Aujourd'hui : Timonium, Mayland
Midlantic Two Year Olds in Training
Demain : Doncaster
Spring Store Sale
Doncaster - du 22/05/2019 au 23/05/2019
Spring HIT/P2P Sale
Fairyhouse - le 24/05/2019
Tattersalls Ireland Goresbridge Breeze-Up Sale
Ascot - le 30/05/2019
Cheltenham May Sale
Baden-Baden - le 31/05/2019
Frühjars Auktion
Ascot - le 04/06/2019
Ascot June Sale

Cheltenham : l'Eglantine siffle sur la colline comme Joe Dassin

15/03/2019 - Focus divers
 La femelle AQPS de 5 ans Eglantine du Seuil offre un fantastique doublé à l'élevage de Catherine Boudot dans la Saône-et-Loire, après Défi du Seuil, lors de cette 3ème journée du festival de Cheltenham 2019 grâce à son succès dans le Mares Novices Hurdle. Willie Mullins et les Fr signent même le jumelé gagnant en clôture d'une nouvelle journée triomphale pour l'élevage français en Angleterre.

 
Eglantine du Seuil, casaque rouge, refait le champ de course pour s'imposer devant l'autre française Concertista, en casaque verte, qui faisait une rentrée après un an et demi d'absence ! © L.Roussel / AQPS

 

 Elle m'a dit d'aller siffler là-haut sur la Colline, de l'attendre avec un petit bouquet d'églantine" Ainsi chantait Joe Dassin, ainsi courut Eglantine du Seuil, femelle AQPS de 5 ans, au pied de la colline de Prestbury Park à Cheltenham où elle a décroché un très gros bouquet, le Novices Mares Hurdle (Gr.3). Cette fille de Saddler Maker, un surprenant améliorateur malheuresement mort par accident en mai 2016, cousin de Poliglote mais n'ayant jamais rien fait lui-même en course, provient d'une souche de demi-sang à l'ancienne (une "SF" jusque là cantonnée à de louables succès régionaux aux alentours de Paray-le-Monial, à l'époque sous l'entraînement de Marc Boudot, le défunt mari de Catherine. Ainsi, Eglantine du Seuil est le tout 1er black type de toute la famille. Voir le pedigree.

 



Elle avait gagné en débutant à Fontainbleau pour l'entraînement de Mickaël Seror, qui est le gendre de Catherine Boudot, et donc le beau-frère du crack jockey Pierre-Charles Boudot. Aussitôt après, au mois de novembre de ses 3 ans en 2017, elle avait vendu 85.000 € à Deauville à Harold Kirk, l'éminence grise de Willie Mullins. Elle n'avait couru que 2 fois pendant l'été 2018, et rien depuis. Du coup, elle était totalement abandonnée à 50/1 sous la selle de Noel Fehily, qui a annoncé sa retraite juste après la victoire. Il faut dire qu'elle était le dernier choix de Willie Mullins, qui avait 6 partants. Le maître irlandais, grand spécialiste des femelles et même précurseur dans l'achat et l'exploitation des pouliches AQPS comme Quevega tenait a conserver son invincibilté dans cette épreuve créée récemment, et qu'il avait remporté l'an dernier avec Laurina, autre française sous la même casaque O'Sullivan. Encore 10ème en abordant la dernière haie, elle a transpercé tout le monde pour s'imposer dans la dernière foulée.

 

 

 

La favorite était une autre AQPS de 5 ans, Epatante, mais l'élève de la famille Lefeuvre semblait éteinte, tandis que Présidente Line, présentée par Alain Couétil et laissée pour compte sur place à 200/1 a magnifiquement bien couru, prenant même l'avantage à 500 m de l'arrivée sous la selle d'Alexis Poirier avant de coincer mais de conserver quand même la 7ème place. Eglantine du Seuil s'impose de très haute lutte en résistant au retour de Concertista, une autre FR de Willie Mullins à 66/1 ! Cette élève des frères Wertheimer, achetée 75.000 € à la vente d'été d'Arqana 2017, était à ce point abandonnée car elle n'avait pas couru une seule fois depuis ce jour, et faisait donc ses débuts en obstacles.

 

 

Au terme du 3ème jour, l'élevage français avait donc remporté 11 courses sur les 21 disputées (dont plusieurs jumelés) contre 10 pour l'Irlande et aucun pour l'Angleterre. Quel paradoxe entre la qualité exceptionnelle de la production d'obstacle dans l'hexagone, que des foules de dizaines de milliers de personnes viennent applaudir Outre-Manche, et le désintérêt presque total qu'ils subissent chez nous, où personne ne les regardent à part deux ou trois jours d'exception dans l'année. Nul n'est pas prophète en son pays...selon Saint Matthieu.

 


Présidente Line au rond de présentation


Alain Couétil, l'entraîneur de Présidente Line, avec Sybille Gibson, du Haras de Montaigu


Epatante


Les éleveurs d'Epatante, François Lefeuvre avec l'un de ses fils, Almyre, directeur de l'hippodrome de Pornichet.


Jared Sullivan, un propriétaire fou de joie avec Harold Kirk qui lui a acheté la jument.


et ici avec Pierre Boulard