Fairyhouse - du 25/09/2018 au 26/09/2018
September Yearling Sale Part 1
Fairyhouse - le 27/09/2018
September Yearling Sale Part II
Maryland - du 01/10/2018 au 02/10/2018
Midlantic Fall Yearlings
Kill - du 02/10/2018 au 03/10/2018
Orby Sale
Saint-Cloud - le 04/10/2018
Vente de Pur-Sang Arabes
Kill - le 04/10/2018
Sportsman's Sale
Saint-Cloud - le 06/10/2018
Vente de l'Arc

La 3ème vie de Secret Singer

14/09/2018 - Zoom sur
Tel un phoenix, Secret Singer parvient toujours à renaître de ses cendres, ici pour la 3ème fois de sa carrière d'étalon. Père d'Epi Sacré, lauréat de Listed ce 13 septembre 2018 à Auteuil, en même temps qu'un autre vainqueur en Angleterre, mais aussi de 2 vainqueurs de 3 ans AQPS cet été, le fils de Fabulous Dancer officie désormais au Haras de la Courlais en Anjou.


Secret Singer

 

Elevé par Patrice Vagne dans la Nièvre, le 4 ans AQPS Epi Sacré vient d'enchaîner 3 victoires consécutives à Auteuil et décroche son plus beau titre ce jeudi 13 septembre dans le Prix Alain et Gilles de Goulaine, un gros quinté doté du label Listed, pour l'entraînement de François-Marie Cottin. Ce petit-fils de Jubilée II (Prix Marcel Callier à Lyon) est issu de la première des 2 générations de Secret Singer faite lors de sa période de monte de 2 ans à Cercy-la-Tour en 2013 et 2014. Parmi la 2ème génération, Secret Singer a déjà sorti 2 vainqueurs de 3 ans : Frère Tuck à Argentan pour Philippe Chemin et Fatcha Collonges à Pompadour pour Fabien Lagarde.

A l'époque de la conception de cette vainqueur, Secret Singer était revenu du fond du puit. Ancien étalon du parc étalons des Haras Nationaux en pleine déliquessence, il avait été retrouvé entre l'Isère et la Suisse par les agents très spéciaux de la Nièvre pour revenir à Cercy y stationner pour la 2ème fois de sa vie.

 

 
Epi Sacré dans le Prix Alain et Gilles de Goulaine (Listed), monté par Régis Schmidlin. Photo APRH

 

 Unique fils de Fabulous Dancer, un ancien très bon étalon mixte du Haras d'Etreham dans les années 80, Secret Singer fut l'un des meilleurs 3 ans de sa génération en 2002, et aussi l'un des premiers chevaux de Gr.1 entraîné par Freddy Head. Vainqueur à 2 ans, dauphine de Khalkevi pour sa rentrée à 3 ans, il a ensuite terminé 2ème d'Act One dans le feu Prix Lupin (Gr.1) avant de s'accidenter. Acquis par les Haras Nationaux, il a commencé dans l'anonymat en Bretagne, n'ayant que 2 produits déclarés des suites de sa 2ème saison de monte. Puis il arrive au Haras de Cercy mais tombe à la renverse dès sa 1ère saillie de l'année 2006 et se démonte le bassin. Résultat : pas un poulain né en 2007 ! Enfin, il dépasse les 40 juments les 2 saisons suivantes, d'autant plus que sa première génération, bien que maigre en nombre, commence à donner de bons résultats, y compris en plat. Le cheval part à Bacqueville-en-Caux, puis disparaît avant d'être retrouvé chez les hélvètes. Les gens de Cercy avaient eu de bons bruits de leurs propres produits. Les bonnes rumeurs seront confirmées en course par les succès d'éléments de qualité comme Volnay de Thaix (multiple black-type Outre-Manche), Samsecret, Arthur's Secret, Vent de la Cote, Very Live et quelques autres.

 

 

Après sa 2ème période nivernaise, Secret Secret est retourné en Bretagne, au Haras de Faoudel qui a disparu depuis, mais sa 2ème expérience celtique n'a pas été aussi concluante que la première en terme de popularité ! Alors, David Lumet, son nouveau propriétaire, bien connu animateur des Ecuries de la Ridaudière et du Show Lumet, a décidé de le ramener près de chez lui, c'est à dire aux portes d'Angers au Haras de la Courlais chez Jérôme Delaunay. Car finalement, il avait toujours traversé les Pays de Loire mais sans jamais s'y arrêter ! 

Voilà pourquoi Secret Singer a dû atttendre ses 19 ans pour avoir enfin les titres qu'il mérite à Auteuil. La vague peut durer quelques années encore avec ses générations d'AQPS du centre, dont on verra assurément de nouveaux éléments ressurgir en Angleterre et en Irlande dans les prochaines saisons. Depuis toujours, ce cheval a eu bonne presse. Et ça ne va donc pas s'arrêter demain.


On en parle dans l'article


Commentaires

Soyez le premier à commenter cet article


(pour valider votre commentaire sur votre boite mail)