Aujourd'hui : Newmarket
October Yearling Sale - Book 2
Demain : Saratoga Springs, New York
The Saratoga Fall Sale
newmarket - du 17/10/2019 au 18/10/2019
October Yearling Sale - Book 3
Newmarket - du 18/10/2019 au 19/10/2019
October Yearling Sale - Book 4
Baden-Baden - du 18/10/2019 au 19/10/2019
Sales & Racing Festival
Lexington, Kentucky - du 21/10/2019 au 24/10/2019
The October Sale
Kill - du 21/10/2019 au 22/10/2019
Autumn Yearling Sale
Deauville - du 22/10/2019 au 25/10/2019
Vente de Yearlings d'Octobre
Kill - le 22/10/2019
Autumn HIT Sale
Doncaster - du 23/10/2019 au 25/10/2019
Autumn Hit & Yearling Sale
Newmarket - du 28/10/2019 au 01/11/2019
Autumn Horses in Training Sale

Legolas : les deux dans le mille à Pau

11/12/2013 - Zoom sur
Lui qui porte le nom du fameux archer du Seigneur des Anneaux, Legolas a réussi un exploit inédit à Pau. Ses 2 premiers partants, Argolas d'Airy et Atilas d'Airy ont gagné en débutant le même jour en plat et en haies. Un démarrage fracassant pour le fils de Carling.

Legolas, fils de Sunday Silence et la championne française Carling, fait la monte dans la Meuse en Lorraine.

 

On avait déjà vu, surtout chez les 2 ans, des premiers partants de jeunes étalons gagner en débutant en plat. Mais sortir 2 gagnants de 3 ans, en plat et en haies le même jour est sans doute une première. C'est ce qu'à réussi Legolas le samedi 7 décembre 2013 à Pau. Tous deux AQPS élevés par Claude-Yves Pelsy dans la Meuse, là-même où Legolas fait la monte, Argolas d'Airy et Atilas d'Airy se sont ainsi imposés pour Jacques Ortet. Le premier a fait briller en plat la casaque Papot. Il est né d'Ursila d'Airy (Marasali), une poulinière confirmée déjà mère de 5 vainqueurs dont Purda et Rivor d'Airy. Le 2e porte la bannière d'une grande star populaire, Michel Sardou. Il est né de Vas Petula, une fille de Pot d'Or qui avait très bonne en course, 8 fois gagnante en 80 sorties, mais jusqu'alors piètre poulinière. Atilas est son premier poulain fait chez Claude-Yves Pelsy, après 5 produits fait dans sa Manche d'origine dont aucun n'a gagné une course...

 

Après le meeting de l'an dernier qui a permis à Anzillero de s'illustrer au point qu'il a sailli plus de 100 juments ce printemps, le rendez-vous de Pau offre une nouvelle vitrine pour un étalon de Claude-Yves Pelsy. Très excentré dans la Meuse, ce dernier est contraint de faire de gros pari sur des étalons auxquels il met presque toute sa jumenterie. Cela fonctionne parfois (Marasali), mais pas toujours (Oblat). Legolas est sa dernière recrue en date. Il l'a déniché au Japon. C'est un fils de Sunday Silence, comme presque tous les étalons jaoponais (!), mais surtout sa mère fut une célébrité en France. Personne en effet n'a oublié la petite Carling, entrainée par Corine Barande-Barbe, qui avait gagné le Prix de Diane sous la selle d'un alors tout jeune Thierry Thulliez.
Claude Yves Pelsy

 

Née dans l'obscurité, mais tout de même fille de Garde Royale avec une mère par Carvin, Carling est devenue une très bonne poulinière au Pays du Soleil Levant, mère de Lohengrin, un champion qui a gagné 2 fois le Nakayama Kinen (Gr.1) et aussi conclu 2e du Prix du Moulin de Longchamp (Gr.1). Legolas n'avait pas le même niveau mais il a quand même gagné 4 bonnes courses à conditions et conclu 7e de l'Arima Kinen, l'Arc de Triomphe du Japon. A noter qu'outre Garde Royale, le gêne sauteur de la souche de la souche de Legolas s'est révélé avec son cousin Coralhasi (Khayasi), qui a gagné le Prix de Compiègne (Gr.3) et terminé 3e du Grand Prix d'Automne (Gr.1) à Auteuil. Installé en Lorraine, Legolas n'a sailli qu'une 10aine de juments par an depuis ses débuts. Mais avec un tel démarrage, Claude-Yves Pelsy peut envisager un changement de régime et lui faire suivre la voie originale d'Anzillero au printemps 2013, partager son printemps entre la Meuse et l'Allier, c'est à dire faire la double saison dans le même pays !

 

Montée par le tout jeune Thierry Thulliez, Carling remporte le Prix de Diane 1995 et prend sa revanche sur sa grande rivale Matiara qui venait de la devancer d'un nez dans la Poule d'Essai des Pouliches.


On en parle dans l'article