Hallandale Beach, Floride - le 27/03/2019
The Gulfstream Sale
Ascot - le 03/04/2019
Ascot Two Year Old Breeze-Up Sale
Aintree - le 04/04/2019
The Aintree Sale 2019

Antoine Griezmann : " je rêve de courir l'Arc de Triomphe"

19/02/2019 - Focus divers
 Dans le cadre d'une interview accordée à Tout le Sport sur France 3, le champion du monde de football Antoine Griezmann a parlé avec sincérité de sa passion du cheval de course, évoquant ses rêves d'Arc de Triomphe et d'Amérique ! Voir l'interview.

 

Antoine Griezmann a connu une année 2018 extraordinaire. Comme chacun sait, sur le plan footballistique, le français a remporté le Coupe du Monde avec les bleus, en plus de la Ligue Europa et la Supercoupe avec son club de l'Atletico Madrid. Mais il a également marché sur l'eau en terme hippique. En effet, son tout premier cheval, Tornibush, qui lui avait offert sa toute 1ère victoire à Marseille-Borely en novembre 2017, a remporté 4 succès dans l'année dont une Listed à Vichy et un Gr.3 à Longchamp, le Prix du Pin, en présence d'ailleurs de son ami Edison Cavani, le champion d'Uruguay, attaquant du PSG. Cela représente un formidable accomplissement en si peu de temps et sans avoir dépensé des fortunes pour le recrutement de ses pensionnaires, géré par un entraîneur très habile, Philippe Decouz, également lauréat avec Hooking et Princesa en juin dernier à Lyon.

 

 

Originaire de Mâcon dans la Saône-et-Loire, Antoine Griezmann, selon le témoignage même de son père Alain Griezmann, revient souvent à la maison avec sa famille et se précipite aussitôt dans le Centre d'Entraînement de Chazey-sur-Ain, en région lyonnaise, pour rendre visite à ses chers chevaux. Selon ses dires, son effectif s'élève désormais à 9 galopeurs mais aussi 3 trotteurs. Il rêve de disputer le Prix de l'Arc de Triomphe et le Prix d'Amérique. C'est un rêve chimérique pour le commun des mortels. Mais Antoine Griezmann n'est pas n'importe qui. Comme il le dit lui-même, il a beaucoup de chance. Alors on ne peut que lui souhaiter d'avoir un partant un jour dans l'un ou l'autre de ces deux grands prix, ce qui serait une formidable opportunité pour les courses de soigner leur image.