Aujourd'hui : Lignières
Grand Cross de Lignières
Cheltenham - le 31/05/2018
Cheltenham May Sale
Baden-Baden - le 01/06/2018
Spring Sale
Ascot - le 05/06/2018
Ascot June Sale
Decize - le 08/06/2018
Sprinter Sacré Show

Vespone : le retour en grâce avec les 2 ans en 2013

11/11/2013 - Zoom sur
Déplacé ce printemps de la Normandie à la Corrèze chez Mathieu Talleux qui vient de s'installer à Beyssac au Haras du Mazet à 2 pas de Pompadour, Vespone connait une automne très faste avec ses 2 ans. Après Stillman, il vient de sortir un 2e black-type avec Veslove qui s'impose dans le Prix Delahante à Marseille.


Vespone fait désormais la monte en Corrèze, chez Mathieu Talleux au Haras du Mazet.
 

Même si tout le monde pense que la France est foutue (ce qui ne serait pas vrai si les français se remettaient au travail) et que les courses aussi (ce qui ne serait pas vrai si on se souvenait du mot plaisir), il restent des gens, jeunes, pour y croire et se lancer dans l'aventure. Ainsi, à Pompadour, ou plutôt à Beyssac, à côté des cendres des ex-Haras Nationaux, Mathieu Talleux qui fut responsable de la Jumenterie des HN, qui a travaillé à Ballylinch et à Tourgeville s'est installé en 2011 sur 26 hectares au Haras du Mazet, une ancienne ferme bovine. Il y travaille avec sa femme Marie-Aude, qui est vétérinaire. Au printemps 2013, il a fait fonctionner 3 étalons : l'anglo-arabe Roseau de Tanues, le jeune PS Rayeni et, plus connu, l'ancien champion des pistes Vespone en provenance du Haras du Petit Tellier dans l'Orne.

 

Mathieu Talleux

 

Lui qui avait offert son 1e Gr.1 à Christophe Lemaire dans le Prix Jean Prat, puis avait enchaîné sur le Grand Prix de Paris (version 2000 m en 2003), était dans le creux de la vague. Le fils de l'atypique Llandaff, issu de Lyphard et Dahlia, étalon privé en Suisse chez Sybille Elgloff (éleveur de Vespone), acquis par le Haras National de Pologne avant la révélation de son rejeton, avait commencé pourtant bien commencé sa carrière d'étalon avec sa 1e génération de 2 ans en 2009. Porzapone, Darling Pearl, Storming Montlioux et surtout Pain Perdu, qui confirmera à 3 ans avec une 3e place dans le Prix du Jockey-Club derrière Lope de Vega et Planteur. De bons résultats obtenus avec une 1e liste de juments pourtant réduite à 38 éléments. Logiquement, en 2010, il a été convoité avec 61 juments saillies, mais le soufflet est retombé à mesure que les résultats se sont fait attendre. Ainsi, en 2013, Vespone n'a sailli que 6 juments (source haras-nationaux.fr).

Pourtant, Mathieu Talleux a quand même fait le bon pari et devrait en toucher les fruits en 2014. En effet, la production issue de la riche saison de monte 2010 a donné mieux qu'espéré. Ainsi, gagnant en débutant en août à Deauville, Stillman, entrainé en France par Mario Hofer mais ne courrant qu'en France, a conclu 3e à 2 longueurs de Karakontie (futur gagnant du Prix Jean-Luc Lagardère), puis 2e d'Earnshaw dans le Prix Thomas Bryon (Gr.3). Dernièrement, il a terminé 4e du Critérium International (Gr.1) d'Ectot. Certes, ils n'étaient que 4 au départ, mais il est à moins de 2
longueurs du 3e Style Vendôme.
Très intelligement monté par Antoine Hamelin, Veslove plonge à la corde pour
s'imposer de haute dans le Prix Delahante devant Iteration (à l'extérieur), la grise
Little Journey et Semilla en casaque blanche.



Et donc, Vespone vient enfin de décrocher son vrai gagnant de black-type. C'est son fils Veslove qui a remporté le Prix Delahante à Marseille le samedi 9 novembre, sous l'entrainement de Françis Graffard. 3e en débutant à Compiègne, l'élève de Gonzague Baijot qui l'a conservé sous sa casaque venait de s'envoler au Pin au Haras. Il s'est imposé au terme d'un combat final à 4, battant Iteration (par Astronomer Royal lui aussi en plein renouveau), Little Journey (par la sous estimé Great Journey) et Semilla (par le jeune Dunkerque). Il est d'ailleurs intéressant de constater que les 4 premières places de cette listed ont été conçues en France, ce qui n'est plus guère commun de nos jours.



Commentaires

Soyez le premier à commenter cet article


(pour valider votre commentaire sur votre boite mail)