Aujourd'hui : Deauville
Vente d'Automne
Aujourd'hui : Kill
November Foal Sale 2018 Part 1
Kill - du 22/11/2018 au 23/11/2018
November Breeding Stock Sale 2018
Kill - le 24/11/2018
November Foal Sale 2018 Part 2
Newmarket - le 26/11/2018
December Yearling Sale
Newmarket - du 28/11/2018 au 01/12/2018
December Foal Sale
Newmarket - du 03/12/2018 au 06/12/2018
December Mare Sale
Maryland - le 04/12/2018
Midlantic Winter Mixed

Prix François de Poncins : Caiman Land et le roi du titane

28/11/2016 - Focus divers
Vainqueur du Prix François de Poncins, de haute lutte face à l'autre AQPS Corazones, Caiman Land, fils de Passing Sale élevé par Thierry Cyprès, porte la casaque d'un nouveau propriétaire au galop, Paul-Etienne Carillon, réputé comme le roi du titane en France.


Caiman Land à la dernière haie, monté par Johnny Charron ©APRH

 

" Quand il m'a contacté, il m'a dit qu'il avait pris des trotteurs sur les conseils de son coiffeur, mais qu'il ne voyait jamais un de ses chevaux sur un champ de course", révèle Thierry Cyprès, éleveur de Caiman Land après la victoire dans le Prix François de Poncins, une listed pour 4 ans sur les haies sous les couleurs de Paul-Etienne Carillon, avec qui il est associé ainsi qu'avec François Seigneur et Edward Walsh. Un propriétaire nouveau venu, voilà une denrée devenue tellement rare qu'elle suscite la curiosité ! " On était en 2012. Il m'a demandé si je pouvais aller le voir à Lyon " poursuit Thierry Cyprès. " Je suis arrivé dans son entreprise, dont les bureaux sont à Villeurbanne, juste en face de l'hippodrome de La Soie. Je lui ai tout d'abord demandé ce qu'il attendait vraiment des chevaux, car il lui faudrait attendre 4 ans avant un éventuel retour. Il m'a répondu que je ne voulais pas lui vendre mes chevaux et que c'est pour ça qu'il me les achèterait !"

 


Caiman Land, avec Thierry Cyprès, Philippe Peltier et toute la famille ©APRH

 

C'est ainsi que Paul-Etienne Carillon est entré dans le monde du galop, conseillé cette fois par un gars qui coupe des haies plutôt que des cheveux. Commercial jusqu'à 40 ans, avant de monter sa propre entreprise, nommée Acnis, en 1990, cet industriel est un pur autodidacte qui est devenu l'un des 3 importateurs de titane en France, et un leader mondial sur la niche des matériaux médicaux pour implants et instrumentation métallique et plastique.

" Il est entré an association sur 5 chevaux, qui ont bien réussi. Mais pour patienter et avoir des partants, il avait pris des pouliches en location. " Caiman Land descend de la fameuse souche d'AQPS de Thierry Cyprès, qui avait sa fortune depuis qu'il a choisi lors de ses 18 ans, dans les prés de ses parents, une foal née en 1983 nommée Queensland IV, issue de Cithéron et Islande. Gagnante en plat à Lisieux, Queensland IV n'aura pas une grande carrière en obstacle mais une formidable descendance dont Thierry continue de récolter les fruits avec des chevaux qui portent quasiment tous des noms d'île. En l'occurrence, il s'agit des Iles Caimans, un paradis fiscal des Caraïbes sous juridiction britannique.

 


Paul-Etienne Carillon.

 

Confié à Philippe Peltier, comme le fut son frère aîné Vukovar, Caiman Land a débuté gentillement en plat à 3 ans en 2015. Absent une année complète, il s'est soudainement révélé en débutant victorieusement en haies dans le Prix Patrick Lec en septembre à Auteuil. Il aligne ici sa 4e victore consécutive en revenant en haies, après 2 succès sur le steeple-chase de Segré et Fontainebleau. Il est issu de l'ultime génération du remarquable étalon des Haras Nationaux Passing Sale. qui ne comportait que 9 éléments nés en 2012 alors que le patriarche avait 25 ans.

A noter que le succès de cet AQPS est de bon ton lors de la journée de l'Assemblée de l'Association AQPS Nationale à Auteuil, d'autant plus qu'il bat à la lutte un autre AQPS, Corazones, fils de Nidor.