Aujourd'hui : Kill
December National Hunt Sale
Demain : Cheltenham
Cheltenham December Sale

Le Haras des Faunes du ciel : Alain Chopard a couvert un hectare !

10/06/2015 - Focus éleveurs
Après avoir présenté sa nouvelle piste et les travaux de sa future écurie d'entrainement dans la 1e partie du film sur le Haras des Faunes, Alain Chopard nous livre cette fois les secrets de sa méthode d'élevage si particulière, avec ses immenses infrastructures en constante évolution, tout cela vu au drone !

 

 

" Quand je n'ai pas de projets, je m'ennuie. Il faut toujours que j'ai une idée en tête. " En l'espace d'un an, Alain Chopard a doublé la surface des batiments du Haras des Faunes. Et en prélude à la construction de son gigantesque barn d'entrainement, d'une capacité de 80 boxes en format XL, il avait déjà innové en mettant au point un nouveau type d'écurie d'élevage, entièrement pensé et conçu avec un cerveau et un crayon. Car Alain Chopard présente ce paradoxe étonnant : il est aussi impatient que méthodique. Et ces 2 facultés se nourrissent l'un de l'autre. Car son goût de la vitesse le pousse à concevoir de méthodes de travail soucieuses de la fluidité des mouvements, du calme des chevaux et de l'efficacité du personnel qui profite de tous les équipements possibles et imaginables. Car le patron, né dans ls Vosges, est passionné de matériel. " J'ai été vendeur de matériel agricole ! Nous avons tout ce qui est nécessaire, et en double. Comme cela, en cas de panne, on démarre le double et on ne perd pas une seconde ! " Avec plus de 100 juments, 8 étalons plus les foals et les yearlings, et même bientôt les chevaux à l'entrainement, il faut en effet avoir un esprit très rigoureux pour ne pas que les choses tournent à la pagaille.

 

 

La conception de son nouveau bâtiment d'élevage est un élément fondamental dans l'aboutissement des idées particulières d'Alain Chopard. Il est ouvert, aéré sans être venteux, composé de stabulations à formats multiples, c'est à dire individuelles pour les juments suitées qui y restent pendant un mois après le poulinage, doubles pour les gestants où plus vastes au milieu pour les vides ou maidens. L'essentiel, c'est que les chevaux aient de la place pour éviter les batailles. L'entretien se fait avec une simplicité enfantine car la paille est ajoutée au fur et à mesure (avec un nettoyage complet par an) et la nourriture comme l'eau est délivrée dans les couloirs. Et là encore, la méthode surprend. Car quand on pourrait avoir un a priori négatif sur des animaux traités en masse, on découvre que tout est noté consciencieusement et dans les moindres détails pour tous les pensionnaires du haras : remarques du personnel, comportement, maladie, soins, événements, etc...Cela fait une base de données considérable sur laquelle Alain Chopard peut s'appuyer, comme un maitre du "big data" !

 

 

Parmi tous les concepts typiques des Faunes, jugés farfelus par beaucoup mais reconnus aujourd'hui grâce aux résultas, en plat comme en obstacle, Alain Chopard a d'emblée choisi et exploité ses propres étalons à 100 %. Le 1e d'entre eux fut Sin Kiang, un fils de Fabulous Dancer à la carrière de course atypique, vainqueur du Prix La Force (Gr.3) sur 2000 m à 3 ans avant de "dégeler" à 4 et 5 ans. Il est arrivé à 9 ans chez Chopard, alors qu'il n'avait jusque là donné qu'un produit en 3 saisons, et y a fait des vrais guerriers des pistes comme Tirwanako, Chope Royale, Silver Fantom, San Al Hajar, mais aussi la mère de Captain Chop, son étalon presque privé, le dernier produit d'Indian Rocket. Car c'est vraiment avec ce dernier, qui fut son 2e étalon, qu'Alain Chopard a décollé. Le fils d'Indian Ridge, acheté en Angleterre avec Maxime Jarlan, réputé méchant et resté très difficile en France, a été un père de 2 ans extraordinaire, ayant poussé les Faunes à exploiter le filon de la précocité. Désormais, Alain Chopard a beaucoup augmenté son parc étalon. Il conclu son printemps 2015 avec pas moins de 8 étalons :

 

  • AMADEUS WOLF : Gagnant des Middle Park St. (Gr.1) à 2 ans, ce sprinter a sailli 5 saisons en Irlande avant son arrivée en France à Saint-Vincent en 2013. Père de Hamza (3e Abbaye de Longchamp, Gr. 1), il est 3e des étalons (stationnés en France) de 3e année de production par les gains mondiaux et 2e aux victoires. Avec ses 2 ans, 50% de victoires / chevaux. Disponible au Haras des Faunes en 2015.
     
