Aujourd'hui : Newmarket
October Yearling Sale - Book 2
Demain : Saratoga Springs, New York
The Saratoga Fall Sale
newmarket - du 17/10/2019 au 18/10/2019
October Yearling Sale - Book 3
Newmarket - du 18/10/2019 au 19/10/2019
October Yearling Sale - Book 4
Baden-Baden - du 18/10/2019 au 19/10/2019
Sales & Racing Festival
Lexington, Kentucky - du 21/10/2019 au 24/10/2019
The October Sale
Kill - du 21/10/2019 au 22/10/2019
Autumn Yearling Sale
Deauville - du 22/10/2019 au 25/10/2019
Vente de Yearlings d'Octobre
Kill - le 22/10/2019
Autumn HIT Sale
Doncaster - du 23/10/2019 au 25/10/2019
Autumn Hit & Yearling Sale
Newmarket - du 28/10/2019 au 01/11/2019
Autumn Horses in Training Sale

Highway To Hell, la rock star de Richard Chatel

26/11/2018 - Grands destins
Ex jockey puis débourreur et pré-entraîneur, Richard Chatel est tombé sur une star pour sa première année en tant qu’entraîneur, un jeunot nommé Highway To Hell élevé par Laure et Didier Giethlen dans le Lot. Ce 4 ans a apporté à tout son entourage un premier succès de Groupe après sa victoire dans la Grande Course de Haies de Compiègne ce vendredi 23 novembre. Richard Chatel raconte le destin de son champion.
Toute l'équipe de Highway To Hell avec Joffret Huet, Thierry Majorcryk, Thomas Guineheux, Rachel Schoefolt, Richard Chatel, Adrien Merienne et Monsieur MacLennan après leur victoire dans le Prix Leopold d'Orsetti - Grande Course de Haies de Compiègne ©APRH
 
 
« Highway To Hell appartenait à Monsieur Détré et à Fançois Nicolle quand je l’ai reçu au pré-entrainement. Le cheval était déjà plaisant mais il avait un gros problème, sa taille, explique Richard Chatel. Le cheval était vraiment petit et il n’était pas précoce. Cela n’a pas fonctionné dans une grosse maison comme celle de François Nicolle. Mais Monsieur Détré et François Nicolle ont accepté de me confier le poulain alors même que je me lançais en tant qu’entraineur à Dragey. Je les remercie infiniment, encore aujourd’hui. Ce sont tous deux de vrais professionnels qui ont su donner une autre chance au cheval. Au travail, Highway To Hell était plaisant, surtout quand ma femme Rachel Schoefolt le monte. Ils s’entendent vraiment bien et forment un bon tandem. C’est aussi grâce à elle que nous avons eu le cheval. Il a un caractère de rêve, c’est un amour de cheval. Notre fils Ethan qui a 8 ans le monte également. Mais une fois qu’il arrive sur un hippodrome ou qu’il fait canter, le cheval se transforme en guerrier. »
 
 
Highway To Hell monté par Ethan, 8 ans, le fils de Richard Chatel et Rachel Schoefolt
 
 
Highway To Hell a débuté sa carrière sportive à 4 ans cette année le 13 mars à Fontainebleau par un succès offrant par la même occasion une première victoire en tant qu’entraîneur à Richard Chatel. Pour l’heure, le fils de No Risk At All n’a pas connu la défaite. Gagnant du Prix Jumna à Compiègne, il est revenu sur ce même hippodrome pour battre la bonne Royale Maria Has dans le Prix Bucheur avant, bien sûr, de remporter le Prix Léopold d’Orsetti, la Grande Course de Haies de Compiègne (Gr.3), course dans laquelle, Highway To Hell a succédé à Saint Goustant Blue, pré-entrainé par … Richard Chatel.
 
