Aujourd'hui : Deauville
Vente de Yearlings d'Août
Aujourd'hui : Deauville
Darley Prix Morny
Ascot - le 20/08/2019
Ascot August Sale
Deauville - le 20/08/2019
Vente de Yearling V2
Doncaster - du 27/08/2019 au 28/08/2019
Premier Yearling Sale
Doncaster - le 29/08/2019
Silver Yearling Sale
Baden-Baden - le 30/08/2019
Jährlings Auktion

Al Shaqab rentre et syndique Al Wukair et Zelzal à Bouquetot

16/10/2017 - Mercato
 En plus de Toronado, le Haras de Bouquetot va rentrer 2 nouveaux étalons en 2018, Al Wukair et Zelzal, qui eux débuteront et n'ont d'ailleurs pas fini leur carrière de course.

 
Al Wukair, monté par Frankie Dettori, lors de sa victoire dans le Prix Jacques le Marois (Gr.1). PHOTOS APRH

 Acquis il y a quelques années seulement par Al Shaqab (Cheikh Joaan Al Thani) et developpé sous la direction de Benoit Jeffroy, le Haras de Bouquetot a accueilli ses 1e étalons en 2014, avec Style Vendome et Planteur. Depuis, beaucoup de mouvements ont eu lieu à Clarbec dans le Calvados. Les 2 précurseurs sont toujours là, rejoint récemment par Olympic Glory, Shalaa, et dernièrement par Toronado qui s'installe en France pour 2018 tandis que ses 1e yearlings se sont vendus jusqu'à 160.000 € en août à Deauville.

Mais Al Shaqab annonce 2 recrues supplémentaires pour l'année prochaine : Al Wukair et Zelzal. Le 1e nommé, petit-fils de la mémorable Caerlina (Prix de Diane chez Jean de Roualle) par Dream Ahead, a été acquis 200.000 guinées par Al Shaqab à Newmarket en octobre 2015. (VOIR LE PEDIGREE D'AL WUKAIR). Placé chez André Fabre, invaincu à 2 ans en 2 sorties dont le Prix Isonomy (Listed), il a conclu 3e des 2000 Guinees de Newmarket après son succès pour sa rentrée dans le Prix Djebel (Gr.3). Cet été, ce petit-fils de Machiavallian élevé par John O'Connor en Irlande, à Ballylinch Stud, a terminé 2e du Prix Messidor (Gr.3) puis décroché la palme convoitée du Prix Jacques le Marois (Gr.1) à Deauville, aux dépends d'Inns of Court et Thunder Snow, le gagnant du Prix Jean Prat (Gr.1) en 2017.

 


Zelzal lors de sa victoire dans le Prix Jean Prat.

 

Ce Prix Jean Prat a d'ailleurs été l'apanage de Zelzal lors de l'édition précédente, en 2016. Le fils de Sea The Stars s'imposait alors sous la selle de Gregory Benoist, confirmant son succès juste avant dans le Prix Paul de Moussac (Gr.3). Il a ponctué sa saison 2016 avec une 3e place dans le Prix du Moulin de Longchamp qui laissait promettre des lendemains qui chantent à 4 ans. Mais tout s'est mal passé cette année, à commencer par le virus qui a touché une partie des mâles de l'écurie de Jean-Claude Rouget au printemps, jusqu'au parcours malheureux du dernier Prix de la Forêt.

Acheté 180.000 € yearling à Deauville, où il était présenté par le Haras du Quesnay, il a été élevé par le russe Viktor Timoshenko, qui a des juments en France de longue date. Il avait d'ailleurs acquis la mère et l'avait nommé Olga Prekrasa, en hommage à une impératrice de la Russie du 10e siècle. (VOIR LE PEDIGREE DE ZELZAL)

Les 2 chevaux, dont les prix de saillies seront dévoilées en npvembre, font l'objet d'une syndication et ont encore une course chacun à leur programme, les Queen Elisabeth II Stakes (Gr.1) à Royal Ascot samedi prochain pour Al Wukair, et la Breeders'CupTurf Mile, à Santa Anita en Californie, pour Zelzal. On ne connait pas les termes exactes de la syndication.


On en parle dans l'article