Aujourd'hui : Fairyhouse
November National Hunt Sale
Ascot - le 16/11/2018
Cheltenham November Sale
Deauville - du 19/11/2018 au 21/11/2018
Vente d'Automne
Kill - du 19/11/2018 au 21/11/2018
November Foal Sale 2018 Part 1
Kill - du 22/11/2018 au 23/11/2018
November Breeding Stock Sale 2018
Kill - le 24/11/2018
November Foal Sale 2018 Part 2
Newmarket - le 26/11/2018
December Yearling Sale
Newmarket - du 28/11/2018 au 01/12/2018
December Foal Sale

Antoine Griezmann : jusqu'où ira-t-il avec Tornibush ?

06/07/2018 - Focus divers
Il a marqué d'emblée ! Le tout premier cheval de la star du football Antoine Griezmann, Tornibush qui a gagné le jour même du 1er match de la France dans la Coupe du Monde, a le potentiel pour emmener l'attaquant vers les sommets sportifs....version hippique. Son entraîneur Philippe Decouz en parle.


Tornibush lors de sa victoire à Maisons-Laffitte le 16 juin, monté par Sébastien Maillot. PHOTOS APRH

 

Le samedi 16 juin par un samedi très chaud à Maisons-Lafftte, il y a du monde sur l'hippodrome qui fait une opération de fête avec notamment un grand écran extérieur attirant la foule. Et pour cause, à midi pile, la France dispute son 1er match de la Coupe du Monde de football en Russie, face à l'Afrique du Sud. Assez rapidement en 1ère mi-temps, le leader emblématique de l'équipe, Antoine Griezmann, l'un des meilleurs attaquants du monde, vedette de l'Atletico Madrid, ouvre le score sur penalty. Il sortira à 10 minutes de la fin du match. Dans les tribunes...de l'hippodrome des Bords de Seine, la plaisanterie dit que Didier Deschamps l'a sympatiquement permis de sortir pour qu'il puisse voir la course de son cheval. En effet, par un incroyable concours de circonstances, son représentant Tornibush dispute tout juste au même moment le Prix Carvin, une course B très bien composée. Monté par Sébastien Maillot, le pensionnaire de Philippe Decouz s'impose avec beaucoup d'autorité. Il aligne son 2ème succès en 2 sorties cette année, sachant que les 2 autres chevaux de Griezmann, les 2 ans Hooking et Princesa, avaient fait le doublé la semaine précédente à Lyon !

 

 

" Tornibush a très bien récupéré de cette course ", explique Philippe Decouz, entraîneur installé à Chazey-sur-Ain en région lyonnaise. " Il a fait un canter sur le gazon en milieu de semaine et prépare bien son principal objectif de la 1ère partie de l'année, le Prix Jacques de Brémond, une Listed mi-juillet à Vichy." Tornibush n'est pas encore black-type, mais aujourd'hui, à 4 ans, lui qui a déjà gagné 4 courses et pris 6 places en 11 sorties, est bien près à attaquer la ligue 1. " Pendant longtemps, Tornibush est resté immature. Il avait tendance à trop dérouler. Il a beaucoup de vitesse et pouvait se braquer sur son mors s'il devait être repris après le départ. L'an dernier, on l'avait obligé à se poser à l'arrière pour sa rentrée. Ensuite, il gagne très plaisamment à Vichy mais lors ses deux sorties suivantes, il s'est bloqué contre la main de ses jockeys et a été battu de peu. A Maisons-Laffitte, il a été parfait. On doit gérer son influx mais je l'ai toujours beaucoup estimé. C'est pourquoi il a été retiré de la vente de l'Arc de Triomphe de l'an dernier. Quand Antoine Griezmann a montré son intérêt pour posséder des chevaux de courses, j'ai pensé que le mieux serait de démarrer directement avec un sujet de qualité." Ainsi la casaque noire à étoiles roses d'Antoine Griezmann a fait sa 1ère apparition le 30 octobre avec une 4ème place à Chantilly, puis passe le poteau en tête seulement 2 semaines plus tard à Marseille-Borely, sous la selle de Franck Blondel. Tornibush n'a plus connu la défaite depuis.

 


Philippe Decouz

 

Tornibush connaît Vichy pour y avoir ouvert son palmarès l'été dernier, mais aussi terminer très proche 5ème du Prix des Jouvenceaux et Jouvencelles (Listed) en août 2016. " Il venait de très bien courir en terminant 2ème malgré un parcours catastophique et je me suis laissé tenter par la Listed. Mais il en est rentré relevé et ensuite, on lui a laissé tout le temps de récupérer. Il a fait 2 mois de balnéothérapie et s'est reposé au haras avant de recourir seulement en juin de ses 3 ans."

 


Antoine Griezmann après son 1er but face à l'Afrique du Sud, le jour même de la victoire de Tornibush à Maisons-Laffitte.

 

Toujours entier, Tornibush est remarquablement né mais n'a couté que 22.000 € yearling à la vente d'octobre 2016 à Deauville, où il a été acheté par Philippe Decouz pour le compte de l'Ecurie Seyssel, dirigée par Arnaud de Seyssel, grand capitaine d'industrie et par ailleurs nouveau Président de la Société des Courses d'Aix-les-Bains. Il possède toujours 50% du cheval. " Tornibush était mon coup de coeur pour cette vente. Mais il n'avait pas un physique de 2 ans donc n'attirait pas les pinhookers. Son père Dream Ahead n'était pas encore à la mode et son oncle Vadamos n'avait gagné qu'une Listed à l'époque. Peu après, Dream Ahead a sorti Al Wukair entre autres et Vadamos a gagné Gr.1..."

 


Le jour de la 1ère sortie de la casaque noire à étoiles roses, le 30 octobre 2017 à Chantilly, Alain Griezmann, le père d'Antoine qui gère ses intérêts, a rejoint son associé Arnaud de Seyssel au rond de présentation.

 

Tornibush était présenté par son éleveur, le Haras de la Perelle, appartenant à l'allemand Jurgen Winter et dirigé par Didier Barassin. Ce haras installé à Bonnebosq dans le Calvados a fait les grands titres à Deauville lorsqu'il a vendu une pouliche pour 1,7 M€ en 2011 et un fils de Giofra par Dubawi pour 1,55 M€ en 2017. Philippe Decouz ne joue pas dans cette cour évidemment mais il y trouve son compte autrement. " Quand j'étais assistant entraîneur chez Stéphane Wattel, le Haras de la Perelle était client. Je vais y voir les yearlings au moins 2 fois par an. Le travail y est très bien fait et ce n'est pas un haras trop commercial dans le sens qu'ils élèvent pour eux, vendant les mâles et gardant les femelles. Cela joue beaucoup pour le choix des croisements et j'apprécie beaucoup la génétique qu'on peut trouver à des prix raisonnables."

 

 

Philippe Decouz avait échangé par texto avec Antoine Griezmann le matin de la course de Tornibush et du match face à l'Afrique du Sud. En espérant que la France aille jusqu'à la finale de la Coupe du Monde, le dimanche 15 juillet, l'attaquant vedette aurait le temps de rentrer pour assister au Prix Jacques de Brémond, le 20 juillet à Vichy ! En tout cas, sa prochaine venue sur un hippodrome, lui qui est venu début mai à Lyon pour les débuts de Princesa (3e), sera évidemment un événement en soi. Cela peut se passer en France ou à l'étranger, car Tornibush, à 4 ans, présente le parfait profil du voyageur international.