Aujourd'hui : Doncaster
September HIT Sale
Demain : La Teste
Grand Show Anglo
Fairyhouse - du 25/09/2018 au 26/09/2018
September Yearling Sale Part 1
Fairyhouse - le 27/09/2018
September Yearling Sale Part II
Maryland - du 01/10/2018 au 02/10/2018
Midlantic Fall Yearlings
Kill - du 02/10/2018 au 03/10/2018
Orby Sale
Saint-Cloud - le 04/10/2018
Vente de Pur-Sang Arabes
Kill - le 04/10/2018
Sportsman's Sale

Que sont les courses de courtiers à Auteuil ?

13/03/2018 - Focus divers
Juste avant de passer leur plus grande semaine de l'année à Cheltenham, certains courtiers britanniques, tous féroces rivaux mais aussi bons amis de soirée, s'étaient réunis à Auteuil pour un dimanche comportant 3 courses particulièrement excitantes...


De gauche à droite : Harold Kirk, Charlie Swann, Hubert Barbe et Seamus Murphy

 

Tous alignés au rond de présentation, les yeux rivés sur le grand écran ou baissés vers les jambes des chevaux à leur retour, les courtiers sont prêts à bondir. Depuis une 20aine d'année, le marché des chevaux clés en main a explosé et les jeunes sauteurs qui s'illustrent à Auteuil font l'objet de grandes convoitises. Or, s'ils doivent tous se résoudre à abandonner toutes prétentions sur les champions du Prix Duc d'Anjou (Gr.3), dont la lauréate Whetstone qui porte la casaque de la richissime américaine Maggie Bryant, ils avaient de la matière dans les 2 autres courses de 4 ans, le Prix de l'Yonne, réservé aux AQPS, et le Prix Ventriloque. Dans une moindre mesure, puisqu'ouvert aux 5 ans, le Prix de la Source pouvaient aussi les intéresser. Bien alignés, on retrouvait Charlie Swann, qui travaille avec Hubert Barbe pour JP McManus, Harold Kirk, qui travaille avec Pierre Boulard pour Willie Mullins, et Seamus Murphy, le francophile qui travaille pour des clients plus divers.

 


Dellysson s'impose dans le Prix de la Source.

 

Deux de ces épreuves ont été remportées par Alain Couétil, qu'on connaît aujourd'hui surtout en plat, et qui a été assistant d'André Fabre, mais qui n'a jamais oublié ses racines d'obstacle de la Manche. Une semaine après la victoire de Melchief dans le Prix Rohan, il s'impose tout d'abord dans ce Prix de la Source grâce à un autre débutant mais cette fois AQPS, Dellysson. déjà lauréat de 5 courses plates, la dernière dans le Handicap de la Maine à Angers face aux PS ! Elevé par la Haute Perrière qui le possède toujours, Dellysson est un fils de Spanish Moon et Mellyssa, elle-même née de Panoramic et la matrone d'Armand Humeau Ulysse Morinière, d'où Sadler's Flaure, United Park, Olonyssa, Hulysse Royale, Babylone des Mottes etc...Avant Dellysson, Mellyssa avait déjà produit Tonic Mellysse (Smadoun), 2ème du Prix Jacques de Vienne, mais aussi Valyssa Monterg (Network), vendue 160.000 € en novembre à Tattersalls Ireland après une victoire de Gr.2 à Galway (VOIR LE PEDIGREE).

 

 
Alain Couétil (à droite) a fait le doublé avec El Martel dans le Prix de l'Yonne. (PHOTO APRH)

 

Toujours avec l'aide d'Alexis Poirier, Alain Couétil a donc fait le doublé dans le Prix de l'Yonne. Déjà très impressionnant en plat à 3 ans, vainqueur comme à la parade du Prix de l'Avenir à Nantes, l'immense El Martel, fils alezan de Martaline, s'est comporté de la même façon en franchissant en plus les obstacles avec souplesse malgré son dos particulièrement long. Il a été élevé par Isabelle de Saint-Anthost, qui y est toujours associé au sein de l'écurie Gold and Blue. El Martel a devancé un très plaisant dauphin, En Avant Bayonne, petit alezan très combatif par Coastal Path, et Eldorado Allen, un élève de Bruno Vagne fils de Khalkevi et de merveilleuse poulinière Hesmeralda. Voici que des chevaux bons pour les courtiers, qui doivent aussi s'intéresser aux suivants qui ont pu être battus avec des honneurs en débutant.

 


Eclair d'Ainay (à gauche) et Hot Motive, côte à côte à la dernière haie du Prix Ventriloque. (PHOTO APRH)
 

Enfin,les courtiers ont aussi trouvé beaucoup de matière dans la course de clôture, le Prix Ventriloque. Le vainqueur, Hot Motive (Motivator), a fourni une impression formidable, mais le pensionnaire de François Nicolle qui l'entraîne pour le compte de Jean-Claude Rouget, est si fougueux qu'il est presque sûr de tomber fou chez les anglais. Il a devancé un très plaisant débutant, Eclair d'Ainay, le 1er cheval que Paul Couderc confie à Gabriel Leenders. Très typé par Network, l'élève de Stéphane Milaveau est un fils de la mémroable Etoile d'Ainay, lauréate du Grand Prix de Pau qui n'avait jusque là pas produit à son image. Pas très loin, 3ème, Edylan met encore à l'honneur l'entraînement d'Alain Couétil. Ce fils de Slicky avec une mère par Dashing Blade est doué pour le saut même s'il n'est pas né pour çà. Neveu des très bons allemands Enora (Preis der Diana, Gr.1) et Egerton (étalon), il a été acquis 33.000 € à la vente de yearlings d'octobre 2015 au Haras de Grandcamp. (voir le pedigree)



Commentaires

Soyez le premier à commenter cet article


(pour valider votre commentaire sur votre boite mail)