Aujourd'hui : Cheltenham
Cheltenham December Sale

Storm The Stars, un cas très spécial débute étalon au Haras du Lion en 2018

08/11/2017 - Mercato
Le Haras du Lion pourrait bien avoir décroché les étoiles avec son nouvel étalon, Storm The Stars, qui débutera sa carrière en 2018. Fils de Sea The Stars et d'une soeur du crack Giant's Causeway, Storm The Stars a été l'un des meilleurs 3 ans européen en 2015, 3e du Derby d'Epsom et 2e du Derby d'Irlande avant de remporter les très convoités Great Voltigeur Stakes (Gr.2) pendant le meeting de York.


Storm The Stars lors de sa victoire dans les Great Voltigeur Stakes (Gr.2) à York.

 

Avec Storm The Stars, voilà en effet un cas très particulier qui va commencer sa carrière d'étalon au Haras du Lion en 2018. Reconnu pour son parc étalon d'obstacle dominé par Balko, l'ex-Haras National du Lion d'Angers s'est déjà distingué dans le registre du plat avec le célèbre Sinndar, mais aussi en ayant lancé Shamalgan dès sa création en 2014. Mais là, il s'agit d'une autre affaire avec une recrue de choc, celle d'un débutant issu d'une origine exceptionnelle avec des performances au plus haut niveau et un modèle à l'avenant.

Son propriétaire, Cheikh Juma Dalmook Al Maktoum, lui-même sportif de niveau international en tir, médaillé d'argent aux derniers Jeux Asiatiques, a choisi le Haras du Lion pour placer son meilleur représentant, qui toise 1,65 m et fera la monte à 4000 €, afin d'envoyer ses propres juments à la saillie du fils de Sea The Stars, gagnant de 6 Gr.1 en 2009 dont les 2000 Guinées, le Derby d'Epsom et l'Arc de Triomphe.

 


Storm The Stars lors de sa victoire de Listed à Goodwood.

 

 Son entraineur William Haggas ne l'a pourtant pas ménagé, mais Storm The Stars s'est hissé au sommet classique lors de sa saison de 3 ans, alignant les courses toutes les 2 semaines. Lui qui avait conclu à un nez seulement de Golden Horn, futur gagnant de l'Arc de Triomphe, dans un maiden à 2 ans, Storm The Stars brise la glace fin avril, puis conclut 2e du Chester Vase, un Gr.3 préparatoire au Derby, le 7 mai. Juste après, il gagne une Listed de bout en bout à Goodwood sur 2200 m, et enchaîne sur la course de plat la plus célèbre du monde, le Derby d'Epsom. Démarrant le 1e, le partenaire de Pat Cosgrave fourni une valeur exceptionnelle en conservant la 3e place dans le sillage de Golden Horn et Jack Hobbs.

Dans la foulée, il tente le bout en bout dans le Derby d'Irlande, et n'est dominé que par Jack Hobbs, lauréat de la Dubaï Sheema Classic 2017  Toujours pas avare de ses efforts, il termine une "tournée" de 7 courses en 3 mois par une 3e place dans le Grand Prix de Paris. Puis, "rafrachi" pendant un mois, Storm The Stars, toujours monté à la dure, enlève à la mi-aout les Great Voltigeur Stakes (Gr.2), réputé comme le Derby du meeting de York au nord de l'Angleterre.

4e ensuite du St Leger de Doncaster, coinçant dans les 150 derniers mètres après avoir encore attaqué le premier, Storm The Stars est parti en Australie à 4 ans, où il a terminé 2 fois 3e de Gr.3 et de Gr.2.

La mère de Storm The Stars, portant celui-ci in utero, avait été vendue pour la somme de 2,1 millions de dollars en 2011 sur le ring de Keeneland. Et pour cause, cette fille de Sadler's Wells n'est autre qu'une soeur du crack Giant's Causeway. Surnommé le cheval de fer, ce vainqueur de 6 Gr.1 consécutifs, lutteur exceptionnel sous la coupe d'Aidan O'Brien, est devenu l'un des meilleurs étalons de l'histoire des Etats-Unis, étant sacré 2 fois champion américain. Depuis, la toute proche famille a révélé Gleneagles, quadruple gagnant de Gr.1 dont les 2000 Guinées, Marvellous, lauréate des Irish 1000 Guinées, et cette année 2017 Decorated Knight (Irish Champion Stakes) et la pouliche Happily qui vient de devancer les mâles dans le Prix Jean-Luc Lagardère (Gr.1) à Chantilly.

