Aujourd'hui : Deauville
Vente d'Elevage
Aujourd'hui : Ascot
Ascot December Sale
Demain : Timonium, Maryland
Midlantic December Mixed & Horses of Racing Age
Kill - du 11/12/2019 au 12/12/2019
December National Hunt Sale
Cheltenham - le 13/12/2019
Cheltenham December Sale

Prix Morny 2015 pour Shalaa : d'après Dettori, c'est un avion

24/08/2015 - Focus divers
" C'est le meilleur 2 ans que j'ai monté de toute ma vie ! " D'un naturel enthousiaste, Dettori en a tout de même monté quelques bons, des 2 ans, lui qui en a 44. Mais pour son 4e Prix Morny après ceux de Bahamian Bounty (1996), Dabirsim (2011) et The Wow Signal (2014), le crack jockey est tombé sous la charme de Shalaa. Mais qui est Shalaa ?


Promenade de santé pour Shalaa dans le Prix Morny 2015 sous la selle de Frankie Dettori.


L'histoire a commencé par une douche froide. Le 16 mai à Newbury, Shalaa termine dernier décollé sur 8 partants dans une course sponsorisée par son propriétaire, Al Shaqab (Cheikh Joaan Al Thani). Dettori déclare laconiquement : " il est vert ". Celui qui fut si longtemps le porte drapeau de Dubaï, récupéré opportunément par le Qatar quand les Emirats l'ont poussé vers la sortie du Golf Persique, a retrouvé le sourire seulement 2 semaines plus tard quand le même poulain, transformé, a gagné son maiden à Newmarket. Rassuré, l'entraineur John Gosden qui marche sur l'eau cette année (Derby d'Epsom, Prix de Diane, etc...), a décidé d'appuyer sur l'accélérateur. Et le puissant poulain bai a "enquillé" à l'anglaise : les July Stakes (Gr.2) le 9 juillet à Newmarket, les Richmond Stakes (Gr.2) le 30 juillet à Goodwood et 3 semaines plus tard le Prix Morny dans un canter, son 1e Gr.1 et sans doute pas le dernier car le fils d'Invincible Spirit est déjà programmé pour les Middle Park Stakes (Gr.1). Pas de cinéma du résultat !!!

Encore Invincible Spirit pour le bonheur de l'Irish National Stud

Avec ce succès, les grands ennemis Coolmore et Darley doivent s'arracher les cheveux car Invincible Spirit se hisse encore un peu plus haut au sommet des meilleurs étalons du monde. Voilà un sprinter, fils de Green Desert et Rafha (Prix de Diane) qui leur a échappé tandis qu'il représente un outcross en or à Sadler's Wells, Danehill et cie. Il est plein à craquer à 100.000 € à l'Irish National Stud et son prix de saillie pourrait bien encore augmenter . A l'époque de la conception de Shalaa en 2012, Invincible Spirit était déjà cher, proposé à 60.000 €. L'auteur de Moonlight Cloud, Kingman, Charm Spirit et tant d'autres s'est encore distingué aux ventes de Deauville en signant le 2e top price à 1,4 M€.

 



Pinhooking réussi pour Shalaa


Quant à Shalaa, il est passé 2 fois sur le ring. Ses éleveurs irlandais de Cork, Mogeely Stud, l'ont vendu 100.000 Guinées foal à Newmarket à l'association Norris / Huntington qui ont tenté un pinhooking réussi puisqu'en octobre 2014, de retour à Tattersalls, Shalaa était revendu 170.000 guinéées à Charles Gordon-Watson, agissant en l'occurrence pour le compte d'Al Shaqab. (voir le pedigree)

L'animal était beau, puissant, fils d'un étalon très à la mode avec une souche maternelle solide de chez Shadwell (Cheikh Hamdan Al Maktoum). En effet, si la mère Ghurra n'avait donné qu'une seule gagnante en obstacle en 3 produits en âge de courir en octobre dernier, elle avait quand même couté à ses acheteurs 320.000 € en sortant de l'entrainement. Certes, elle était placé d'une modeste Gr.3 à Hollywood Park aux Etats-Unis mais aussi fille par War Chant de la matrone Futuh (Diesis), mère de 6 produits black-type dont le gagnant des Middle Park Stakes (Gr.1) Hayil. A noter que ce dernier, un des rares bons produits du décevant crack sprinter Dayjur, fut un piètre étalon en Australie, donnant comme meilleur produit un certain Pettro qui a gagné 14 courses, plus quelques célébrités en Corée du Sud ! Finalement, son frère Tahmid (Gulch), placé de Gr.2, fit mieux en donnant une championne à Porto Rico où il est stationné, au Haras des Caraïbes...En tout cas, toute l'origine est américaine, ce qui semble être un avantage pour gagner le Morny car depuis Dabirsim en 2011, fils de l'américain Hat Trick, tous les vainqueurs (Reckless Abandon, No Nay Never et The Wow Signal) ont un pedigree fortement teinté de sauce américaine.