Aujourd'hui : Kill
November Foal Sale Part. 1
Aujourd'hui : Deauville
Autumn sale
Demain : Kill
November Breeding Stock Sale 2019
Kill - le 22/11/2019
November Foal Sale Part 2
Newmarket - le 25/11/2019
December Yearling Sale
Newmarket - du 27/11/2019 au 30/11/2019
December Sale - Foals
Newmarket - du 02/12/2019 au 05/12/2019
December Mare Sale

Ultranet / Ultragold, deux tontons Chaignon

17/04/2018 - Focus éleveurs
A 10 ans, les deux AQPS Ultranet et Ultragold ont chacun remporté deux belles courses en moins de 48h. Si Ultranet a gagné un handicap à Auteuil, Ultragold a quant à lui signé une deuxième victoire de Gr.3 pendant le meeting du Grand National à Aintree. Retour sur leur parcours avec Jean-Victor Chaignon.
Ultranet, Antoine Moriceau et Gilles Chaignon de retour dans le rond des vainqueurs après leur succès dans le Prix Necor à Auteuil ©APRH
 
La famille Chaignon a vécu 48h de folie les 12 et 13 avril derniers quand Ultranet et Ultragold ont respectivement gagné le Prix Necor à Auteuil et le Topham Handicap Chase (Gr.3) à Aintree. Ces deux AQPS de 10 ans n’ont de commun que leur âge et leur éleveur. Ils ne sont pas de la même famille mais ont tous les deux beaucoup de qualité comme l’explique Jean-Victor Chaignon « Ultranet n’est pas toujours des plus réguliers. Mon père et moi ne sommes pas toujours sûrs quant à son éventuelle prestation. On s’attend à tout avec lui, c’est lui qui décide. Cette année par exemple, il avait fait une rentrée horrible à Nantes en steeple. Nous l’avons ramené sur les haies à Auteuil et le cheval a terminé 2ème. Le Baron Philippe Reille avait acheté la moitié du cheval à 4 ans. Un an plus tard, Ultranet avait gagné le Prix Ferdinant Riant à Auteuil puis s’était placé du Grand Steeple-Chase de Nantes (Listed) à 6 ans. Mais le Baron est mort en 2015 et j’ai pu reprendre les trois moitiés de chevaux qu’il avait à son nom dont Ultranet et Tonight In Brion qui a repris l’entraînement à 11 ans.

En 2007, nous avions utilisé Network qui officiait alors à Sartilly avec Day Flight et Le Balafré. Tous les trois étaient disponibles à 1.000€ et de chaque étalon nous avons eu de très bons chevaux. Ultranet avec Network, Ultraballe avec Le Balafré et Vol de Brion avec Day Flight. Ce qui prouve bien que l’on peut fabriquer d’excellents chevaux avec des prix de saillie raisonnables. Par le passé, nous avions également pu utiliser Dress Parade et Lute Antique à Sartilly dans ses mêmes gammes de prix. Cette année, nous allons beaucoup utiliser Racinger qui est à côté au Haras de Vains ou encore Full Of Gold car nous avons une part. »
 
Ultragold monté par Harry Cobden à Aintree
 
Si Ultranet a toujours été entraîné par Gilles Chaignon, Ultragold à quant à lui changé de maison à l’âge de 5 ans : « Ultragold était en réglage au début de sa carrière chez mon père mais il a tout de suite montré de la qualité en se plaçant à Auteuil dès sa deuxième sortie dans le Prix Patrick Lec en septembre de ses 4 ans. D’ailleurs, Ultragold s’était classé 4ème dans la course et Ultranet 3ème. A 5 ans, le cheval n’était pas encore venu mais avait gagné le Prix André Boingnères monté au millimètre par David Cottin. Nous l’avions ensuite vendu par l’intermédiaire de Joffret Huet. » Depuis, le fils de Kapgarde a gagné le Topham Handicap Chase (Gr.3) pendant deux années consécutives en 2017 et 2018 pour l’entraînement de Collin Tizzard, l’homme de Native River qui a d’ailleurs réalisé le jumelé de la course cette année avec le bon Shanahan’s Turn terminant deuxième.
 
Cheval limité en distance, Ultragold a gagé « son Grand National » dans le Gr.3 Topham Handicap Chase à Aintree pour la deuxième année consécutive
 
Jean-Victor Chaignon poursuit « A la maison, Ultragold était comparé à son oncle First Gold. Il avait beaucoup de qualité ». Elevé par Roger Chaignon le père de Gilles, First Gold a mis fin à la série de 7 victoires d’Al Capone dans le Prix La Haye Jousselin en 2000 sous la casaque de la Marquise de Moratalla avant que le cheval ne soit vendu à JP McManus. Le fils de Shafoun avait aussi gagné les King George de Kempton et la Gold Cup de Punchestown. « Malheureusement, l’origine d’Ultragold n’est plus présente au haras mais nous avons placés deux de ses sœurs : l’une est au Haras du Broussard et la seconde Anicka d’Or est dans le sud-ouest. Celle-ci est mère d’un yearling par Kap Rock, d’un foal par Barastraight et va être saillie à Buck’s Boum dans les jours à venir. La relève est là d’autant plus que Braqueur d’Or s’est placé de Gr.3 à Ascot et de Gr.2 à Doncaster cet hiver chez Paul Nicholls ». Ce frère d’Ultragold par Epalo est longtemps resté engagé dans le Grand National mais n’a pas été au départ. A l’heure actuelle, ce cheval de 7 ans est engagé dans un handicap à Ayr le 21 avril puis le 28 à Sandown dans la Gold Cup, Gr.3 couru sous la formule handicap.
 
Le mousquetaire First Gold, l'oncle d'Ultragold avait lui aussi gagné une course de Groupe à Aintree. En 2001 et 2003, lui et Thierry Doumen avait remporté la Martell Cognac Cup (Gr.2)

On en parle dans l'article