Aujourd'hui : Doncaster
Spring HIT/P2P Sale
Fairyhouse - le 24/05/2019
Tattersalls Ireland Goresbridge Breeze-Up Sale
Ascot - le 30/05/2019
Cheltenham May Sale
Baden-Baden - le 31/05/2019
Frühjars Auktion
Ascot - le 04/06/2019
Ascot June Sale
Arcadia, Californie - le 05/06/2019
Santa Anita Two Years Old in Training

Machecoul : David Cottin pour sa dame et pour M. anti-GDE

05/04/2016 - Focus divers
Malgré l'accumulation de ses titres parisiens, David Cottin n'hésite jamais à parcourir les régions. Le lendemain de son succès dans le Prix Hypothèse avec Blue Dragon à Auteuil, il a fait le doublé à Machecoul le dimanche 5 avril avec Ganndar pour son père Philippe sous la casaque de sa compagne Amanda Zetterholm, puis avec le revenant Pierrot Bay pour Guy Chérel sous la casaque de Fabrice Simon, un des plus fameux acteurs du combat anti-GDE.


Fabrice Simon, spécialiste de la semence congelée.
 

 

Après 3 ans de combats de rues à Nonant-le-Pin contre la pollution promise par l'installation d'une centrale GDE au coeur de la célèbre région d'élevage de l'Orne, les anti-GDE sont parvenus à faire tourner le vent dans leur sens. Si rien n'est encore définitif, ils peuvent raisonnablement espérer avoir sauver leur terroir. L'un des tournants de ce combat a été la preuve en image des fraudes commises par GDE dès le premier jour de l'ouverture du site avec l'arrivée de déchets interdits.

Ces photographies aériennes qui ont jeté un énorme pavé dans la mare de la justice et ont été l'un des clous du reportage de "Pièces à Conviction" sur France 3 avec l'énorme scène du blanc à l'antenne du Président du Conseil Général Alain Lambert. Les photos en question ont été prises par Fabrice Simon, excellent photographe amateur éclairé de longue date, professionnel du cheval puisque responsable au Haras des Brosses de Jean-Pierre Dubois, et acteur très engagé de la lutte anti-GDE dès le début.

 


Sur la dernière haie, Pierrot Bay saute en tête avant de renouer avec la victoire.

 

Travaillant dans le trot mais aussi adepte du galop, Fabrice Simon possède quelques pur-sang. Il a la chance d'être tomber sur un vrai bon avec Pierrot Bay, fils de Martaline et descendant de Paulista (Prix Vermeille 1974) par une souche Wildenstein passée dans les mains de Jean-Pierre Dubois en ayant pris un peu de poussière jusque là. Gagnant en débutant à Lyon chez Marc Pimbonnet à 3 ans, puis placé chez Thomas Trapenard où il a conclu 3ème du Prix Orcada (Gr.3) à 4 ans, Pierrot Bay a décroché son bâton de maréchal en gagnant le Prix Wild Risk, gros handicap listed le jour du Grand Steeple-Chase de Paris 2012. La suite fut plus difficile au plus haut niveau en 2013. Pierrot Bay a raté son année 2014 et complètement disparu en 2015. Mais voilà qu'à 9 ans, revenu à Pau après 17 mois d'absence, ce brave coursier vient de retrouver la route de la victoire à Machecoul, sous la selle donc de David Cottin, dans le Prix Wutzeline, une course nommée en l'honneur d'une championne de Cagnes née à quelques encablures de l'hippodrome du sud de la Loire Atlantique, et qui vient d'avoir son 1er produit. 

Depuis son retour, Pierrot Bay a été confié à Guy Chérel, qui a d'ailleurs commencé le métier à Nonant-le-Pin chez Jean-Pierre Dubois, à l'époque uniquement focalisé sur le trot. Le Breton d'origine a depuis juré de ne jamais s'installer dans l'Orne tellement il avait eu froid ! Il a créé un immense complexe à Gavray, dans la Manche à 2 pas de la mer où le climat est plus doux...

 


Amanda Zetterholm avec David et Philippe Cottin à Auteuil (copyright APRH)

 

Une heure après Pierrot Bay qui s'est imposé pratiquement de bout en bout, David Cottin a fait le doublé en s'imposant au terme d'une féroce lutte à 4 (il y a nez / nez / courte encolure à l'arrivée) en selle sur Ganndar. Né pour Longchamp et non pour le steeple, cet élève de l'Aga Khan est un fils du sprinter Acclamation et Grand Vadla (1ère de Listed et soeur de Val Royal). Mais il n'allait pas bien vite à 3 ans. La belle Suédoise Amanda Zetterholm, responsable des ventes de saillies et des relations clients chez l'Aga Khan en France, et compagne de David Cottin, l'a alors essayé sur les obstacles. Manifestement tardif en tout domaine, Ganndar a demandé 5 courses pour se caler. A 5 ans, il décroche enfin son 1er succès.


Longtemps à l'arrière, et semblant encore battu dans le dernier tournant, Ganndar est revenu à la corde pour arracher le succès dans la dernière foulée.