Grand Prix de Baden 2015 : Prince Gibraltar, 18 ans après Don't Worry Me

08/09/2015 - Grand Destin
18 ans après le succès de Don’t Worry Me dans la Goldene Peitsche, Prince Gibraltar a offert à son éleveur – propriétaire Jean-François Gribomont un nouveau succès d’importance sur l’hippodrome de Baden. Le mâle de 4 ans a signé sa deuxième victoire de Gr. 1 dans le Grand-Prix 2015 sous la selle d’un Fabrice Véron remportant à cette occasion son premier Gr.1 ! Lire les INTERVIEWS de Jean-François Gribomont et Fabrice Véron et voir la GALERIE PHOTOS. Par Loïc STECHER.
Jean-François Gribomont, l'éleveur-propriétaire et le jockey Fabrice Véron aux anges après la victoire de Prince Gibraltar dans le Longines Grand-Prix de Baden 2015 devant plus de 14.500 personnes
 
Après le forfait d’Ito, pour cause de fièvre, le favori de ce Grand-Prix de Baden 2015 a changé. De casaque allemande (celle d’Ito), le favori est désormais français. Prince Gribraltar (Rock Of Gibraltar) a la lourde tâche d’assumer son rôle de leader des parieurs. Tout le monde y croît y compris son éleveur – propriétaire Jean-François Gribomont venu assister à la performance de son poulain. Nerveux au rond de présentation, le poulain avait été muni d’œillères.
 
Lancé à pleine vitesse dans la dernière ligne droite (voir la course ci-dessous), Prince Gibraltar n’a finalement fait qu’une bouchée de ses 6 adversaires. L’éleveur belge Jean-François Gribomont était aux anges. Il nous a livré sa réaction à chaud dès la victoire de son protégé : « C’est extraordinaire, c’est un magnifique cheval, je ne comprends pas comment on peut détruire ce cheval. Il est exceptionnel, il n’a pas une mauvaise course de toute sa carrière. Il est d’une régularité extraordinaire. Il a prouvé aujourd’hui sur la piste que c’est un grand champion. J’ai élevé le poulain, j’ai gagné tiercé avec sa mère à Longchamp. C’est une longue histoire. On y a toujours cru. Le cheval a prouvé aujourd’hui, malgré ses détracteurs, que c’est un grand champion. J’ai toujours la mère. Elle est suitée d’un foal par Rock Of Gibraltar, une petite sœur de Prince Gibraltar. Elle est malheureusement vide cette année d’Australia mais elle retournera à Rock Of Gibraltar l’an prochain. C’est la première fois que je cours Gr.1 à l’étranger. Deux de mes chevaux ont couru à Baden. Prince Gibraltar et Don’t Worry Me avec laquelle j’avait gagné la Goldene Peitsche il y a exactement 18 ans. »
 
De son côté Fabrice Véron signait là sa toute première victoire de Gr.1, une victoire attendue comme il nous l’explique : « J’étais longtemps en dernière position dans ce Grand-Prix. Le cheval a toujours tendance à partir calmement, à faire ses courses de façon détendue pour ensuite venir finir. Il est vrai que nous avons eu une course très limpide aujourd’hui. Le cheval était prêt quand je lui ai demandé une accélération et il s’est très bien allongé. J’ai fait le début de carrière de Prince Gibraltar. Les aventures diverses ont fait que Monsieur Gribomont a vendu des parts du cheval, il est parti chez Monsieur Rouget. C’est un grand plaisir que de lui être associé encore une fois. Je remercie Messieurs Rouget et Gribomont.
C’est mon premier Gr.1, c’est juste magnifique ! C’était attendu depuis très longtemps. Il a eu des moments de doute et on se dit alors que l’on n’y arrivera pas. C’est pourquoi on se remet en question tous les jours et ça repart ! J’essaie de monter un maximum le matin chez Monsieur Pantall mais cela devient de plus en plus compliqué car je suis très souvent sur la route. J’essaie de monter un maximum de courses.
L’Allemagne m’a beaucoup réussi depuis le début de ma carrière. Peut-être est-ce un signe que de gagner mon premier Gr.1 ici (à Baden, ndlr). Cela fait maintenant 7 ans que je monte en Allemagne. J’y avait gagné ma première Listed il y a 7 ans à Munich avec Cymbal, une jument appartenant au Cheik Mohammed Al Maktoum. »
 
Né au Haras de la Reboursière et de Montaigu, Prince Gibraltar avait été racheté yearling 40.000€. Débourré et pré-entrainé par Manu et Sonia Nicoleau à l’Ecurie des Chaumes sur l’hippodrome de Machecoul, il a tout d’abord commencé sa carrière chez Henri-Alex Pantall sous les couleurs de son éleveur. Après une 3ème place pour ses débuts à Chantilly puis une victoire à Maisons-Laffitte, le poulain change de propriétaire et d'entraineur. L’Ecurie de la Vallée Martigny (Hervé Morin) et l’Ecurie du Loup (Eric Pokrovsky) ont chacun acquis 25% du cheval, le poulain rejoint les boxes de Jean-Claude Rouget.
 
