Aujourd'hui : Fairyhouse
November National Hunt Sale
Cheltenham - le 15/11/2019
Cheltenham November Sale
Fairyhouse - le 16/11/2019
Flat Foal & Breeding Stock Sale
Kill - du 18/11/2019 au 20/11/2019
November Foal Sale Part. 1
Deauville - du 18/11/2019 au 20/11/2019
Vente d'Automne
Kill - du 21/11/2019 au 22/11/2019
November Breeding Stock Sale 2019
Kill - le 22/11/2019
November Foal Sale Part 2
Newmarket - le 25/11/2019
December Yearling Sale
Newmarket - du 27/11/2019 au 30/11/2019
December Sale - Foals

Lady Aurelia a"Ward"disée dans le Morny 2016

22/08/2016 - Grands destins
La championne annoncée Lady Aurelia n’a fait qu’une bouchée de ses quatre adversaires dans le Prix Morny 2016. La pensionnaire de Wesley Ward a fait aussi bien que le bulldozer No Nay Never, déjà entrainé par l’américain et gagnant de cette même course en 2013. Peter Leidel, l’un des trois copropriétaires de Lady Aurelia, était présent pour la première fois à Deauville.  Il adore voir courir ses chevaux en Europe et rêve désormais de succès au plus haut niveau à Newmarket et Santa Anita où se disputeront les prochaines épreuves de la Breeders’ Cup. Lire l'interview de Peter Leidel.  

Lady Aurelia et Frankie Dettori ont gagné le Prix Morny 2016 dans le temps de 1'10''61. Le record d'Arcano (1'07'90) de 2009 tient toujours ©APRH

 

Wesley Ward a un ticket avec l’Europe. Ses dernières années, l’entraineur américain est venu contrer les meilleurs chevaux européens, la plupart du temps dans les épreuves réservées aux jeunes chevaux et les sprinters. En 2016, il est venu gagner les Diamond Jubilee Stakes (Gr.1) avec Undrafted. Trois jours plutôt à Royal Ascot, il était déjà sur la photo souvenir de son autre pensionnaire Acapulco dans les Queen Mary Stakes (Gr.2). Son champion No Nay Never avait remporté les Norfolk Stakes (Gr.2) durant le meeting de Royal Ascot 2013. 2 ans plus tôt, il avait remporté une « » à Chantilly avec sa jument Judy The Beauty dont il était propriétaire avant que la fille de Ghostzapper ne devienne double lauréate de Gr.1.

 

Peter Leidel (au centre) et sa femme Karin étaient venus spécialement des Etats-Unis pour venir voir leur pouliche

 

 

Lady Aurelia a été dénichée aux ventes de yearlings de Keeneland en septembre 2016 ; une vente marathon qui dure deux semaines. La fille de Scat Daddy et D’Wildcat Speed (Forest Wildcat) portait le lot numéro 1253 et a été payée $350.000 par ses copropriétaires George Bolton et Peter Leidel. Son éleveur Barbara Banke de Stonestreet en a finalement gardé une part. Lady Aurelia a ensuite été débourrée et pré-entrainée en Floride comme nous l’explique Peter Leidel.

« Nous savions que Lady Aurelia était bonne juste après l’avoir achetée yearling . Nous l’avions envoyée en Floride alors qu’elle était yearling. Barbara Banke y possède un centre de débourrage, de pré-entrainement et d’entrainement où sont environ 100 chevaux. En une semaine de travail, l’entraineur nous a dit que Lady Aurelia était spéciale, très spéciale.

Wesley Ward est connu pour amener des pouliches en Europe et les exploiter avec succès. George Bolton connaissait Wesley et nous savions que nous avions une bonne pouliche. C’était donc leur idée de l’amener à Royal Ascot et de viser un groupe. En fait, je préfère les courses pour 2 ans européennes car elles sont en ligne droite sur gazon, cela est mieux pour leurs membres plutôt que de courir sur de petits champs de couses circulaires. Pour moi c’est plus prudent pour les 2 ans. »

Gagnante pour sa première sortie le 21 avril sur 900m à Keeneland, Lady Aurelia de suite été programmée pour courir les Queen Mary Stakes (Gr.2) à Royal Ascot. Une course qu’elle a remporté de 7 longueurs en battant la française Al Johrah, entrainée par Henri-François Devin, qu’elle a de nouveau battu ce dimanche (4ème).

 

Lady Aurelia avait eu des vacances après sa victoire à Royam Ascot

 

Peter Leidel nous raconte la course du jour : « Les autres propriétaires ont regardé la course depuis les Etats-Unis. Ils étaient très excités. J’étais un peu inquiet à 200m du but car la pouliche a trébuché, il y a eu un trou. Elle a du coup perdu son action, c’est ce que m’a dit Frankie. Sans cette gêne, il m’a également signalé qu’elle aurait gagné de 3 longueurs au moins. Je ne pense pas qu’elle se soit blessée mais cela lui a cassé son action. Nous pensons maintenant aller courir les Cheveley Park Stakes à Newmarket puis peut-être aller sur  la Breeders’ Cup en fin de saison. On attend cela avec impatience ! ».

 

Une victoire de Gr.1 est égale à un saut de l'ange de la part de Lanfranco Dettori ©APRH

 

Lady Aurelia portait également une autre casaque au départ de ce Prix Morny mais n’a pas été vendue comme nous l’explique toujours Peter Leidel : « Les autres propriétaires sont Barbara Banke de Stonestreet qui a élevé Lady Aurelia et George Bolton et moi-même. Nous changeons de casaque toutes les trois courses. Une vraie rotation. C’est pourquoi Lady Aurelia portait la casaque de Barbara Banke la dernière fois à Royal Ascot, la casaque jaune avec un chevron. Aujourd’hui, la pouliche portait mes couleurs. Lors de sa prochaine course, elle portera les couleurs de George. J’ai déjà eu d’autres chevaux en partenariat avec Stonestreet et d’autres avec George Bolton. »

 

Frankie Dettori tout sourire après sa victoire aux côtés de Wesley Ward. Ce dernier a tenu à remercier Victoria, la petite-fille de Jean-Pierre Dubois qui a monté la pouliche tout l'hiver à l'entrainement

 

Propriétaire depuis 6 ans, Peter Leidel est venu pour la première fois en France. Il était déjà venu à Royal Ascot en juin dernier pour assister à la victoire de sa pouliche. Il poursuit : « La mère de George Bolton s’appelle Aurelia. Barbara et George étaient les propriétaires de My Miss Aurelia qui avait gagné la Breeders’ Cup Juvenile Fillies 2011 et l’Eclispe Award de la meilleur pouliche de 2 ans. Quand il fallait choisir un nom pour cette pouliche, Barbara disait qu’Aurelia était un nom porte-bonheur. Je n’avais  rien contre et j’aimais ce prénom. »

 

Note : Lady Aurelia est une fille de Scat Daddy, tragiquement disparu en décembre 2015. Voir sa vidéo tournée à Ashforf Stud (Coolmore USA) en novembre 2015. Elle est aussi comtemporaine de Caravaggio, un autre fils de Scat Daddy, gagnant il y a deux semaines des Phoenix Stakes (Gr.1), lire l'article.