 
Highway To Hell à la reception d'une haie ©APRH
 
 
« Highway To Hell a ensuite passé une visite d’achat après sa première victoire, explique Richard Chatel. Mais elle a été refusée, et tant mieux ! Puis un jour, les MacLennan sont arrivés à l’écurie pour y voir l’un de leur pensionnaire travailler. Dans le même lot se trouvait Highway To Hell. Joffret Huet était là également. Il explique alors l’histoire du cheval aux propriétaires écossais qui l’achètent en partie. »
Rappelons que Highway To Hell n’a que 4 ans et qu’il affrontait ses ainés pour la première fois dans le Gr.3 Compiégnois. Ce fils de No Risk At All a été élevé par Laure et Didier Giethlen. Fans de rock et d’ACDC comme nous tous, je me rappelle de Didier démarrant son 4x4 un jour pour une tournée dans les prés en écoutant à tue-tête une chanson de CCR, Creedence Clearwater Revival.
 
 
Highway To Hell, fin octobre 2014 dans les prés de Laure et Didier Giethlen
 
 
Highway To Hell est le troisième produit de Rodika élevé par Laure et Didier au Haras du Val des Merles à La Capelle Marival après Dikanika, une Nickname aujourd’hui poulinière chez Jacques Seror et Irish Dance, une Irish Wells gagnante du Prix Renaud de Tauzia à Pau sous la casaque de son éleveur. Five O’Clock, l’actuel 3 ans par Cokoriko est quant à lui parti en Irlande chez Willie Mullins après avoir commencé sa carrière sous la casaque de l’Ecurie Sagara et sous l’entraînement de Patrice Lenogue par deux places à Auteuil dans les Prix Pouilly et Frascati en trois sorties sous la selle d’Adrien Merienne, également associé au grand-frère Highway To Hell. Rodika, une fille de Kapgarde élevée par Gildas Blain, est superbement bien née. Cette sœur de Tyko, gagnant du Prix Fifrelet (Listed) il y a 10 ans est aussi une cousine de Balko, Piraya et Oculi. Pas mal !
 
 
Comme son fils HIghway To Hell, Rodika est elle aussi très petite
 
 
Installé sur le centre d’entraînement de Dragey en tant qu’entraîneur depuis février 2018, Richard Chatel a quasi stoppé sa carrière de débourreur et pré-entraineur pendant laquelle il a connu de grandes satisfactions. Ses chevaux de cœur sont le regretté As d’Estruval ou encore Bristol de Mai qui vient d’aligner un deuxième succès dans le Betfair Chase de Sandown ce samedi 24 novembre, au lendemain de la victoire de Highway To Hell. « On peut dire que j’ai stoppé l’activité débourrage et pré-entraînement mais je le fais uniquement encore pour Monsieur Coiffier avec comme par exemple Miss Salsa Blue ou L’Autonomie, continue Richard. J’en garde un excellent souvenir notamment à travers les chevaux de Jacques Détré comme Polirico, Edgeoy, Pic d’Orhy, Eludy etc… . Ce lundi matin, Highway To Hell est allé à la plage à Julouville avec Emir Sacree qui a très bien couru d’ailleurs hier à Auteuil. » Deuxième de son lointain cousin Echo Sacré dans le Prix Nupsala ce dimanche à Auteuil, Emir Sacree n’a pas été le seul partant du week-end de l’écurie Chatel. Si Elton du Granit, un cheval de Pierre-Olivier Robert a pris une 6ème place à Nantes avec Thomas Guineheux en débutant, Baby Doll, appartenant à Catherine Savare, a quant à elle gagné sa première course à Argentan.
 
« J’ai actuellement une vingtaine de chevaux dans l’écurie, ça tourne bien, poursuit Richard Chatel. Nous allons faire quelques aller-retour cet hiver pour le meeting de Pau et Highway To Hell restera à Dragey pour préparer Auteuil en début d’année prochaine. Il aime bien être au chaud l’hiver, qu’on s’occupe de lui, comme moi d’ailleurs ! »
 
 
Richard Chatel à cheval

On en parle dans l'article