Aujourd'hui : Timonium, Mayland
Midlantic Two Year Olds in Training
Demain : Doncaster
Spring Store Sale
Doncaster - du 22/05/2019 au 23/05/2019
Spring HIT/P2P Sale
Fairyhouse - le 24/05/2019
Tattersalls Ireland Goresbridge Breeze-Up Sale
Ascot - le 30/05/2019
Cheltenham May Sale
Baden-Baden - le 31/05/2019
Frühjars Auktion
Ascot - le 04/06/2019
Ascot June Sale

Alex Pantall vers sa première Poule?

17/04/2018 - Focus divers
Après son succès dans le Prix de Fontainebleau ce dimanche avec l’invaincu Wootton, Henri-Alex Pantall pourra-t-il briser le signe indien dans la Poule d’Essai et signer le 13 mai prochain un premier succès dans la Poule d’Essai des Poulains, lui qui est passé à deux doigts du sacre chez les pouliches en 2002 et 2003 ?
Alex Pantall tiendra-t-il sa première victoire dans la Poule? L'homme de Beaupréau a déjà gagné l'équivalent allemand avec Peace At Last, gagnant du Mehl Muhlens Renne (Gr.2) en 2013 ©APRH
 
Dans le top 5 des entraîneurs français depuis plus de 20 ans, Henri-Alex Pantall se souviendra toujours de ce 10 juin 2007 quand sa pouliche, le petite alezane West Wind gagnait le Prix de Diane, soit un premier Gr.1 pour son entraîneur lui qui était passé à plusieurs reprises si prêt du graal. En effet, quelques années plutôt, deux pouliches appartenant comme West Wind à Cheikh Mohammed Al Maktoum n’ont été battues que d’une longueur dans la Poule d’Essai des Pouliches. En 2002, Firth Of Lorne était la dauphine de Zenda dans le classique sur le mile. Une année plus tard, Maiden Tower suivait le mouvement. Battue par Musical Chimes, la fille de Groom Dancer avait néanmoins gagné le Prix de la Grotte quelques semaines plutôt, édition dans laquelle Alex Pantall prenait les deux premières places. Avant de devenir la mère des bons Penglai Pavilion et Picture Hat, Maiden Tower s’était adjugé le Prix de Sandringham avant de prendre la deuxième place du Gr.1 Queen Elizabeth II Challenge Cup aux Etats-Unis en fin de saison. Pour cette même course, Alex Pantall avait envoyé deux de ses pouliches appartenant à « Cheikh Mo » à Keeneland. Si Maiden Tower était associée à David Romero Flores, son autre représentante Campsie Fells (Indian Ridge), lauréate du Prix Vanteaux, avait pris la 5ème place avec Brice Blanc.
 
Note : La Queen Elizabeth II Challenge Cup 2003 était aussi l’occasion de voir pour la dernière fois sur un champ de courses la gagnante des Oaks d’Epsom Casual Look. La fille de Red Ransom avait gagné le classique anglais la même année et avait ensuite conclu 3ème du Gr.1 américain.
 
Alex Pantall avec sa championne West Wind ©APRH 
 
L’Amérique, restons-y un temps puisqu’une ancienne représentante d’Alex Pantall s’y était fait connaître en remportant les Del Mar Oaks. Sicy d’Alsace, la fille de Sycios élevée par Jean-Louis Oberlé. Gagnante en débutant en mai de ses 2 ans au Lion d’Angers en 1997 sous la monte de Joël Boisnard, Sicy d’Alsace avait remporté en fin de saison le Prix Brantome sur l’hippodrome voisin d’Angers. Exportée outre-Atlantique à l’été de ses 3 ans, cette ancienne pouliche portant la casaque de Claude Guitton s’était ensuite offert un Gr.2 à Del Mar suivi du Gr.1 mais pour son nouvel entraîneur Nick Canani.
Plus récemment, en l’occurrence samedi dernier le 14 avril, une ancienne protégée d’Alex Pantall a elle aussi gagné son premier Gr.1. Sistercharlie, la fille de Myboycharlie, a remporté les Jenny Wiley Stakes (Gr.1) à Keeneland après avoir pris deux deuxièmes places au plus haut niveau en 2017 dont la 2ème place du Diane, sa dernière course sous l’entraînement d’Alex Pantall.
 