Au sujet de son pédigrée, Alain Peltier, le président de l'hippodrome du Lion d'Angers voisin du haras et lui-même éleveur , ajoute : " La grand-mère maternelle de ce nouvel étalon, qui s'appelle Immense, est aussi la mère de Panoramic. Celui-ci a laissé d'excellents souvenirs aux éleveurs angevins et est certainement encore présent dans nombre de souches de la région !... Peut-être en perspective des inbreedings ne manquant pas d'intérêt ? 

 

 

Storm The Stars à gauche, 3e du Derby d'Epsom de Golden Horn (casaque Oppenheimer) et Jacks Hobbs (casaque Godolphin)

 

Directeur commercial du Haras du Lion, François Thomas explique : « STORM THE STARS est une opportunité exceptionnelle que nous avons saisie. Il s’agit d’un partenariat avec le Cheikh Juma Dalmook Al Maktoum, qui lui enverra ses meilleures juments lors de la prochaine saison. Son arrivée n’aurait pu se faire sans le travail de l’agent Richard Venn.

 STORM THE STARS présente des éléments fondamentaux : excellence, pedigree, classe et performances. Il est issu d’un croisement classique, fils du phénoménal SEA THE STARS et d'une mère par SADLER’S WELLS. Sa  mère est sœur utérine de GIANT’S CAUSEWAY, cheval qui a marqué l’histoire des courses mondiales, tout d'abord grâce à ses exploits en course dont tout le monde se souvient en Europe, puis au haras puisqu'il a été sacré 2 fois meilleurs étalon des Etats-Unis. Tout récemment, son cousin GLENEAGLES a gagné 4 Gr.1 et il est entré étalon à Coolmore avec de gandes ambitions. Il dépend d’une famille très vivante en 2017 avec des vainqueurs de groupe I comme HAPPILY , DECORATED KNIGHT ou des placés de groupe I  comme TAJ MAHAL.
 
Ses performances sur 2000 à 2400m ont révélé que STORM THE STARS faisait partie des meilleurs 3 ans européens, juste derrière GOLDEN HORN et  JACK HOBBS. Au cours de sa carrière, il a démontré une réelle solidité en enchainant  les 3 grandes courses européennes (Derby d'Epsom, Irish Derby, Grand Prix de Paris) et en gagnant ensuite les Great Voltigeur Stakes, un Gr.2 très convoité à York en août.   
 
 Avec cette recrue, nous affirmons notre idée sur l'élevage national : ne nous enfermons pas  dans un parc étalon français de sprinter, flyer, miler et refabriquons ensemble des chevaux capables de briller dans les derbies européens, car pour participer à ce type d’épreuve , il vaut mieux être issu d’un père qui a été lui-même un cheval de Derby. Toutes les statistiques l’ont démontré par le passé et cela est d’autant plus d’actualité aujourd’hui. N’oublions pas que le programme des grandes courses de plat en Europe, et même des principales épeuves internationales, est aussi et surtout sur 2000 à 2400 mètres. D'ailleurs, le meilleur étalon du monde actuellement fut un vrai cheval de 2400 m. Il s'agit bien sûr de Galileo, dont le frère cadet Sea the Stars a lui aussi remporté le Derby d'Epsom et suit aujourd'hui la voie de son aîné au haras.
 
STORM THE STARS est une nouvelle et belle aventure pour notre structure du Haras du Lion, qui a été crée en 2014 en Anjou. Nous sommes très heureux de commercialiser un tel performer qui vient parfaitement compléter notre effectif de 7 unités pour 2018 »
 
 
Storm The Stars porte la casaque de Cheikh Juma Dalmook Al Maktoum. Voir sa victoie dans les Great Voltigeur Stakes

On en parle dans l'article