Après une victoire de Gr.1 (Critérium de Saint-Cloud) et deux places dans les classiques de 3 ans (2ème du Grand-Prix de Paris et 3ème du Prix du Jockey-Club), Prince Gibraltar signe ici une nouvelle performance de qualité moins d’un mois avant de participer à son deuxième Prix de l’Arc de Triomphe programmé le 4 octobre prochain. Mais un jour avant, le poulain de 4 ans sera proposé aux enchères puisqu’il est inscrit aux prestigieuses ventes de l’Arc Arqana selon son entraineur Jean-Claude Rouget.
 
Notes : Princess Sofia (Pennekamp), la mère de Prince Gibraltar a un destin atypique puisque celle-ci est née aux Emirats Arabes Unis en 2002 sous l’entité « Darley Stud Management ». Achetée par Jean-François Gribomont, cette pouliche de bonne famille, petite-fille de Nureyev, a remporté le Prix du 150ème Anniversaire de Longchamp en 2007, un tiercé, quarté, quinté ! Au Haras, elle a produit Prince Of Sofia et Le Deluge tous deux victorieux en France avant d’avoir été exporté, puis Prince Gibraltar puis Princess Gibraltar. Cette dernière a été achetée 200.000€ à l’amiable aux ventes de yearlings par Tina Rau et Nicolas Clément (également présents à Baden) et a débuté 5ème du Prix de la Cascade le 3 septembre dernier. L’actuel yearling de Princess Sofia, un propre frère de Prince Gibraltar, a été acheté 100.000€ cet été par l’entraineur du Yorkshire Mark Johnston.
 
GALERIE PHOTOS SPECIALE PRINCE GIBRALTAR
Prince Gibraltar et son cavalier d'entrainement Thibault se rendent sereins au rond de présentation
Au défilé, la tension du mâle de 4 ans commence à se faire sentir
Longtemps à l'arrière garde, Prince Gibraltar et Spend The Cash (n°4) passent ici pour la première fois devant les tribunes
 

 
 
Alors que Prince Gibraltar vient très facilement dans la dernière ligne droite, Jean-François Gribomont et sa femme encouragent leur poulain de vive voix 
 
L'arrivée est moins sérrée que l'image laisse penser. Prince Gibraltar lutte ici face à la pouliche de 3 ans Nightflower (à droite) et face à l'alezan aux oeillères Sirius, le trio final
 Explosion de joie ! Prince Gibraltar passe le poteau en tête
 
 
La Marseillaise a retenti sur le podium du Grand-Prix de Baden 2015
Fabrice Véron a été sollicité par ses fans
Prince Gibraltar nous donne désormais rendez-vous le week-end du Prix de l'Arc de Triomphe 
 
Voir la victoire de Prince Gibraltar dans le Grand-Prix de Baden 2015 en vidéo

On en parle dans l'article

Voir aussi...

Les Ecuries d'Esque et des Chaumes en route pour les Breeze Up Osarus

Qu'ils soient Calvadosiens ou Machecoulais, un bon nombre de débourreurs et pré-entraineurs feront le déplacement en vue des Breeze Up d'Osarus organisées ce mardi 28 avril sur l'hippodrome de La Teste. C'est le cas notamment pour les Ecuries d'Esque (Mickaël Aubry) et des Chaumes (Manu et Sonia Nicoleau) installés respectivement à Bernesq (Calvados) et Machecoul (Loire-Atlantique). VOIR LES PHOTOS de leurs poulains présentés sous les lots 32 et 56.

Haras de la Reboursière et de Montaigu (Literato, Martaline, No Risk At All & Archange d'Or) : Route des Etalons 2015

L'un des meilleurs haras français tant sur les performances qu'aux ventes. Le Haras de la Reboursière et de Montaigu a passé un nouveau cap en 2014 en vendant un pouliche yearling 1 million d'euros lors des prestigieuses ventes d'août. Voir la VIDEO et les PHOTOS de Literato, Martaline, No Risk At All et Archange d'Or (ce dernier sera stationné au Haras de la Haye Pesnel en 2015) lors de la Route des Etalons 2015.