L’homme de Beaupréau a gagné son premier Groupe en 1989 avec Harvest Time et Joël Boisnard dans le Prix du Lys pour la casaque de Paul de Moussac. 29 ans plus tard, Alex Pantall a gagné son premier Groupe avec un mâle portant la casaque Godolphin. Si West Wind a été placée sous l’entraînement de Saeed Bin Suroor après sa deuxième place dans le Prix Vermeille, la politique de la casaque bleu roi a changé depuis. En effet, après l’achat de Wootton à son éleveur le Haras de Quetieville, Godolphin a décidé de laisser le fils de Wootton Bassett chez son premier entraîneur à savoir Alex Pantall. Wootton a donc passé son hiver en Anjou plutôt qu’à Newmarket. Après sa victoire dans le Prix Isonomy (Listed), Alex Pantall a bien fait de ne pas préparer son poulain pour le Critérium International. Souvenez-vous, le Gr.1 a du être annulé en raison d’un mouvement de grève à Saint-Cloud.
 
Alex Pantall accueille son poulain Wootton après son succès dans le Prix de Fontainebleau pour sa rentrée ©APRH
 
Les succès de Groupe unissent « Cheikh Mo » et Alex Pantall depuis 1997, date de leur première victoire de Gr.3 grâce à Clerio, gagnante au Curragh des Matron Stakes, encore Gr.3 à l’époque sous la monte de Mick Kinane. D’ailleurs, voici la liste complète des 18 pouliches gagnantes de Groupe sous l’entraînement d’Alex Pantall et la casaque de Cheikh Mohammed Al Maktoum :
  • 1997 : Clerio (Matron Stakes Gr.3, Curragh)
  • 1999 : Neptune’s Bride (Prix Fille de l’Air Gr.3)
  • 2001 : Earlene (Prix Exbury Gr.3 – Prix d’Harcourt Gr.2), Quarter Note (Prix de la Grotte Gr.3), Magna Graecia (Prix de Barbeville Gr.3), Do The Honours (Prix de Meautry Gr.3)
  • 2002 : Jomana (Prix Corrida Gr.2 – Prix Exbury Gr.3), Lady Catherine (Premio Dormello Gr.3)
  • 2003 : Maiden Tower (Prix de la Grotte Gr.3 où Pantall faisait le jumelé – Prix de Sandringham Gr.2), Sweet Folly (Prix Cléopâtre Gr.3), Campsie Falls (Prix Vanteaux Gr.3), Aynthia (Premio Mario Incisa Gr.3)
  • 2004 : Birthstone (Prix d’Aumale Gr.3)
  • 2005 : Needlecraf (Prix Chloé Gr.3, Premio Sergio Cumani Gr.3)
  • 2007 : Vincennes (Kolner Herbst Stuten Meile Gr.3)
  • 2010 : Lady’s Purse (Prix de Royaumont Gr.3)
  • 2013 : Fitful Skies (Grosser Preis von German Tote Gr.3)
  • 2016 : Powder Snow (Prix Fille de l’Air Gr.3)
 
Toutes ces pouliches ou presque ont ensuite été conservées par Godolphin en tant que poulinières. Mais toutes n’ont pas produit à leur image. En revanche, Alex Pantall a entraîné certaines mères ou aïeules de gagnants de Gr.1 pour la casaque bleu roi. C’est ainsi que sont passées à Beaupréau la grand-mère de Territories ou encore la mère de Thunder Snow, le récent gagnant de la Dubaï World Cup, pour ne citer qu’elles.
 
Alex Pantall avait entraîné la mère de Thunder Snow (ci-dessous). Eastern Joy, la fille de Dubai Destination, avait gagné en débutant à Vichy

On en parle dans l'article