Aujourd'hui : Kill
December National Hunt Sale
Demain : Cheltenham
Cheltenham December Sale

Grand Cross de Pau 2017 : Disco d'Authie, le marathonien venu du Nord

05/02/2017 - Grands destins
Un cheval Ch’ti a remporté le Grand Cross de Pau 2017 dans des conditions particulièrement pénibles pour les chevaux et jockeys. Mais ce fut un vrai cross comme on les aime sur 6200m! Disco d’Authie a été élevé dans le Pas-de-Calais par Pierre Rougegrez, le père de l’ancien jockey Yann qui travaillait pour Guy Cherel et Isabelle Pacault. Cette origine de plat a transité par le Doubs chez les Detouillon. Décidemment, on fait des kilomètres grâce aux chevaux. Voir également la GALERIE PHOTOS spéciale obstacles.
Après 6200m d'effort intense, Disco d'Authie et Clément Lefevre s'imposent dans le Grand Cross de Pau 2017 devant Papy Mamy (absent sur la photo, élevé par Pascal Deshayes) et Saying Again
 
Le Grand Cross de Pau 2017 n’a pas couronné le favori Saying Again arrivé 3ème mais bien Disco d’Authie, son compagnon d’entrainement chez Isabelle Pacault. La journée sur l’hippodrome du pont long avait commencé sous des trombes d’eau et un vent soutenu, le reste de la tempête Marcel qui sévissait l’après-midi sur l’Atlantique. Le terrain était quant annoncé à 4,9 donc lourd mais extra selon l’ensemble des professionnels et notamment Isabelle Pacault qui avait déclaré « Je connais Pau depuis 30 ans et aujourd’hui, j’ai retrouvé le terrain que j’ai connu à mes débuts ici ». Elle a également poursuivi « Pour moi Pau est le plus beau cross en France ».
 
Le duo victorieux célèbre leur victoire devant les spectateurs restés majoritairement dans les tribunes
 
Il y a 30 ans, Clément Lefebvre n’était même pas né. Si son frère Fabien est jockey en plat, Clément a préféré l’obstacle. Il a commencé par les courses de poneys dans l’ouest (relire l'article qui lui était consacré) et a ensuite travaillé à Maisons-Laffitte chez Guy Chérel. À l’issue de la course et de sa victoire, le jockey a déclaré « On s’est donné à fond avec Disco d’Authie. C’est un cheval lymphatique. Plus il passe les chevaux, plus il se transforme. » Précisons qu’au saut de la dernière haie, Disco d’Authie et Clément Lefebvre étaient encore 5ème !
 
Clément Lefebvre
Isabelle Pacault
 
Isabelle Pacault, la compagne de Guy Chérel, connait donc Clément Lefebvre depuis longtemps et avait décidé de le placer sur Disco d’Authie. Ce cheval de 8 ans avait fait ses débuts sous l’entrainement de Guy Chérel. Visiblement estimé, il avait réalisé ses premiers pas en courses dans le Finot 2012. Arrêté ce jour là, il avait pris plusieurs places à Auteuil, Saint-Brieuc, Meslay-du-Maine avant de gagner sa première course à Machecoul sur le steeple en mars 2014. Au printemps, il débute en cross par une deuxième place au Pin au Haras. Tombé puis placé, il apprend le métier petit à petit et remporte sa première course dans la discipline en décembre dernier à Pau. Il faut également préciser qu’entre temps, le cheval a été acheté par Magalen Bryant. La grande propriétaire américaine n’était bien sûr pas présente à Pau ce dimanche mais a suivi comme à son habitude la performance de son cheval à la télé. D’ailleurs, sa casaque a remporté les deux grandes courses du jour à Pau grâce à Disco d’Authie et Forthing, une heure auparavant qui a réalisé le doublé Grand Prix de Pau (Gr.3) – Grande Course de Haies de Pau (Listed) à deux semaines d’intervalles.
 
