Aujourd'hui : Newmarket
October Yearling Sale - Book 2
Demain : newmarket
October Yearling Sale - Book 3
Newmarket - du 18/10/2019 au 19/10/2019
October Yearling Sale - Book 4
Baden-Baden - du 18/10/2019 au 19/10/2019
Sales & Racing Festival
Lexington, Kentucky - du 21/10/2019 au 24/10/2019
The October Sale
Kill - du 21/10/2019 au 22/10/2019
Autumn Yearling Sale
Deauville - du 22/10/2019 au 25/10/2019
Vente de Yearlings d'Octobre
Kill - le 22/10/2019
Autumn HIT Sale
Doncaster - le 24/10/2019
Autumn Hit & Yearling Sale
Newmarket - du 28/10/2019 au 31/10/2019
Autumn Horses In Training 2019
Maisons-Laffitte - le 31/10/2019
100% Obstacle

Stormy Antarctic fabriqué à la Breizh

03/04/2018 - Focus divers
A 5 ans, Stormy Antarctic a signé son deuxième Gr.3 dans le Prix Edmond Blanc. Ce fils de l’américain Stormy Atlantic a été élevé en Bretagne chez les frères Jeffroy.
Christophe Soumillon est venu le long de la lice extérieure en selle sur Stormy Antarctic devancer leurs adversaires ©APRH
 
En 2018, la SCEA des Prairies des frères Jeffroy avait déjà gagné à Meydan avec le malheureux Frankyfourfingers, à Auteuil avec Magic Saint ou encore à Cagnes et Marseille en tant qu’éleveur mais pas encore de victoire au niveau des courses de sélection. C’est chose faite dès le 2ème jour d’avril avec Stormy Antarctic dans le Prix Edmond Blanc, un Gr.3 qui peut mener au Prix du Muguet dans un mois. L’éleveur du gagnant est un client anglais, Framont Limited, connu également sous le nom d‘East Bloodstock. Bea Remembred (Doyen), la mère de notre sujet, avait fait carrière chez Francis Ennis puis Brian Meehan pour qui elle s’est placée de Gr.3 et de Listed à 3 reprises. Elle avait été achetée en novembre 2012 $55,000 par Atlantic Bloodstock, alors pleine de Stormy Antarctic. Le vendeur de la jument était Hill’n’Dale Farm, le haras du Kentucky où est stationné Stormy Atlantic, le père de Stromy Antarctic.
 
Né en 1994, Stormy Atlantic fait toujours la monte à Hill’n’Dale Farm à $15,000 cette 2018 à côté de Flintshire, Curlin, Bayern, Kitten’s Joy entre autre. A ce jour, il est le père de 107 vainqueurs de Stakes dont Stormy Liberal, gagnant du BC Turf Sprint (Gr.1) à Del Mar en 2017 et récent 2ème de l’Al Quoz Sprint (Gr.1) samedi à Meydan. Stormy Atlantic en est arrivé à la force de la saillie. N’ayant couru qu’à une seule reprise à 2 puis à 3 ans ; cheval bon mais sans plus, Stormy Atlantic comptait 15 courses pour 6 victoires dont les Dimitrius Stakes et Havre de Grace Stakes à 4 ans et près de $150,000 de gains.
 
Stormy Atlantic, le père de Stormy Antarctic
 
Ce fils de Storm Cat est néanmoins né dans la pourpre. Son père n’est plus à présenter. Citons simplement les allocations glanées par sa production : plus de $125,000,000 ! Sa famille maternelle est pourtant bien connue en France. Stormy Atlantic est ainsi le grand oncle de Mambia, l’oncle d’Atlando (Gr.2, Gr.3), d’Incanto Dream (Gr.2), du sprinter Stern Opinion (Listed) et ou encore de Discourse (Gr.3), mère de deux gagnantes de Listed. Sa bisaïeule Moccasin fut la meilleure pouliche de 2 ans aux Etats-Unis en 1965. Au haras, cette dernière est devenue à son tour la mère de Special, elle-même génitrice de Nureyev et grand-mère de Sadler’s Wells. Quant à Hail Atlantis (Seattle Slew), la mère de Stomy Atlantic, elle avait gagné les Santa Anita Oaks (Gr.1).
 
Quant à Stormy Antarctic, malgré une rentrée de 131 jours, il aligne dans ce Prix Edmond Blanc son deuxième Gr.3 après les Craven Stakes de Newmarket en 2016. Le pensionnaire d’Ed Walker avait ensuite prit part aux 2000 Guineas sans réussite mais il s’était rattrapé en prenant la 2ème place du Prix Jean Prat (Gr.1) de Zelzal. Son propriétaire hongkongais Pak Kwan Siu avait même fait venir son cheval sur le petit bout de rocher brûlant de l’Asie du Sud Est pour y courir le Champions Mile, Gr.1 dans lequel il a conclu 5ème. Rappelons qu’à 2 ans, Stormy Antarctic avait pris la 2ème place du Critérium International derrière Johannes Vermeer mais devant Attendu.

 


On en parle dans l'article