Fairyhouse - du 27/06/2018 au 28/06/2018
Derby Sale
Bécon-les-Granits - le 01/07/2018
Vente de stores présentés à l'obstacle
Deauville - du 02/07/2018 au 04/07/2018
Vente d'Eté
Hippodrome de Corlay - le 05/07/2018
Vente à l'amiable

Raz de Marée et James Bowen, 29 ans à eux deux et gagnants du Grand National Gallois

08/01/2018 - Grands destins
Une éleveuse comblée ; Michèle Juhen-Cyprès a gagné ce samedi 6 janvier le Welsh Grand National, l’équivalent du Prix du Président de la République à Chepstow en ce jour d’Epiphanie et de Portes Ouvertes à Cercy. Raz de Marée, un neveu d’Ucello II, et son jockey James Bowen ont seulement 29 ans à eux deux.
Voir la victoire de Raz de Marée dans le Welsh Grand National à Chepstow. Le dernier FR à avoir gagné cette course avait pour nom Le Beau Bai, élevé par Gaëtan Gilles
 
 
Le champêtre hippodrome de Chepstow était en fête en ce samedi 6 janvier 2018. Là, au sud-ouest du Pays de Galles, à une heure de Cheltenham, s’est disputé le Welsh Grand National. Au Royaume-Uni, il y a bien sûr le Grand National de Liverpool, le plus renommé ou encore le Scottish Grand National. Cette course a d’ailleurs été remportée ces deux dernières années par Vicente, tombé dans la course qui nous intéresse et élevé par Thierry Cyprès. Aujourd’hui, c’est Michèle Juhen-Cyprès qu’il faut féliciter puisqu’elle a élevé Raz de Marée, un AQPS de 13 ans vendu foal à Joss Hanbury, un ami du Prince Charles dont le fils a, selon le Dailymail, gagné 110 millions de livres après avoir parié en faveur du Brexit.
 
L’histoire de Raz de Marée commence en 2005. Le poulain naît le dimanche 13 mars et est fêté dans la foulée par ses éleveurs qui boivent une coupette de champagne. Quelques minutes plus tard, un voisin vient les alerter qu’un poulain est né dans le champ, il s’agissait de Radium. Cet excellent poulain gagnera ensuite à Enghien, Cheltenham ou encore Ascot. Raz de Marée change d’environnement après son sevrage. A ce stade, il part en Angleterre puis est revendu à l’âge de 4 ans à la vente de printemps de stores DBS où il est acheté £16.000 par Dessie Hughes, son futur entraîneur irlandais.
 
 
Raz de Marée, ici avec son jeune jockey James Bowen (16 ans), a été tardif et a débuté sa carrière sportive à 5 ans
 
 
Ce dernier le fait débuter un an plus tard, le 15 mai 2010 à Kilbeggan dans un bumper. Ses débuts sont plus que prometteurs puisque le cheval prend la 2e place. Monté par Katie Walsh et principalement par Bryan Cooper, Raz de Marée se place pour ses courses suivantes et c’est à Navan qu’il perd finalement son statut de maiden à 6 ans pour sa 5e course. Gagnant de la Cheltenham Gold Cup en 1977 en tant que jockey, Dessie Hughes a ensuite gagné de nombreux Gr.1 en tant qu’entraîneur notamment pendant le Festival de Cheltenham dont le Triumph Hurdle 2013. A sa mort en novembre 2014, sa fille Sandra a pris la succession. Mais la situation n’a duré que quelques mois et Raz de Marée s’est retrouvé chez Gavin Cromwell. Installé à Navan, Gavin Cromwell est l’entraînement de l’invaincu Espoir d’Allen.
 
 
En 2011, pour fêter leur 30 ans de mariage, Michèle et Philippe Juhen avait fait un séjour en Irlande, l'occasion d'aller voir leur ancien élève Raz de Marée
 
 
Raz de Marée avait tenté  sa chance à deux reprises dans le Grand National de Liverpool. 8e derrière Pineau de Ré en 2014, il avait joué de malchance l’an passé en tombant. Il n’est pas exclu qu’il reparte à l’assaut cette année puisque l’AQPS est un spécialiste des "Grand National". Raz de Marée a en effet gagné le Cork Grand National en 2012 et 2016 ainsi que le Munster National, un important handicap à Limerick. Il s’est également placé 2e du Midlands Grand National à Uttoxeter, une Listed en 2015.
 
James Bowen (non pas les chaussures), fils de l’entraîneur Peter Bowen et âgé de 16 ans, a débuté sa carrière de jockey la saison passée. Il a décroché le nombre record de victoires pour un jockey novice, ce qui l‘a fait monter pour les plus grands entraîneurs comme Nicky Henderson qui lui a donné sa chance l’été dernier.
 
 
Raz de Marée et sa mère Diyala III à droite
 
 
Raz de Marée est un fils de Shaanmer qui avait officié pendant quelques années au Haras de Cercy, haras voisin de Michèle Juhen-Cyprès. Il est le 7e produit de sa mère Diyala II, maiden mais surtout propre sœur d’Ucello II, le double gagnant du Grand Steeple Chase de Paris. Diyala III est issue du croisement Quart de Vin sur Laniste que les plus jeunes n’ont même pas connu. Elevée par Bernard Cyprès, la jument a été donné à sa fille Michèle et s’est révélée être une vraie matrone. Sa première pouliche est née en 1999. Cette fille de Kadalko sera la future Latitude. Lauréate du Finot pour la casaque de l’Ecurie Centrale, elle a par la suite été achetée par Joss Hanbury pour qui elle donnera les très bons Vanilla Crush, Arkwrisht (gagnant de Gr.3 en Irlande) ou encore la Casablanca Mix, gagnante à Auteuil et placée de Listed.
 
Outre Mer, le 5e produit de Diyala III et premier n’ayant pas vu un champ de course, s’est largement rattrapé au haras. Conservée par son éleveuse, cette fille de Sleeping Car a donné Bob And Co mais surtout Vezelay, le gagnant du Prix Georges Courtois (Gr.2), du Prix Heros XII (Gr.3). Placé des Gr.1 Betfair Chase ou La Haye Josselin, Vezelay est revenu à l’entraînement chez Emmanuel Clayeux en novembre dernier. D’ailleurs Emmanuel Clayeux entraîne deux cousines de Vezelay, la bonne Détente, elle aussi revenue à l’entraînement il y a quelques jours, et sa sœur Etudiante qui porte la casaque du fils Thibaut Juhen.
 
Diyala III est morte en 2014. Son dernier produit, Estuaire, un Vendangeur très tardif n’a pas encore débuté. Ce dernier vient de prendre 4 ans. Rappelons que son frère Raz de Marée a débuté à 5 ans. La dernière fille de Diyala III a pour nom Diyala Junior, comme un signe. cette fille de Laveron multiple placée à Auteuil en 2017 est née en 2013 et appartient à Xavier Kepa. A ce jour, Michèle Juhen-Cyprès a conservé trois filles de Diyala III et possède également dans ses rangs Uluru et Vague Secrète de cette famille.
 
 
Raz de Marée peu avant son sevrage

On en parle dans l'article


Commentaires

Soyez le premier à commenter cet article


(pour valider votre commentaire sur votre boite mail)