Aujourd'hui : Doncaster
September Hit & Yearling Sale
Demain : La Teste
Grand Show Anglo
Fairyhouse - du 24/09/2019 au 25/09/2019
September Yearling Sale
Arcadia, Californie - le 25/09/2019
Santa Anita Fall Yearlings
Fairyhouse - le 26/09/2019
September Yearling Sale Part II
Timonium, Maryland - du 30/09/2019 au 01/10/2019
Midlantic Fall Yearlings
Kill - du 01/10/2019 au 02/10/2019
Orby Sale
Saint-Cloud - le 03/10/2019
Vente de Pur-Sang Arabes
Kill - le 03/10/2019
Sportsman's Sale

Tangi Saliou : "Ne vendons pas les oeufs dans le cul de la poule", son 1er vainqueur de Gr.1 avec Elixir de Nutz

07/01/2019 - Grands destins
Tangi Saliou du Haras de la Haie Neuve a fêté ce week-end 5 janvier 2019 son premier vainqueur de Gr.1 avec l’AQPS Elixir de Nutz lauréat à Sandown. Ce poulain a vu le jour chez Claude Ventrou, ami de 20 ans de Tangi Saliou, maître à penser de même que Benoît Gabeur qui avait conseillé le croisement de cette demi-saillie gagnée sous l’ère des anti-GDE. Interview avec Tangi Saliou.
Voir la victoire d'Elixir de Nutz dans le Tolworth Novices' Hurdle (Gr.1) à Sandown ce samedi 5 janvier 2019
 
 
« Je connais Claude Ventrou depuis 20 ans, c’est lui qui m’a appris le métier à l’époque des Haras Nationaux, s’exclame fièrement le breton Tangi Saliou. Il est plein de bon sens et est un excellent juge de poulains. J’ai toujours essayé de suivre ses conseils en termes d’élevage, ceux de Jean-Marie Baradeau et de Benoit Gabeur. D’ailleurs, la mère d’Elixir de Nutz vient de son élevage. Sur le papier, l’histoire de ce cheval paraît simple mais il ne faut pas vendre les œufs dans le cul de la poule. Je préfère rester modeste. J’ai été bien entouré. Elixir de Nutz est né chez Claude et Jocelyne Ventrou. C’est d’ailleurs elle qui en est co-éleveuse car Claude se fétiche, sa femme a une meilleure réussite en tant qu’éleveur. Le poulain a été vendu à Guy Chérel à 6 mois. Tout le crédit lui revient puisque c’est lui qui l’a dressé.

A la base, ma femme Dorothée avait acheté Nutz en 2004, une fille de Turgeon, sortant de l’entraînement de Philippe Peltier. Elle s’était placée sous les couleurs de Magalen Bryant et de son entraîneur. Nutz avait été élevée par Charles-Edouard Walsh de Serrant et Benoit Gabeur. A l’époque, nous élevions des chevaux de sport et Nutz est devenue notre première poulinière de courses. Je travaillais à l’époque à la station des Haras Nationaux du Lion d’Angers et Benoit était notre vétérinaire. C’est la raison pour laquelle Nutz a été croisée aux étalons officiant sur place comme Nononito, Khalkevi ou encore Balko. Les premiers poulains de Nutz ont été achetés soit par Philippe Peltier soit par Benoit Gabeur. Mais quand je suis arrivé au Haras de Montaigu, je ne pouvais pas y amener Nutz en pension. La jument devait pouliner du futur Calnutz. Elle était à un mois du terme et c’est à ce moment là que l’association a commencé avec Claude.
 
 
Tangi Saliou
 

A cette époque, en 2012, nous nous battions contre GDE et beaucoup d’étalonniers avaient distribué des saillies ou demi-saillies en faveur de l’Association de Sauvegarde des Terres d’Elevage de Nonant-le-Pin. C’est à ce moment là que j’ai gagné une demi-saillie de Martaline ainsi qu’une autre demi-saillie d’Al Namix. Benoit Gabeur m’appelle pour me solliciter et je lui demande son choix de croisement pour Nutz. Je lui demande alors : Martaline ou Al Namix ? Il me répond Al Namix car il apportera à son sens du sang et de la finesse au croisement pour Nutz. Un arrangement plus tard et voilà que Benoit récupère la demi-saillie de Martaline et moi celle d’Al Namix. Pour l’histoire, Benoit a malheureusement eu un mauvais cheval et nous Elixir de Nutz ! »
 
 
Au premier plan Benoit Gabeur, Claude Ventrou, Franck Champion et Joffret Huet et Xavier Papot au secon plan
 
