Aujourd'hui : Newmarket
October Yearling Sale - Book 2
Aujourd'hui : Saratoga Springs, New York
The Saratoga Fall Sale
newmarket - du 17/10/2019 au 18/10/2019
October Yearling Sale - Book 3
Newmarket - du 18/10/2019 au 19/10/2019
October Yearling Sale - Book 4
Baden-Baden - du 18/10/2019 au 19/10/2019
Sales & Racing Festival
Lexington, Kentucky - du 21/10/2019 au 24/10/2019
The October Sale
Kill - du 21/10/2019 au 22/10/2019
Autumn Yearling Sale
Deauville - du 22/10/2019 au 25/10/2019
Vente de Yearlings d'Octobre
Kill - le 22/10/2019
Autumn HIT Sale
Doncaster - du 23/10/2019 au 25/10/2019
Autumn Hit & Yearling Sale
Newmarket - du 28/10/2019 au 01/11/2019
Autumn Horses in Training Sale

Clovis du Berlais à la conquête des Francs en 2019 au Haras du Lion

31/10/2018 - Mercato
 Lui qui porte le nom du tout premier roi de l'histoire de France, Clovis du Berlais (1,68 m), double vainqueur et multiple placé de Groupe à Auteuil, revient d'Angleterre pour s'installer sur un nouveau trône d'étalon au Haras du Lion.


Clovis du Berlais (photo APRH)

 

Un an après avoir acquis Blue Brésil, David Futter, le patron de Yorton Farm en Angleterre, jetait son dévolu sur Clovis du Berlais afin qu'il débute sa carrière d'étalon en 2017. Ce recruteur avisé, et conseillé par Richard Venn, ami proche et courtier d'étalons le plus actif d'Europe, avait de bonnes raisons pour investir sur ce jeune cheval. D'une part, il présente un modèle magnifique sans aucun défaut avec de la taille, et dieu sait que les éleveurs britanniques sont exigeants en terme de physique. D'autre part, c'est un fils de King's Theatre, un des meilleurs étalons d'obstacle des temps modernes Outre-Manche, mais dont les successeurs sont presque introuvables car tous castrés, sauf 2 sujets notables nés en France : Clovis du Berlais et Great Pretender qui s'est imposé lui-même comme un grand leader à Auteuil. Quant à son grand-père Kahyasi, tout le monde connaît son gêne sauteur. 

 

 

Sa famille maternelle, venant du fameux élevage de Jean-Marc Lucas, est d'une robustesse à toute épreuve. Sa grand-mère Chica Bonita, elle-même gagnante du Prix Wild Monarch (L), est à l'origine de 11 gagnants de Groupe ou Listed, dont les femelles Nikita et Carlita du Berlais, et bien sûr le champion Bonito du Berlais. Enfin, son frère Caïd du Berlais a gagné un Gr.3 en steeple dans le temple de Cheltenham. Et surtout, car là est le plus important, Clovis du Berlais a lui-même été un grand coursier à Auteuil. Vainqueur à Auteuil à 3 ans en haies dans le Prix Paul's Cray et à 5 ans en steeple dans le Prix de Saint-Maixent, le pensionnaire de Robert Collet, triple placé de Groupe, fit partie des meilleurs 4 ans d'une génération dorée, avec Blue Dragon et son cousin Bonito du Berlais. Futter disait alors : " même si cela surprend en Angleterre, il est clair aujourd'hui en France que les classements des étalons d'obstacle sont dominés par des chevaux ayant eux-mêmes performés à Auteuil, alors qu'ils sont très peu nombreux à faire la monte. Il est donc évident que pour réussir dans ce secteur, il faut investir des étalons qui ont brillé eux-mêmes dans les courses d'obstacle, comme on ne peut le trouver qu'en France."

 


Clovis du Berlais à la lutte avec son cousin Bonito du Berlais.

 

Au terme de ses 2 premières saisons de monte Outre-Manche, et alors que l'un des ses premiers produits a gagné sa section du TBA foal Show de Bangor-on-Dee cet été 2018, Clovis du Berlais revient en France. Il s'installe au Haras du Lion, qui a tissé depuis longtemps des liens de partenariats avec Yorton Farm (d'où la présence de Gentlewave en 2018, qui revient aussi en 2019). Le manager du Haras du Lion, François Thomas explique : " De l’âge de 3 à 5 ans ,Clovis du Berlais a fait exclusivement sa carrière sur l’hippodrome d’Auteuil. Vainqueur en haie et en steeple. A 4 ans, Clovis faisait partie d’une génération qui comportait deux cracks et termina dauphin de son cousin Bonito Du Berlais ( Prix Amadou Gr.2) et de Blue Dragon ( Prix Questarabad Gr.3). Après deux saisons de monte Outre Manche et un soutien de Yorton Farm, il arrive au Lion en disposant des courants de sang comme King’s Theatre et Kahyasi, rares sur notre sol, et dépend d’une famille confirmée au meilleur niveau où l’on retrouve deux phénomènes de la dernière décennie c’est à dire Nikita et Bonito. Son entraîneur Robert Collet est enthousiaste et se réjouit du retour de Clovis dans l’hexagone tout comme son éleveur Jean Marc Lucas. Pour la prochaine saison, il sera auprès de notre patriarche Balko et des Voiladenuo, Castle Du Berlais, Feel Like Dancing,  Diamond Green, Gentlewave, Storm The Stars. » Le tarif n'est pas encore annoncé.
 


Clovis du Berlais à Yorton Farm, lors de sa 1ère présentation au public en décembre 2016.

 


On en parle dans l'article