Doncaster - du 27/08/2019 au 28/08/2019
Premier Yearling Sale
Doncaster - le 29/08/2019
Silver Yearling Sale
Baden-Baden - le 30/08/2019
Jährlings Auktion
La Teste - du 03/09/2019 au 04/09/2019
Vente de Yearlings
Le Lion d'Angers - le 05/09/2019
Show AQPS Ouest

Regatta : les Lilas refleurissent la famille

08/06/2012 - Grands destins
Autant étrange que cela puisse paraître, la famille Wildenstein n’avait jamais enlevé ni le Prix des Lilas, une Listed réservée aux pouliches de 3 ans disputée à Longchamp, ni le Prix des Sablonnets, une Listed pour 2 ans courue à Nantes. C’est chose faite grâce à Regatta, une pensionnaire d’Elie Lellouche en provenance de la Sarthe.

 

La Poulidor ouvre enfin son palmarès à 2 ans

Entraînée par Dominique Sepulchre, Regatta fut l’une des meilleures pouliches de l’Ouest l’an passé malgré ses 4 secondes places en autant de sorties. La 5e fut la bonne ouvrant son palmarès dans le très prisé Prix des Sablonnets devançant à cette occasion, Argos Quercus, un sujet très estimé de Cyriaque Diard, exporté, depuis, à Hong-Kong. Le maître sarthois lui a programmé le Prix Rose de Mai sur 2.000 m. pour sa rentrée. Elle n’y est devancée que par La Peinture, Trois Lunes et Crécy, excusez du peu !
 
 
Regatta
 
 
En février, l’Ecurie Wildenstein n’avait engagée que 2 pouliches dans la Poule d’Essai, Regatta et la fille de Deep Impact, Beauty Parlour. Cette dernière, gagnante du Prix de la Grotte, a besoin d’un « lièvre » sur le mile de Longchamp. Il n’y a donc pas l’embarras du choix et Regatta est toute désignée pour servir de leader, un leader de luxe, serions-nous tenter de dire. La sarthoise prend donc ses quartiers printaniers en terre cantilienne et joue ensuite sa carte personnelle à l’occasion du Prix des Lilas qu’elle domine de toute une classe le 5 juin dernier.
 
Notes :
 
  • Signalons que les bleus ont engagé 14 pouliches dans le Prix de Diane et que Regatta ne va certainement pas continuer ce «boulot» de faire valoir.
  • Pour l’anecdote, le Prix des Sablonnets a été remporté entre autres par Gold Round (la sœur de Goldi et Galikova) et Hasili (la future matrone)…
Cette course tire son nom du Haras des Sablonnets au Lude dans la Sarthe, qui est le haras le plus ancien en France qui n'ait jamais cessé son activité.
 
 
Fille d’une mère bringuebalée et rachetée par son éleveur
 
L’histoire de la naissance de Regatta est plutôt atypique. Sa mère Red Star n’était plus en odeur de sainteté du côté de chez son propriétaire-éleveur, la famille Wildenstein. Elle est donc vendue à Newmarket en décembre de ses 3 ans, après une carrière sur la piste décevante ponctuée par une victoire à Granville pour l’entraînement de Dominique Sepulchre.
 
 
Dominique Sepulchre
 
 
Red Star, fille de Lure (Danzig), n’a donc pas marqué les mémoires sur la piste, c’est pourquoi son entourage l’inscrit aux ventes Tattersalls de Newmarket comme pouliche sortant de l’entrainement. Présentée par Voute Sales (Agent), elle est achetée par le Haras de Bernesq pour 11.000 Guinées. Un an plus tard, son nouveau propriétaire l’a présente à Deauville, pleine de Barathea, une vente pour dissolution d’association. Elle n’atteint pas le prix de «réserve» et elle est rachetée pour 50.000 €.
 
Elevée par le Haras de Bernesq, son premier produit, une pouliche nommée Jayaprada, n’a pu prendre qu’une 5e place à Vichy à 3 ans pour les couleurs de Paul Nataf. Vide en 2004, Red Star a avorté l’année suivante. Son entourage décide donc, lui aussi, de s’en séparer. Pleine de Hawk Wing, elle est achetée fin novembre 2005, à l’âge de 7 ans, pour 105.000 Guinées par son ancien propriétaire et éleveur, Dayton Ltd
 
Le produit à venir est une pouliche, Red Ballerina, qui, elle aussi, n’est rentrée aux balances qu’à une seule reprise en prenant une 5e place d’une « B » à Compiègne. Il n’y avait que 5 partantes. Elle aussi passe sur le ring de Deauville et trouve preneur pour le minimum, 1.500 €. Son premier produit est née l’an passé; une pouliche de Soave née en Gironde chez Alain Chopard.
 
