Aujourd'hui : Deauville
Vente d'Automne
Aujourd'hui : Kill
November Foal Sale 2018 Part 1
Kill - du 22/11/2018 au 23/11/2018
November Breeding Stock Sale 2018
Kill - le 24/11/2018
November Foal Sale 2018 Part 2
Newmarket - le 26/11/2018
December Yearling Sale
Newmarket - du 28/11/2018 au 01/12/2018
December Foal Sale
Newmarket - du 03/12/2018 au 06/12/2018
December Mare Sale
Maryland - le 04/12/2018
Midlantic Winter Mixed

Brave Mansonnien revient au Haras de Talma en 2019

08/11/2018 - Mercato
Après un tour dans le Centre puis dans la Sarthe ainsi qu’une année en Normandie, Brave Mansonnien revient en 2019 au Haras de Talma dans le département des Ardennes chez Michel Guiot.
Brave Mansonnien propose un vrai pedigree d’obstacle par Mansonnien, petit-fils de Tikiti Dancer (Cambacérès), neveu de Katiki (GP d’Automne, Cambacérès), Edgardo Sol (Gr.3), de la famille du top stayer Tac de Boistron
 
 
En novembre 2016, Vincent Leroy présentait sur le ring d’Arqana et pour le compte du Haras de Talma un certain Extra Scenic, fils de Brave Mansonnien frère de Doctor Deejay, un placé de Groupe sur les obstacles outre-manche. Acheté 15.000€, ce poulain a depuis été renommé Weapons Out et est entraîné par Harry Whittington, l’homme des « FR » gagnants de Groupe Arzal, Saint Calvados et Bigmartre. Weapons Out porte la casaque de Kate et Andrew Brooks qui ont des chevaux en France chez Anne-Sophie Pacault et Philippe Peltier (le bon Fou Et Sage). Le 30 octobre dernier, Weapons Out a débuté très bon 3ème dans un bumper sur l’hippodrome gallois de Bangor-On-Dee, battu d’ailleurs par un autre « FR », Tel’Art (Montmartre) qui lui comptait déjà une course à son actif. Weapons Out est le premier produit de Brave Mansonnien à courir sur le sol britannique. En France, rappelons que son bon fils Riquet Enfin s’était placé 2ème du champion So French dans le Prix Finot (Listed) avant de gagner le Prix Piomares à Auteuil en battant les excellents Solway, Gwencily Berbas, So French, Biendenuo et autre Le Prezien et de se placer 4ème du Prix Cambacérès (Gr.1).
 
Rappelons également que Brave Mansonnien n’a que très peu sailli depuis le début de sa carrière d’étalon. Il était arrivé dans le nord est de la France au Haras de Talma par l’intermédiaire de Bernard Stoffel en 2013. Weapons Out fait d’ailleurs parti de cette micro-génération née un an plus tard avec 4 produits au total. Le fils de Mansonnien, petit-fils de la gagnante du Cambacérès Tikiti Dancer avait ensuite sailli dans le centre de la France et notamment la championne de cross de George Lacombe Fassilado (1ère et 2ème du Grand Cross de Craon Listed). De ce croisement est née en 2017 une pouliche nommée Philarmonie.

On en parle dans l'article