Pierre Rougegrez et sa femme (à droite sur la photo), les co-éleveurs de Disco d'Authie étaient venus spécialement du Nord de la France pour voir leur cheval
 
Comme expliqué plus haut, Disco d’Authie a été élevé dans le sud du Pas-de-Calais à Beauvoir Wavans, près de la Somme à mi-chemin entre Abbeville et Arras. Ce fils de Discover d’Auteuil a été élevé sur les terres de Pierre Rougegrez, un agriculteur céréalier qui élève également des charolais. Il est le co-éleveur du poulain avec Guy Chérel. C’est par l’intermédiaire de son fils Yann qu’il a rencontré l’entraineur de Maisons-Laffitte. Ancien jockey, Yann Rougegrez travaillait pour Guy Chérel mais également pour Isabelle Pacault. En 2003, il avait monté une certaine Kadaline à Auteuil. Cette fille de Kadalko est justement la mère de Disco d’Authie.
 
 
Cette Kadaline était née en 2000 dans le Doubs chez Raphaël et Frédérique Detouillon au Haras de Longechaux. Ces derniers avaient acheté sa mère à l’amiable. Key Figure, c’est elle dont il s’agit, était une toute bonne jument d’Auteuil qui portait la casaque de David Tsui, le père de Christophe Tsui. Elle avait commencée sa carrière en plat, entrainée par Jean-Claude Rouget, par une deuxième place à Bagnères de Luchon puis avait gagnée sa course à Montauban. Passée à l’obstacle chez Jean Lesbordes, Key Figure s’était véritablement révélée dans cette discipline. Elle avait commencée sa nouvelle carrière par une série de 4 victoires consécutives. Les deux premières à Auteui en haies (Prix Beaurepaire – Prix Royal Junior) en 1992 et les deux autres sur le steeple de Pau en 1993. Lauréate du Prix Cousins Pons et du Prix Huron à Auteuil ou encore 2ème des Prix Fleuret et Edmond Barrachin (pas encore Gr.3 à l’époque), Key Figure était donc devenue l’une des toutes bonnes juments de la Butte Mortemart. Un changement étonnant puisque son origine maternelle ne la prédisposait pourtant pas à exceller dans cette discipline. Key Figure a en effet été élevée par le Haras de Manneville . Sa mère Wedge River (Irish River) fut entrainée par Pascal Bary pour l’Ecurie Fares et provient d’une souche américaine qui a sorti le top étalon US Empire Maker.
 
Pour en revenir à Key Figure, les Detouillon se sont bien sur intéressés à ses performances en obstacle. Key Figure avait été placée en pension pour David Tsui au Haras de Victot et c’est à l’amiable que les Detouillon ont acheté la jument par l’intermédiaire de Roland Monnier. Arrivée pleine d’Adieu Au Roi dans le Doubs, Key Figure a donnée son meilleur produit après avoir été croisée avec Video Rock. Le résultat a été un poulain né en 2001 nommé Iron Man. Celui-ci avait gagné Listed en steeple à Market Rasen et s’était placé à deux reprises au même niveau. Mais aujourd’hui, Raphaël et Frédérique Detouillon n’ont plus cette souche.
 
Kadaline avait été vendue à Guy Chérel qui achète tous les ans quelques poulains aux Detouillon. Celle-ci n’a couru qu’à cinq reprises mais s’est ensuite accidentée. C’est à ce moment là que Guy Chérel a proposé à Pierre Rougegrez de prendre la moitié de la jument pour en faire une poulinière. A la tête d’un effectif de 5 poulinières (PS et AQPS), notre éleveur du Nord qui élève dans la vallée de l’Authie (d’où l’affixe) avait justement commencé l’élevage avec Kadaline. Elle avait été croisée à Vaguely Pleasant, Discover d’Auteuil (d’où Disco d’Authie) et Califet. Ce dernier est le père de Kadifette qui a aujourd’hui remplacé sa mère à l’élevage. Etant donné qu’elle avait conclu sa carrière sportive avec plus de 80.000€ de gains, Kadifette avait été tirée au sort pour bénéficier d’une saillie France Galop. La veinarde est tombée sur Saint des Saints. Sa pouliche vient de prendre 2 ans en 2017 et est actuellement au débourrage. Précisons également que Kadifette a poulinée d’une femelle de König Turf en 2016 et est pleine du même étalon.
 
 
GALERIE PHOTOS SPECIALE OBSTACLES du GRAND CROSS
 
 
 
 
 
Jean Brouqueyre, directeur de l'hippodrome de Pau, et son père Jacques ont apprécié le spectacle ...
 
... de même que le duo d'Hervé, Hervé Guillet et Hervé Bunel

On en parle dans l'article