 
Né en 2014, Elixir de Nutz est issu d’un père gris et d’une mère grise. A sa naissance, le poulain était naturellement noir mais tout le monde ne comprenais pas cette théorie à Thorigné d’Anjou comme l’explique Tangi : « Claude et Jocelyne Ventrou sont installés à Thorigné d’Anjou tout près du Lion d’Angers. Dans le pré, Elixir de Nutz était l’attraction. Les passants prenaient le cheval en photo car ils ne comprenaient pas qu’il soit noir avec une mère grise. Je me rappelle que Claude me disait : « tu vas voir, c’est un futur bon, il est déjà pris en photo ». Il avait raison. En plus, la même année, Claude et Jocelyne ont élevé le placé de Groupe à Auteuil Spanish One. »
 
 
Elixir de Nutz et son entraîneur Colin Tizzard qui fête ce lundi 7 janvier ses 63 ans
 
 
Elixir de Nutz a ensuite été vendu au sevrage à Guy Chérel qui a continué à l’élever. Le professionnel a commencé à entraîner le poulain jusqu’à l’automne de ses 3 ans quand à Argentan, le cheval débute : « Pour ses débuts, Elixir était encore dernier décollé dans le dernier tournant dans un bumper à Argentan, se souvient Tangi. C’est Alexandre Roussel qui le montait pour la casaque de Jean-Michel Carrié. » Ce jour là, Elixir de Nutz avait battu Elisa des Obeaux, gagnante cette année du Prix Pierre Cyprès à Auteuil et du Prix Glorieuse (Gr.2). Elixir est ensuite acheté dans la foulée par Joffret Huet et Claude Charlet, destination les écuries Philip Hobbs. Pour ses débuts anglais, son entourage n’hésite pas à le présenter d’emblée à Cheltenham dans un Gr.2. Botte à Botte avec Apple’s Shakira, la future gagnante de la course, Elixir de Nutz se néglige totalement au saut de la dernière claie ce qui le fait terminer bon dernier. Le résultat n’est guère mieux lors de sa sortie suivante. Elixir tombe. Son propriétaire Terry Warner, dont la casaque a déjà brillé à Cheltenham pendant le Festival avec Rooster Booster (Champion Hurdle 2003) et Detroit City (Triumph Hurdle 2006) le place chez Colin Tizzard qui souffle en ce lundi 7 janvier ses 63 bougies. Le cheval retrouve son rythme de croisière et se place 2ème à Cheltenham pour sa réapparition le 26 octobre 2018. Cette performance sera suivie d’une victoire de Gr.2 sur le même hippodrome lors de l’Open meeting en novembre sur 3300m puis une autre victoire, toujours à Cheltenham le 14 décembre sur 3400m. Ce samedi 5 janvier, Elixir de Nutz a réalisé une très belle ligne droite en battant deux pensionnaires de Paul Nicholls dont Grand Sancy, élevé par Brigitte Poulvé.
 
« Nous avons suivi sa victoire de Sandown à travers Facetime. Un ami qui était sur place nous a filmé la course, continue Tangi. Elixir est maintenant prévu d’aller courir à Cheltenham pendant le Festival. On se donne rendez-vous sur place, je veux y aller avec ma femme et Claude et Jocelyne. En attendant, savourons cette victoire car on est prêt à tout avec cette famille. Ce sont tous des bœufs ! Son frère Calnutz avait gagné le Grand Steeple-Chase de Nantes (Listed) l’an dernier. Il a défoncé le dernier obstacle ce jour là. Le lendemain de sa victoire, Philippe Peltier son entraîneur voulait le sortir pour le décrasser mais le cheval sautait de partout, il était en pleine forme.
 
Nutz est malheureusement morte en 2017 des suites d’un poulinage compliqué. C’est une vraie bonne famille. Sa première fille Utz est poulinière chez Philippe Peltier qui a eu Femme de Tête comme premier produit. Cette dernière est gagnante du Prix de l’Avenir (Gr.3) à Nantes l’an dernier, le jour de la victoire de son oncle Calnutz dans le Grand Steeple. Nutz a aussi donné De Nous Quatre, un Great Pretender qui est en ce moment chez David Bernier au pré-entraînement et qui va aller chez Mickaël Mescam. Il est gagnant à Auteuil, était très estimé par Guy Chérel et a connu des problèmes de santé. A l’élevage, il nous reste une fille de Nutz qui est nommée Friandise Girl. C’est une fille de Hurricane Cat qui faisait encore la monte au Haras de la Haie Neuve il y a peu. Elle vient de prendre 4 ans et s’est placée à trois reprises et est gagnante en quatre sorties. C’est une bonne pouliche qui est en ce moment au repos et devrait retourner à l’entraînement chez Etienne et Grégoire Leenders. Elle ne devrait pas courir sur les obstacles car elle reviendra poulinière au haras en 2020. Je la vois bien croiser avec Magneticjim. Toute cette origine est très bonne, il s’agit de la famille de Lulumar, Upepito, Bonbon Au Miel et Eclair. Mine de rien, cela a pris 15 ans entre l’achat de la mère Nutz en 2004 et la victoire de son fils Elixir de Nutz cette année ! »
 
 
Elixir de Nutz et Grand Sancy sur le saut de la dernière claie dans le Gr.1 Tolworth Novices' Hurdle

On en parle dans l'article