Aujourd'hui : Lexington
The October Sale
Demain : Deauville
Vente de Yearlings d'Octobre
Doncaster - le 24/10/2018
Autumn HIT & Yearling Sale
Newmarket - du 29/10/2018 au 01/11/2018
Autumn Horses in Training Sale
Newmarket - du 01/11/2018 au 02/11/2018
October Yearling Sale Book 4
Maisons-Laffitte - le 02/11/2018
Vente 100% obstacle
Lexington - le 04/11/2018
The November Sale
Kill - du 05/11/2018 au 06/11/2018
Autumn Yearling Sale 2018

Lalor offre son 1e Groupe à It's Gino à Aintree

08/04/2017 - Zoom sur
 Arrivée au Haras de Rosières-en-Salines dans l'Est en 2016, l'allemand It's Gino vient d'avoir son 1e gagnant de Groupe à Aintree lors du meeting du Grand National de Livepool, grâce au 5 ans Lalor.


It's Gino à Rosières-en-Saline.

 

Il a gagné une course d'obstacle sans obstacle...Il s'agit en effet des fameux "bumpers", officiellement nommées National Hunt Flat races, c'est à dire des courses de plat de 2 miles environ (ici 3300 m exactement) qui s'adresse à des chevaux d'obstacle en devenir. Ces courses ont leur programme classique, dont le must est bien sûr le Gr.1 de Cheltenham. Trois semaines plus tard, Aintree propose un Gr.2 qui comportait cette année 19 partants dont un cheval né en Allemagne nommé Lalor. Récent vainqueur à WIncanton après deux 2e places sur le même hippodrome, ce cheval agé de 5 ans a crée la surprise en gagnant à 33/1 pour l'entrainement méconnu de Richard Woollacott et la selle du célèbre Richard Johnson.

Ce dernier a été acquis par Tom Malone pour la faible somme de 16.000 € à la Derby Sale de 2015. Né d'une belle souche allemande, ce neveu de Le Roi, Limarion et Limatus (VOIR LE PEDIGREE), Lalor est issu d'It's Gino. Doté d'un modèle particulièrement massif, celui-ci a été élu meilleur cheval allemand en 2008, triple placé de Gr.1 et 3e du Prix de l'Arc de Triomphe de Zarkava. Invaincu lors de ses 7 premières courses, gagnant de Gr.2 à Baden-Baden sur 2200m, It's Gino, fils de Perugino (propre frère de Sadler's Wells) n'a jamais beaucoup sailli en Allemagne mais a eu une production très efficac. Voilà donc un succès qui doit conforter les éleveurs de l'est, dont Michel Contignon qui est très concerné par la poursuite de l'exploitation d'étalons PS à l'ancienne station des Haras Nationaux de Rosières-en-Salines.


On en parle dans l'article


Commentaires

Soyez le premier à commenter cet article


(pour valider votre commentaire sur votre boite mail)