Note : Red Star est une fille du très rare Lure, champion américain revenu en piste alors qu'il était quasi stérile au haras. Il est quand même le père d’Orpen
 
 
Soave
 
 
Enfin une gagnante 
 
Sa production est donc plutôt faite de bas que de hauts. Sans renseignement en 2007 et 2010, elle pouline quand même en 2008 d’une femelle par Red Ransom, nommée, Random Star ; elle s’accidentera mortellement à Deauville à 3 ans lors de sa seconde sortie. En 2009, elle met au monde une pouliche par Layman (Sunday Silence), nommée par la suite Regatta. C’est enfin le premier produit vainqueur de sa mère, la lauréate du jour. On ne fait pas dans la demi-mesure, c’est vraiment tout ou rien !
 
L’écurie Wildenstein décide à nouveau de s’en séparer en décembre 2010 à Deauville, pleine de Muhtathir. Elle ne trouve pas preneur et nous sommes sans nouvelle d’une hypothétique naissance en 2011. Le site de Pompadour nous apprend qu’elle a pouliné en 2012 d’un mâle par Iron Mask. Le foal est né dans le Maine et Loire chez un éleveur inconnu de nos services (mille excuses à lui, s’il lui prenait la curiosité de lire ce papier)
 
Note :
 
  • Ce n'est quand même pas de chance pour Layman, l'alezan du club Darley au Haras du Logis. Déjà que certains lui reprochaient a priori son aspect physique jaune et blanc, il a été poussé vers les frontières des suites des résultats jugés décevants de sa 1e génération âgée de 3 ans en 2011. Mais au moment de son départ, ou de son exil, sa 2e génération le couvre de gloire. En plus de nombreuses victoires avec les 2 ans, il y a eu les victoires de Boldogsag dans le Prix des Réservoirs (Gr3) et maintenant de Regatta.
Une fille de Robertet, une sœur de Punctilious et de Risk Seeker
 
  • Red Star, née en 1998, est une fille de Robertet. Celle-ci, née en 1986 de Roberto et élevée par King Ranch Inc., avait été achetée à Keeneland pour seulement $ 37.000. Tout d’abord à l’entraînement chez le regretté Olivier Douieb, puis sous la coupe de son beau-frère, Elie Lellouche, elle remporte le Grand Prix de Deauville (Gr.2) et se place à 11 reprises dont les premiers accessits des Prix de Royallieu (Gr.2), Jean de Chaudenay (Gr.2) et les 3e places des Prix Royal-Oak (Gr.1) et Vicomtesse Vigier (Gr.2).
     
  •  Son frère né en 2000, Risk Seeker (Elmaamul) était un véritable stayer, vainqueur des Sagaro St. (Gr.3 à Ascot), du Prix Berteux (Gr.3), de Lutèce (Gr.3). Il s’est classé également 3ème du Prix Hocquart et du Derby de l’Ouest (à Nantes). Il était installé comme étalon en Sologne en 2011.
 
 
Risk Seeker
 
 
Robertet sera vendue par les bleus en décembre 2000 à Newmarket pour 58.000 Guinées, pleine de Danehill, avant même les débuts de Risk Seeker. L’heureux acheteur, Bjorn Nielsen, fera naître l’année suivante une « classique » une certaine Punctilious (née en 2001, donc sœur de Risk Seeker et Red Star). Elle est gagnante des Yorkshire Oaks, seconde des Irish Oaks et des E.P. Taylor S. et 3e des Oaks d’Epsom pour Godolphin. Au haras, elle a donné naissance à deux poulains dont celui né en 2010 par Street Cry.
 
Récapitulatif des passages de Red Star sur les rings franco-anglais.
 
-Décembre 2001, Tattersalls (3 ans) : Voute Sales (Agent) : 11.000 Guinées par le Haras de Bernesq.
-Décembre 2002, Arqana (4 ans, pleine de Barathea): (dissolution d’association) : rachetée 50.000 €
-Novembre 2004, Tattersalls (6 ans) : absente
-Novembre 2005, Tattersalls (7 ans, pleine de Hawk Wing) : présentée par Neustrian Associates (Haras du Buff) : achetée 105.000 Guinées par Dayton Ltd. 105.000 Guinées.
-Décembre 2010 Arqana (12 ans, pleine de Muhtathir) : présentée par le Haras de Bois Roussel : retirée faute d’enchères.
 
Récapitulatif de sa production
2003 : Jayaprada (f. Barathea)
2004 : vide
2005 : a avorté
2006 : Red Ballerina (f. Hawk Wing)
2007 : sr
2008 : Random Star (f. Red Ransom)
2009 : REGATTA (f. Layman), la seule gagnante à ce jour, Prix des Lilas, Prix des Sablonnets.
2010 : sr
2011 : sr (saillie en 2010 par Muhtathir)
2012 : N…(m. Iron Mask) (né à Vaulandry dans le Maine et Loire).
 
 
 
 
Regatta