  • ARES DE LA BRUNIE : Ares De La Brunie est le seul étalon qui perpétue le remarquable courant de sang de son père le regretté Khanjer Joli. Meilleur 3 ans de sa génération, second de sa génération l’année suivante, c’est un bel Anglo-Arabe à 50%, typé et bien dessiné. Sa locomotion est remarquable. Son pédigrée, sa souche en particulier, présente de très nombreuses références en obstacle. AA 54,3%

  • CAPTAIN CHOP : Le 1e et seul fils d'Indian Rocket étalon. Excellent 2 ans, Captain Chop succède à son regretté père. Privé en 2013, il a sailli d'emblée les meilleures juments de l'élevage des "Chop". Il a été proposé au public dès 2014 (année de ses 1ers foals). Neveu du robuste Chopoulou, un des 1e bons "Chopard", descendant d'une grande souche "Rothschild", il a gagné le Prix du Début fin mars à Saint-Cloud sur 900 m a gagné Listed pour sa 9e sortie à 2 ans après avoir conclu 2e des Prix de Cabourg (Gr.3) et Eclipse (Gr.3).
     


Captain Chop

 

  • MOSS VALE : Top sprinter européen importé en 2013, précoce et tenace, triple gagnant de Groupe dont le Prix du Gros-Chêne, Moss Vale est déjà très confirmé comme étalon des 2 côtés de la Manche. Père de vainqueurs en série, il a déjà dépassé les 50 victoires en 2014.. Déjà père d'un placé de Gr.2 en Irlande avec ses premiers 2 ans, Moss Vale a donné à l'automne 2014  deux lauréats de black-type, Harlem Shake en Italie (placé de listed en France au printemps), et une gagnante de Listed à 2 ans en Angleterre, Izzthatright. Nouvelle recrue du Haras des Faunes en 2015.
     
  • MUHAYMIN : Fils d'AP Indy et de la championne Shadayid, double gagnante de Gr. 1, il est le seul descendant de Seattle Slew en France. Confirmé dès ses débuts d'étalon (Action Chope et Skallet) en plat comme en obstacles (Golden Chop). Père de Zuri Chop, double placé de Listed en plat en 2014.

Egalement Kheylef, étalon très confirmé dans la vitesse et la précocité, acheté par le Qatar et arrivé aux Faunes à la mi-saison, Panis, revenu aux Faunes en 2014 après y avoir été révélé, et enfin son fils Maiguri.

 


Deportivo au Haras des Faunes avant qu'il ne parte faire sa saison 2015 au Haras de Saint-Vincent.

 

Au Haras de Saint-Vincent :

  •  DEPORTIVO : Père de Gailo Chop (Prix Guillaume d'Ornano Gr. 2 et 2e Prix d'Ispahan Gr. 1) en 2014 avec ses 1ers 3 ans "FR". Taillé physiquement tout en muscle et en puissance, ce gagnant de Gr. 2 sur 1000 m en Irlande, déjà confirmé comme père de 2 ans, provient d'une riche souche maternelle "Abdullah". Disponible au Haras de Saint-Vincent en 2015.

Au Haras du Lion :

  • SOAVE : Nouvelle recrue 2015 pour le Haras du Lion, Soave est un étalon au modèle très imposant, né du croisement des robustes Dashing Blade et Be My Guest, confirmé et polyvalent. Après une riche carrière de course couronnée par 4 groupes et 4 listed, Soave a débuté comme étalon dans le sud-ouest. Il a déjà donné plusieurs vainqueurs de listed et même de groupe en plat, à 2 ans et sur la durée. Egalement de plus en plus de lauréats en obstacle, à Auteuil (Prix de France 2014 avec Cop Shoot), Enghien, Le Lion d'Angers, etc...

On en parle dans l'article