Fairyhouse - du 27/06/2018 au 28/06/2018
Derby Sale
Bécon-les-Granits - le 01/07/2018
Vente de stores présentés à l'obstacle
Deauville - du 02/07/2018 au 04/07/2018
Vente d'Eté
Hippodrome de Corlay - le 05/07/2018
Vente à l'amiable

Cheltenham 2018 : Bénie des Dieux touchée par la grâce

13/03/2018 - Focus divers
Apple’s Jade battue, c’est un choc ! La jument termine tout de même 3e du Mares’ Hurdle de Bénie des Dieux, la nouvelle star du circuit et la plus forte en ce jour d’ouverture du Festival de Cheltenham 2018. La fille de Great Pretender offre un premier Gr.1 à son éleveur Gérard Doyen qui a fait élevé sa protégé au Haras des Châtaigniers.
https://twitter.com/equidia/status/973596176057544705
 
Les spectateurs de Cheltenham étaient estomaqués car la jument de 6 ans Apple’s Jade (Saddler Maker) a été battue dans le Mares’ Hurdle (Gr.1) dont elle était la tenante du titre et la favorite de l’édition 2018. Honneur à la gagnante qui a un nom tout trouvé pour briller au plus haut niveau. Cette fille de Great Pretender est restée invaincue en 4 sorties depuis son achat par Susannah Ricci à l’inter saison 2015-2016. Pierre Boulard a opéré à la transaction et nous a signalé : « Je n’ai pas eu de mal à tomber amoureux physiquement de la jument à Auteuil, elle était placée de groupe ce jour là. Tout s’est joué sur le modèle, il y avait beaucoup de Robin des Champs en elle, son grand-père maternel. On aime en plus beaucoup Great Pretender chez Willie Mullins. Bénie des Dieux avait du cadre, un côté Garde Royale, de l’os, était masculine et profonde. Un autre point sur lequel j’ai flashé est  son nom. Cela peut faire sourire, j’y croyais beaucoup, c’est quelque chose de divin. Mais son achat n’a pas été facile puisque Monsieur Bartabas ne voulait pas la vendre et je crois que cela à durer 2 mois en insistant peut-être même plus. Finalement, le vendeur a accepté car il savait qu’elle allait partir dans une très bonne maison et Willie a fait le reste. C’est un génie. Il l’a fait beaucoup progresser mais la jument n’est pas facile à garder saine, elle a souvent des soucis mais elle est très bonne. Bénie des Dieux avait gagné de 40 longueurs en débutant en Irlande et Willie m’a dit à l’instant qu’il avait surnommé la jument Bénie des Douvan pour dire à quel point ce qu’il a vu lui a plu lors du premier travail de la jument en Irlande alors qu’il ne donne jamais de surnom à ces chevaux. »
 
Susannah Ricci à la tête de sa jument Bénie des Dieux après son succès dans le Mares' Hurdle 2018
 
Née en 2011, Bénie des Dieux a vu le jour au Haras des Chataigniers en Saône-et-Loire chez Xavier Brelaud et Clarence Signol qui l’ont élevée pour le compte de Gérard Doyen avec qui ils travaillent depuis plus de 15 ans. Ce dernier, qui est originaire de Montceau-les-Mines, tient une maison d’édition et possède 5 poulinières à l’heure actuelle. Bénie des Dieux lui a apporté son premier succès de Gr.1 et qui plus est à Cheltenham.
 
Gérard Doyen avait acheté Cana (Robin des Champs), la mère de Bénie des Dieux à Olivier Corbière au Haras de Nonant-le-Pin et l’avait entraînée lui-même étant permis d’entraîner. Pour l’anecdote, c’est désormais Christophe Provost qui entraîne ses chevaux. Triple placée en haies en 4 sorties, Cana a été difficile à faire remplir et n’a donné naissance pour l’heure, hormis Bénie des Dieux, qu’à Grâce des Dieux, une fille de l’étalon maison Blek née en 2016 actuellement toujours au haras après avoir été débourrée. Cependant, Cana a été testée pleine de Blek depuis samedi dernier. Cette grande jument qui toise 1,72m est elle-même une fille d’une gagnante à Auteuil, sœur de Chœur du Nord de la famille de Ceasar’s Palace et de Cokoriko. Décidemment, on parle beaucoup de l’élevage du regretté Olivier Corbière au Haras des Châtaigniers puisque deux des trois étalons de la maison y sont nés à savoir Robin du Nord et Willywell.
 
Note : James et Jane Potter, les propriétaires de Yorton Farm, arrivés comme il se doit à Cheltenham en hélicoptère, étaient doublement représentés pour la première fois dans un Gr.1. Si l’une de leur partante a chuté, l’autre qui se nomme Midnight Tour (Midnight Legend) a terminé 2ème, seulement battue d’une demie longueur mais la satisfaction était bien là après coup.
 
Jane et James Potter ont poussé leur jument jusqu'au bout mais ont finalement été battus

On en parle dans l'article


Commentaires

Super article. Merci Loïc
Xavier - 13-03-2018 21:36

(pour valider votre commentaire sur votre boite mail)