Aujourd'hui : Deauville
Vente de yearlings d'août
Demain : Deauville
Vente de yearlings V2
Demain : Ascot
Ascot August Sale
Deauville - le 22/08/2018
Débat & Assemblée de la Fédération des Eleveurs
Le Lion d'Angers - le 23/08/2018
Show AQPS
Doncaster - du 28/08/2018 au 29/08/2018
Premier Yearling Sale
Doncaster - le 30/08/2018
Silver Yearling Sale
Baden-Baden - le 31/08/2018
Yearling Sale
La Teste - du 04/09/2018 au 05/09/2018
Vente de Yearlings

Le Grand Steeple et ses histoires de surcharges et de décharges

15/05/2018 - Focus divers
Perfect Impulse et Sainte Turgeon porteront 2 kilos de moins que leurs adversaires «masculins». So French portera le même poids que ses congénères. Il n’en a pas toujours été ainsi depuis 1941. Par Xavier Bougon.
Hyères III et Jean Daumas avant leur succès dans le Grand Steeple-Chase de Paris en 1964, le premier de ses 3 succès dans l'épreuve reine
 
 
Deux femelles au palmarès
Les gagnantes du Grand Steeple-Chase de Paris entre 1941 (année de la fermeture de l’épreuve aux 4 ans) et 1990 ne sont pas légion. Seules deux femelles se sont imposées : Hève en 1938 et Hyères III (de 1964 à 1966). Pas étonnant puisqu’elles portaient le même poids que les mâles. Dernièrement, j’ai posé la question à quelques-uns de mes contemporains, mais aucun ne s’est souvenu de ce cadeau au sexe dit faible. Et pourtant cela a existé !
 
La remise de poids de 4 livres pour les femelles dans l’épreuve majeure du programme d’Auteuil n’est entrée en vigueur qu’à partir de 1990. La première femelle à profiter de cet avantage pour la gent féminine fut Sirta, une élève d’Etienne Leenders et de Pierre de La Guillonnière, qui, avec 62 kgs, a terminé au pied du podium celui occupé en 1993 par Ucello II, Al Capone et Voretin.
Depuis, en 25 éditions, trois femelles se sont imposées (Line Marine et deux fois Princesse d’Anjou). La première dauphine de l’an passé n’est autre que Perfect Impulse qui avait imité les performances de Vénus de Mirande (en 1994) et de Ma Royale (en 2005).
 
Note : Après que la course ait été fermée aux 4 ans, la décharge accordée aux 5 ans est passée de 2 livres à 4 livres en 1941.
 
 
Une surcharge pour les meilleurs
Jusqu’en 1971, le gagnant d’une édition du Grand Steeple-Chase de Paris ou d’un Grand National d’Aintree devait porter une surcharge. Celle-ci a été instaurée en 1890 et a évolué au fil des ans : de 6 kgs elle est passée progressivement à 2 kgs.
C’est ainsi que Ingré portera 74 kgs soit 5 kgs de plus que les autres en 1939, une surcharge due à sa victoire de 1937. Il en sera de même pour Lindor en 1947. Huron sera, en 1971, le dernier ancien vainqueur à porter une surcharge. Elle ne sera que de 2 kgs. Il termine au pied du podium pour l’entraînement d’André Adèle.
 
En 1970, ce même Huron avait porté 3 kgs de mieux suite à sa victoire de l’année précédente ce qui ne l’avait pas empêché de s’imposer. En 1969, Huron, alors âgé de 5 ans, devançait le demi-sang Rivoli. Le vainqueur de 1968, Haroué (frère aîné de Hyères III)  restait au pied du podium avec ses 3 kgs de surcharge.
 
En 1964, la pensionnaire de Léon Gaumondy, Hyères III, alors âgée de 6 ans, portait le poids de base de 64 kgs (identique pour les mâles et les femelles, rappelons-le). Elle s’impose pour la 1ère fois. L’année suivante, elle portera 3 kgs de plus tout comme en 1966 lors de sa 3ème victoire.
 
