Aujourd'hui : Lexington, Kentucky
The October Sale
Aujourd'hui : Kill
Autumn Yearling Sale
Demain : Deauville
Vente de Yearlings d'Octobre
Demain : Kill
Autumn HIT Sale
Doncaster - le 24/10/2019
Autumn Hit & Yearling Sale
Newmarket - du 28/10/2019 au 31/10/2019
Autumn Horses In Training 2019
Maisons-Laffitte - le 31/10/2019
100% Obstacle
Lexington, Kentucky - le 05/11/2019
The November Sale

Barney Roy, la revanche de l'étalon déchu

24/05/2019 - Focus divers
Vainqueur dans le prix de Montretout hier à Longchamp, Barney Roy a remporté son 1er succès depuis juin 2017. Classique à 3 ans, le fils d'Excelebration, rentré au haras en 2018, avait été ensuite castré et remis à l'entraînement, se montrant infertile. Après son succès, le cheval de Charlie Appleby se dirige vers les Queen Anne Stakes à Ascot, pour prendre une revanche sur son destin...

 

Barney Roy avait remporté les St James Palace Stakes à Royal Ascot.

 

Si on avait raconté l'histoire de Barney Roy en fin d'année 2017, cela aurait été un véritable conte de fée. Acheté seulement 30 000 Guinées foal à Tattersalls, le jeune Barney Roy fait alors partie de la 1ére génération du champion miler Excelebration, qui est un peu une déception au haras. Sa mère, Alina, bien que fille de Galileo et de la double gagnante de Gr.3 Cheyenne Star, n'a rien fait en course, et c'est son premier produit. Placé chez Richard Hannon, le cheval porte alors la casaque de Sullivan Bloodstock, les propriétaires plus connus en obstacle avec Laurina ou encore Duc Des Genièvres...Ses débuts victorieux à 2 ans suffiront à convaincre Godolphin que c'est un futur grand, et le cheval est alors acheté à l'amiable, et laissé chez son entraîneur. 

 

A 3 ans, Barney Roy va se révéler comme l'un des meilleurs de sa promotion. Gagnant dès sa rentrée dans les importantes Greenham Stakes (Gr.3), il se classe ensuite 2ème de Churchill dans les 2000 Guinées, tout en battant Al Wukair. Il remporte ensuite brillamment les St James Palace Stakes (Gr.1) à Royal Ascot, prenant sa revanche sur Churchill, et battant aussi Thunder Snow et Lancaster Bomber, 2 gagnants de Gr.1. Il continuera sur 2000m, n'étant battu que d'un nez dans les Eclipse Stakes par Ulysses, et terminant 3ème des International Stakes. Victime d'une légère blessure, le cheval rentre au haras à Dalham Stud, à 10 000£ la saillie. 

 

 

Très apprécié par les éleveurs, Barney Roy est très attendu à ce prix. Adoubé par le plus grand nombre, il est présenté comme un cheval au physique impressionnant, très bon marcheur, et a en plus battu le record des St James à Ascot, étant le miler au plus haut rating de la saison en Angleterre. Malheureusement, la nouvelle carrière du champion va vite tourner au vinaigre. En mai, Dalham Stud annonce que le cheval se retire du haras, et va être castré. En effet, il a des problèmes de fertilité, et n'arrive pas à remplir les nombreuses juments qui arrivent pour lui. Un sacré flop pour Godolphin, qui prend quand même le pari de le renvoyer à l'entraînement. Arrivé en décembre 2018 chez Charlie Appleby, il effectue une rentrée très encourageante dans une Listed à Ascot, se montrant lutteur comme avant, et finissant 2ème battu d'une encolure. 

 

Barney Roy de retour en piste hier à Longchamp (APRH).

 

 

Cheval de classe hier dans le prix de Montretout, Barney Roy a montré qu'il n'avait rien perdu de son changement de vitesse. Enfermé toute la ligne droite, il a trouvé le passage à 100m du poteau, venant gagner très sûrement en 2-3 foulées, se permettant un gros écart au passage du poteau. James Doyle avait le sourire, car il retrouve enfin de bonnes sensations avec son champion. Engagé dans les Queen Anne Stakes à Royal Ascot, Barney Roy va tenter 2 ans après de briller à nouveau au plus haut niveau. Propulsé au sommet, puis un peu oublié, le 5 ans tentera de changer son destin et de glaner une victoire qui serait sans doute historique...