Cheltenham - le 01/06/2017
Vente de Mai
Ascot - le 06/06/2017
Vente de Juin
Cercy-la-Tour - le 09/06/2017
Concours de 2 ans AQPS

Alex The Winner : le père de Zonza doit sortir de l'anonymat

18/04/2017 - Zoom sur
 Gagner une course de 2 ans au 1e semestre à Bordeaux, sur le terrain de chasse le plus convoité des spécialistes, cela est une gageure qui permet à Alex The Winner, le père de Zonza, de porter sur lui une lumière à laquelle le pensionnaire de Louis Baudron n'a jamais vraiment eu droit jusqu'à présent.

 
Zonza, gagnante en débutant du Prix de Saint-Martial à Bordeaux le 15 avril sous la casaque de Jean-Pierre Dubois. (VOIR LA VIDEO DE LA COURSE)

" Mon grand-père, Jean-Pierre Dubois, l'avait acheté yearling aux Etats-Unis pour $ 600.000. Malheureusement, il s'est blessé à l'entrainement en France. Mais vu qu'il s'annnonçait très bien, et compte-tenu de son origine, il a décidé de le mettre au haras en 2011. Je l'ai récupéré pour la 1e fois cette année chez moi aux Rouges Terres et nous le soutenons. " Louis Baudron préside désormais à la destinée d'Alex The Winner, un étalon normand au profil assez atypique. En effet, ce fils de Storm Cat descend d'une grande souche américaine.

 

 

Sa mère, par AP Indy, est une nièce de Super Saver, un lauréat de Kentucky Derby (Gr.1). Elle a donné 3 gagnants de black-type, dont surtout Bluegrass Cat, propre frère aîné d'Alex The Winner, un lauréat de l'important Haskell Invitational (Gr.1) à 3 ans à Montmouth Park. Un des meilleurs 3 ans de sa génération aux Etats-Unis en 2006, Bluegrass Cat a été aussi le dauphin de Barbaro dans le Kentucky Derby (Gr.1), de Jazil dans le Belmont Stakes (Gr.1) puis de Bernardini dans les Travers Stakes (Gr.1). On comprend mieux pourquoi, 2 ans plus tard, Jean-Pierre Dubois consacrait une telle somme pour son frère cadet. A noter que Bluegrass Cat fait la monte en Californie, tandis qu'un autre propre frère, Sonoma Cat, est installé au Chili.

 


Alex The Winner, tenu par Jean-Charles Thibault aux dernières heures des Haras Nationaux au Pin.

 
Alex The Winner en janvier 2014 au Lion d'Angers

 

 

Mais faute d'avoir pu le faire courir, Jean-Pierre Dubois a rentré Alex The Winner comme étalon en 2011 chez lui au Haras de la Brosse, mais il a couvert seulement 9 juments la 1e année. Cantonné à 16 juments tant en 2012 que 2013, il est monté soudainement à 54 juments en 2014, au Pin, avant de retomber à 8 poulinières en 2015, lors de la dernière année du Haras National du Pin en pleine naufrage.

Zonza, pouliche de 2 ans élevée "maison" par Jean-Pierre Dubois en association avec Hugues Rousseau, et confiée à Didier Guillemin, est le 1e partant, et donc le 1e gagnant, issu de cette saison de monte 2014 qui fut sa plus riche. Mais Alex The Winner s'était déjà distingué en plat et en obstacle. " J'ai eu son 1e gagnant à la maison, Catch Dream, qui fut un bon cheval gagnant de 2 quintés pour plus de 100.000 € à 3 ans en 2015. Il a eu aussi des vainqueurs en obstacle. C'est plutôt bien compte-tenu de ce qu'il a sailli". En effet, Myster Alex, Son Of Alex et Do No Complain ont permis à leur père, pourtant purement américain de prouver qu'il savait plier les jambes.

On attend désormais les résultats des autres produits de 2 ans d'Alex The Winner, puisque 30 d'entre eux sont déclarés nés. Alex The Winner fait la monte au Haras des Rouges Terres, sur un domaine historique de Léon Olry-Roederer  sur 250 hectares racheté par Louis Baudron (VOIR CI-CONTRE) en 2006, aux côtés de 3 trotteurs : Singalo, Willage Mystique et Rockfeller Center.


On en parle dans l'article


Commentaires

Soyez le premier à commenter cet article


(pour valider votre commentaire sur votre boite mail)