En 1961, Kingcraft (élève de Peter Head), alors âgé de 11 ans, terminera au pied du podium sous la charge de 67 kgs, 3 kgs de plus que ses adversaires suite à sa victoire de l’année précédente.
 
Trump se fait remarquer
Le plus étonnant est le poids porté par un candidat américain, le légendaire Jay Trump (fils d’une mère nommée Be Trump) en 1965. Il terminera troisième de Hyères III et de Yasco tout en ayant porté le poids de base de 64 kgs. Il venait pourtant d’enlever le Grand National de Liverpool sous la coupe d’un certain Fred Winter devenu entraîneur. A Aintree, comme à Auteuil, il était monté par Tommy Smith, le premier jockey américain à gagner cette épreuve. Sa propriétaire, Mary Cunningham Stephenson, de nationalité américaine, élevait dans l’Ohio à Meshewa Farm.
 
 
Ingré lors de son succès dans le Grand Steeple avec 74kg


Commentaires

Passionné de courses depuis 1981,j'ai connu les grands moments de l'obstacle dont ceux dans le temple d'Auteuil autant sur les haies que sur le steeple...les Paiute,World citizen,Prince wo,Jasmin II,Le pontif,Metatero,Beyssac,Fils de Reine,Souffle Glacé,V'la Parame,Val d'ajol,Salute,Brodie Dancer,True Brave,Katko,Oteuil SF,Ubu III,Ucello II...des plus petites valeurs style Fils d'ecajeul,Prince du Bourg etc..etc je pourrais en citer des centaines... avec une connaissance accrue des 3 disciplines, ayant oar ailleurs travaillé moi même en 2001 à Trot Magazine... Sincèrement je voulais vous dire Merci...Merci car, enfin une chaîne et des reportages au coeur des courses et des articles qui mêlent le présent et surtout les exploits du passé... çà faisait très longtemps que je n'avais pas pris la plume pour féliciter ce que j'estime être de vrais ambassadeurs des courses en France, ça manquait...Comme je le disait hier sur messenger à l'un de bos collaborateurs, je suis d'Angers et espère croiser un jour votre route pour vous féliciter de vive voix car j'ai appris sue nous étions voisins...Encore merci pour ces articles , celui sur les surcharges et autres décharges du Grand steeple était génial...j'aime revoir de vieux noms associés forcément à de vieilles gloires qu'il faut citer...car les courses sont aussi et surtout issues d'un passé trop vite oublié.
Tri49 - 21-05-2018 09:57
Passionné de courses depuis 1981,j'ai connu les grands moments de l'obstacle dont ceux dans le temple d'Auteuil autant sur les haies que sur le steeple...les Paiute,World citizen,Prince wo,Jasmin II,Le pontif,Metatero,Beyssac,Fils de Reine,Souffle Glacé,V'la Parame,Val d'ajol,Salute,Brodie Dancer,True Brave,Katko,Oteuil SF,Ubu III,Ucello II...des plus petites valeurs style Fils d'ecajeul,Prince du Bourg etc..etc je pourrais en citer des centaines... avec une connaissance accrue des 3 disciplines, ayant oar ailleurs travaillé moi même en 2001 à Trot Magazine... Sincèrement je voulais vous dire Merci...Merci car, enfin une chaîne et des reportages au coeur des courses et des articles qui mêlent le présent et surtout les exploits du passé... çà faisait très longtemps que je n'avais pas pris la plume pour féliciter ce que j'estime être de vrais ambassadeurs des courses en France, ça manquait...Comme je le disait hier sur messenger à l'un de bos collaborateurs, je suis d'Angers et espère croiser un jour votre route pour vous féliciter de vive voix car j'ai appris sue nous étions voisins...Encore merci pour ces articles , celui sur les surcharges et autres décharges du Grand steeple était génial...j'aime revoir de vieux noms associés forcément à de vieilles gloires qu'il faut citer...car les courses sont aussi et surtout issues d'un passé trop vite oublié.
Tri49 - 21-05-2018 09:57

(pour valider votre commentaire sur votre boite mail)