Aujourd'hui : Deauville
Vente d'Elevage
Aujourd'hui : Timonium, Maryland
Midlantic December Mixed & Horses of Racing Age
Demain : Kill
December National Hunt Sale
Cheltenham - le 13/12/2019
Cheltenham December Sale

Pat Eddery, un jockey de légende s'est éteint à 63 ans

10/11/2015 - Focus divers
Lui qui aura marqué l'histoire des courses comme étant l'un des plus grands jockeys de tous les temps dans le monde, Pat Eddery s'est éteint à l'âge de 63 ans, pour une raison encore non dévoilée, selon les informations du RacingPost. Le pilote irlandais a gagné 4600 courses rien qu'en Angleterre et en Irlande, ainsi que 4 fois le Prix de l'Arc de Triomphe.

Avec son style inimitable et sa main de velours associés à un esprit de gagneur invincible, Pat Eddery aura marqué les esprits par l'association en lui d'un genie intuitif et d'un physique indestructible jusqu'à la fin de sa carrière de jockey à 51 ans en 2003, âge où il a remporté le dernier de ses innombrables Gr.1 en selle sur l'outsider Reel Buddy dans les Sussex Stakes à Goodwood.

Né en Irlande en 1952, à Newbridge dans le Comté de Kildare, le coeur traditionnel des courses dans le pays, il a gagné sa 1e course à 17 ans. Apprenti chez Frenchie Nicholson et Seamus McGrath, installé ensuite en Angleterre, il y remportera pas moins de 11 titres de champions entre 1974 et 1996 à 44 ans, rejoignant par un tel score Lester Piggott. Dans le registre des records, il a dépassé les 4600 victoires dans le monde. En Angleterre, seul Sir Gordon Richards a remporté plus de courses que lui. Il a par ailleurs été champion des jockeys en Irlande, tout comme le fut avant lui son père Jimmy Eddery.

Lui qui a gagné tant de trophées chez lui et à travers le monde, à une époque où les programmes étaient moins denses en nombre de courses en général et en nombre de Gr.1 en particulier, et où les opportunités internationales n'avaient rien à voir avec celles d'aujourd'hui, il reste associé à certaines des plus grandes victoires de Khaled Abdullah, avec qui il a été en contrat pendant des lustres à partir d'un 1er succès obtenu en 1980 dans les Gimcrack Stakes en selle sur Bel Bolide. Ainsi, pour la seule casaque de Juddmonte Farms, il a gagné 33 Gr.1, dont bien sûr cet incroyable Prix de l'Arc de Triomphe 1986 avec Dancing Brave, phénomène revenu de la dernière place pour crucifier le champion français Bering. Il est d'ailleurs co-détenteur du record de victoires dans l'Arc de Triomphe avec 4 succès à son palmarès. Il faut ajouter à celui de Dancing Brave en 1986 ceux d'un autre Juddmonte en 1985, Rainbow Quest (la fameuse année de Sagace...), mais aussi son 1er avec Detroit en 1980 et son dernier en 1987 avec Trempolino, pour la casaque de Paul de Moussac et l'entrainement d'André Fabre. Car c'était l'époque où les entraineurs classiques français faisaient beaucoup appel aux jockeys britanniques, Eddery en tête.

 


Avec Trempolino lors de sa victoire dans l'Arc de Triomphe 1987



D'un point de vue "exotique", il a remporté 2 Breeders'Cup (Sprint avec Sheikh Albadou en 1991 et Turf avec Pebbles en 1985), un Arlington Million (avec Tolomeo en 1983), un Canadian International (avec French Glory en 1990) et surtout une Japan Cup (avec Jupiter Island en 1986).

En 2005, à 53 ans, Pat Eddery est devenu entraineur, bientôt rejoint d'ailleurs par son frère Paul Eddery, qui a aussi été jockey à un bon niveau. Il n'y a pas obtenu les mêmes succès qu'en selle mais il a quand même gagné un Gr.1, le Gran Criterium en Italie en 2009 avec Hearts of Fire.

Il était apparu très diminué physiquement ces derniers temps. Aujourd'hui, l'ensemble de la profession rend hommage à un personnage exceptionnel de l'histoire des courses.