Tin Horse, en hommage à la Marquise de Moratalla

06/12/2017 - Zoom sur
 Alors que sa propriétaire-éleveur, la Marquise de Moratalla, vient de disparaître, son dernier champion de plat Tin Horse rend hommage à cette grande dame des courses avec une production qui aligne les vainqueurs, notamment en obstacle avec sa 1e génération de 3 ans.


Tin Horse à la Route des Etalons 2017

 

Les grands personnages disparaissent en série à l'entame de cet hiver 2017. Après deux grands aristocrates, la Marquise de Moratalla et Jean d'Ormesson, Johnny Halliday, dans un style radicalement différent, s'en est allé lui aussi. Tin Horse a été l'ultime fierté de la première nommée, pour la discipline du plat (puisqu'elle a aussi élevé Capivari, gagnant de Gr.1 à Auteuil). Ce lauréat de la Poule d'Essai des Poulains en 2013, sous la férule de Didier Guillemin, a commencé sa carrière d'étalon au Haras de Grandcamp. Tout le monde attendait de ce petit-fils de Kendor une production qui brille dès les premières courses de 2 ans, à l'image de ce cheval très précoce. Mais, comme souvent aux courses, les choses ne se sont pas passées comme prévu.

Et aujourd'hui, alors que le cheval a été placé au Haras des Granges chez Mathieu Daguzan-Garros dans le Sud-Ouest à l'automne 2017, la production de Tin Horse a donné des gagnants régulièrement au 1e semestre mais sort au grand jour depuis le mois d'octobre. Il a eu une placée de Listed, la 3 ans Folie De Louise, dans le Prix Casimir Delamarre à Chantilly, avant de donner 2 vainqueurs à 2 ans, Beleave You au Croisé-Laroche et Jeremiade à Marseille-Vivaux.

 


Desaguadero est un bon exemple de la production de Tin Horse. Prévu pour briller à 2 ans en plat, il est bel et bien précoce...à 3 ans en haies où il a gagné à Cagnes/Mer le Prix du Vercors. (PHOTO APRH)

 

De façon moins attendue mais très efficace, Tin Horse révèle des talents de reproducteurs en obstacle, ce qui ne manquera pas de laisser pantois les théoricens de la génétique. Tin Horse, auteur d'un 1e vainqueur en haies à Jallais en juillet, Yellow Mellow, a remporté 3 nouvelles courses de haies ces dernières semaines avec 3 nouveaux produits : Semur à Lyon mi-octobre pour Philippe Decouz, Lady Horse à Nantes pour William Menuet, et enfin Desaguadero qui s'est envolé à Cagnes/Mer par 5 longueurs dans le Prix du Vercors, une épreuve toujours convoitée pour les débutants.

Bien sûr, il ne s'agit pas là de ranger Tin Horse dans la case de l'obstacle, d'autant plus que ce n'est pas à priori la specialité du Haras des Granges et du sud-ouest en général, bien qu'il est l'éleveur de Cadoudal et qu'il a eu récemment Walk In The Park en station. Il n'empêche qu'avoir un étalon capable de donner des gagnants dans des sports variés, même si ce n'est pas ce à quoi il semblait prédestiné, est toujours signe de qualité.


On en parle dans l'article


Commentaires

Soyez le premier à commenter cet article


(pour valider votre commentaire sur votre boite mail)