parle dans l'article