Fairyhouse - du 24/09/2019 au 25/09/2019
September Yearling Sale
Arcadia, Californie - le 25/09/2019
Santa Anita Fall Yearlings
Fairyhouse - le 26/09/2019
September Yearling Sale Part II
Timonium, Maryland - du 30/09/2019 au 01/10/2019
Midlantic Fall Yearlings
Kill - du 01/10/2019 au 02/10/2019
Orby Sale
Saint-Cloud - le 03/10/2019
Vente de Pur-Sang Arabes
Kill - le 03/10/2019
Sportsman's Sale
Saint-Cloud - le 05/10/2019
Vente de l'Arc

Bon Augure de retour après son accident : le roman photo du sauvetage

17/04/2016 - Focus éleveurs
Sauvé in extremis d'une mort assurée lors d'un terrible accident à Auteuil en septembre 2015, le jeune champion Bon Augure a si bien et si vite recouvré la santé qu'il est reparti à l'entrainement chez Adrien Lacombe. Il a passé sa convalescence au Haras des Passions chez Mylène Peltier qui nous en montre toutes les étapes.

Tout le monde se rappelle de ce triste épisode des courses à Auteuil. Déjà l'un des meilleurs 3 ans AQPS, vainqueur du Prix du  Bourbonnais à Maisons-Laffitte, Bon Augure aligne 4 victoires en haies et en steeple sur la Butte Mortemart à partir du mois de mai 2015. Pour sa rentrée le 1er septembre, il survole le Prix Gelas et son entraineur Adrien Lacombe décide de le présenter dans un Gr.3, le Prix de Maisons-Laffitte. Le rêve éveillé que vivent les propriétaires écossais, les McLennan, tourne au cauchemar car peu après le départ, Bon Augure s'arrête soudainement, grièvement blessé et même pas de sa faute ! Son rival, le crack Blue Dragon, s'est réceptionné trop près de lui à une haie et lui a sectionné le tendon superficiel du postérieur gauche. Tandis qu'une polémique gonfle rapidement sur une supposée imprudence de David Cottin, le jockey de Blue Dragon, Bon Augure semble condamné. Mais son entourage l'envoie quand même à la clinique de Grosbois pour tenter de le sauver.

 


Mylène Peltier a géré la convalescence de Bon Augure au Haras des Passions, près du Lion d'Angers

 

 

"Le cheval a été opéré et l'infection a été empêchée. Mais le tendon était tellement sectionné au niveau du fléchisseur qu'il n'a pas pu être raccordé. Bon Augure est arrivé à la maison plâtré avec l'interdiction de sortir du boxe pendant 4 mois" explique Mylène Peltier, la belle-fille d'Alain Peltier, installée au Haras des Passions à Thorigné d'Anjou, une commune voisine du Lion d'Angers. "Ensuite, nous avons retiré le plâtre pour mettre le cheval sous "Robert Jones" (NDLR : forme de plâtre souple qui porte le nom de son créateur". Après les 4 mois de boxe, en février Bon Augure a pu sortir, mais uniquement dans des mini-paddocks que j'ai construits exprès car il ne fallait surtout pas qu'il puisse prendre de l'élan. On est passé d'un espace à peine plus grand qu'une chambre au salon et enfin au jardinet...

Bon Augure possède un mental exceptionnel qui l'a beaucoup aidé. Il est très autoritaire mais en même temps il a compris qu'il fallait s'adapter à toutes les situations pour être sauvé, ce qui nous a permis de la faire passer par toutes ces étapes. Par exemple, il ne s'appuyait jamais vraiment sur son postérieur blessé.
 Le plus étonnant, à mon avis, c'est qu'il ne s'est jamais défait physiquement. C'est pourtant un très grand cheval qui fait plus d'1,70m, mais il a toujours conservé un bon dos et une forte musculature malgré l'inactivité."

Finalement, il n'aura guère fallu de temps au fils de My Risk pour repartir à l'entrainement, 6 mois seulement après avoir été considéré comme mort ou presque. "Mais il n'est pas encore monté. Je l'ai ramené chez Adrien le dimanche 11 avril. Pour l'instant, il reste au pas en main, puis au marcheur. Il sera bientôt monté. Il doit recourir, ce qui est déjà une grande victoire. Reste à savoir s'il retrouvera l'intégralité de ses moyens, car n'oublions pas qu'à la place de sa partie de tendon, il a refait naturellement de la fibre, mais ce n'est pas tout à fait pareil."


Le plâtre de Bon Augure vient d'être retiré. Il ne pose pas encore son pied


Après le plâtre en dur, Bon Augure passe au "Robert Jones", plus souple


La situation s'améliore mais Bon Augure est encore confiné dans son boxe.


Un grand moment pour l'entraineur Adrien Lacombe et la propriétaire, Mme McLennan : Bon Augure peut enfin sortir dans un mini paddock en février.


En mars, Bon Augure montre sa fougue.


Adrien Lacombe a pu récupérer son cher Bon Augure le 11 avril 2016.

Bon courage Bon Augure !


On en parle dans l'article