Ascot - le 17/07/2018
Ascot July Sale
Le Pin au Haras - le 18/07/2018
Le National de l'Obstacle

Il était une fois Hurricane

17/02/2016 - Focus éleveurs
Cet article ne traitera ni de Hurricane Fly, ni même de Hurricane Run ou de Hurricane Cat, quoi que, c’est un fils de ce dernier. Hurricane (tout court), a brillamment survolé le récent Prix de la Californie, Listed à Cagnes-sur-Mer. Beaucoup d’espoirs sont placés sur ce poulain de 3 ans. Lui au moins confirme ! Ce n’était pas le cas de son frère… 
Hurricane et Ioritz Mendizabal le dimanche 14 février à Cagnes-sur-Mer remportent le Prix de la Californie ©DR
 
"L’élevage est un jeu d’échecs avec la nature", les mots de S.A. Aga Khan sont justes et pleins de sens dans le cas de Hurricane, la dernière star élevée au Haras de la Haie Neuve. Etant hongre, castré de bonne heure en juillet de ses 2 ans, il ne prétendra jamais aux classiques de sa génération mais est voué à un avenir prometteur étant toujours invaincu en 3 sorties chez Jean-Claude Rouget qui l’avait acheté 18.000€ à la vente de yearlings V2 pour le compte de Daniel-Yves Treves.
 
Ce même duo avait investi la somme rondelette de 70.000€ quelques mois plus tôt, en avril 2014, avec l’achat de Charly Bere alias Masterblaster puisque rebaptisé par ses nouveaux propriétaires. Alain Regnier, l’éleveur de ce dernier, avait même conservé "une patte" du cheval. Masterblaster a été vendu par le Haras du Chêne aux ventes Breeze Up d’Osarus ; il fut aussi le top price de la vacation. Après une deuxième place pour ses débuts suivie d’une victoire à l’âge de 2 ans, ce dernier semblait être promis à un bel avenir. Mais à 3 ans, plus de son, plus d’image, les contre-performances s’enchainent, le cheval est castré au moi de juin, est dressé sur les obstacles et court désormais sous l’entrainement de François Nicolle.
 
Et que dire de la mère Monatora, une fille gagnante à 2 ans sur 1200m à Deauville par Hector Protector ? Après deux produits pour Catherine Niederhauser Dietrich, Monatora est achetée par Alain Regnier mais avorte d’emblée de Ballingarry. En 2009, naît Viva Bere, une fille de Hold That Tiger achetée par Pascal Berthou de l’Ecurie Smart pour qui elle va passer le poteau en tête à 4 reprises. Cette dernière est aujourd’hui poulinière pour le même propriétaire (voir le plan de monte 2016 de l’Ecurie Smart). Puis, on croise à Della Francesca ce qui donnera la pouliche Atora Bere (3 vict.). Alain Regnier choisit ensuite Peer Gynt pour le futur croisement. Il explique "Storm Cat croise à merveille avec le sang de Sunday Silence. On trouve de nombreux gagnants de Gr.1 dans ce contexte dont récemment Karakontie pour le plus connu."
 
De ce croisement Sunday Silence / Storm Cat naîtra Betty Bere achetée 50.000€ par Karl Burke. Engagée dans la Poule d’Essai des Pouliches, elle montrera elle aussi beaucoup de moyens à l’entrainement mais sans les confirmer sur les pistes, gagnant tout de même son maiden à Nottingham. Tenace, Alain Regnier ne lâche rien même si Monatora avait été retirée fautes d’enchères aux ventes d’Osarus en novembre 2011. Le croisement suivant, avec Sunday Break, sera celui de Masterblaster. Dans ce pedigree, on retrouve un inbreeding 3x4 sur Storm Cat. Un inbreeding encore plus poussé dans le pedigree de Hurricane puisque 2x4 sur le chef de race américain.
 
Hurricane foal et sa mère Monatora
 
En 2013, Monatora a été saillie par Della Francesca d’où une pouliche vendue 20.000€ aux dernières ventes de novembre Arqana (achetée par Rupert Pritchard-Gordon), par Peer Gynt en 2014 d’où un mâle à vendre cette année. Actuellement pleine de Pedro The Great, à terme le 5 mai, Monatora sera à nouveau saillie par Hurricane Cat en 2016.

On en parle dans l'article


Commentaires

Soyez le premier à commenter cet article


(pour valider votre commentaire sur votre boite mail)