Fairyhouse - du 24/09/2019 au 25/09/2019
September Yearling Sale
Arcadia, Californie - le 25/09/2019
Santa Anita Fall Yearlings
Fairyhouse - le 26/09/2019
September Yearling Sale Part II
Timonium, Maryland - du 30/09/2019 au 01/10/2019
Midlantic Fall Yearlings
Kill - du 01/10/2019 au 02/10/2019
Orby Sale
Saint-Cloud - le 03/10/2019
Vente de Pur-Sang Arabes
Kill - le 03/10/2019
Sportsman's Sale
Saint-Cloud - le 05/10/2019
Vente de l'Arc

Gold Cup de Cheltenham pour Bobs Worth : l'anti français (VOIR LA COURSE)

16/03/2013 - Focus divers
Dans le monde, il y a 2 écoles de l'élevage d'obstacle, la française face à l'irlandaise, qui s'affrontent sur le terrain du milieu où est réuni tout l'argent pour la discipline : l'Angleterre. les 2 grands pays s'arrachent les trophées. La France a marqué l'imaginaire avec Sprinter Sacré. L'Irlande a décroché la Gold Cup avec Bobs Worth. Il y a un monde d'écart entre les deux champions.

Les deux cracks sont des beaux chevaux, bai ou bai brun, dans le modèle typique tant apprécié des riches acheteurs anglais. Sprinter Sacré est un pur produit de l'école à la française, née d'une vraie souche maternelle d'obstacle sélectionnée pour cela depuis des années et où les apports des pères sont secondaires. Même si en l'occurrence, Fatima III, a eu la chance d'être envoyé à Network, alors inconnu, cela est un coup de chance. Son éleveur, Christophe Masle, voisin de la station de Cercy dans la Nièvre, s'était en effet retrouvé le bec dans l'eau au moment de la saillie puisque son 1e choix Dark Moondancer (ou Dear Doctor...en tout cas un clébard du genre) était indisponible. Sprinter Sacré, s'il est passé dans les mains de Philippe Peltier, n'a pas couru en France mais ce sujet impulsif a débuté assez tôt, par une victoire à Ascot dans un bumper en tout d'année de 4 ans.

 



Bobs Worth, c'est l'inverse. En Irlande, tout est basé sur les pères. Quand on s'étonne de voir des étalons d'obstacle irlandais faire plus de 300 juments par an, c'est tout simplement que, lorsqu'ils sont à la mode, ils reçoivent les visites de tout ce qui a quatre pattes et deux oreilles, et ce jusqu'au mois d'octobre ! C'est ainsi qu'on peut voir dans des catalogues de ventes des beaux chevaux bien se vendre parce qu'issus du bon père alors que le pédigrée est presque blanc, uniquement rempli par une grand-mère débourrée et une 3e mère ayant couru en Point to Point...

Le tri dans cette masse de bric et de broc se fait ensuite "sur le tas", et les bons du lots sont revendus à prix d'or en Angleterre, ce qui fait rêver tous les rêveurs irlandais, qui sont tous rêveurs en matière de chevaux. C'est aussi ce qui fait que désormais, vu que le marché finit toujours par commander et que celui-ci est britannique, on en peut plus vendre en France des poulains d'obstacle qu'issus d'une 10aine d'étalons à la mode, lesquels récoltent par voie de conséquence de larges listes de saillies au détriment des autres. L'équilibre a complètement changé, alors que variété des pères et la focalisation sur la sélection des mères faisait jusque là la force de la France, dont l'élevage d'obstacle, pourtant beaucoup plus réduit en nombre que celui de l'Irlande, est le meilleur du monde en terme de ratio, tout en ayant accès à des étalons en moyenne beaucoup moins bien nés et performants en course qu'Outre-Manche. Ainsi va la vie...

 

Bobs Worth vient de déposer l'animateur Long Run grâce un changement de vitesse très brutal.



Ainsi, Bobs Worth n'a débuté qu'en fin d'année de 5 ans ! Encore tout neuf à 8 ans, puisqu'il ne compte que 12 courses, il est le 1e cheval depuis Flyingbolt en 1964/65/66 à remporter 3 victoires consécutives à Cheltenham en 3 ans. Le pensionnaire de Nicky Henderson a eu le grand mérite d'attaquer les haies avec l'Albert Bartlett Novices' Hurdle sur 4900 m à 6 ans, 4 mois seulement avoir découvert un hippodrome, avant d'enchainer en steeple avec le RSA Chase en 2012, aussi sur 4900 m à 7 ans et donc de décrocher la Gold Cup 2013 sur 5300 m.

Il est né d'une pur croisement de top étalons d'obstacle Outre-Manche : c'est un fils de Bob Back et d'une mère par King's Theatre, elle-même petite-fille de Busted. Bien que totalement inconnu en France, Bob Back, mort à 30 ans en 2011, aura marqué l'élevage des temps modernes en Irlande. Fils du formidable Roberto, Bob Back était un vrai cheval de Gr.1 sur les distances intermédiaires, gagnant de Gr.1 en Italie et des Prince of Wales d'Ascot, placé des Eclipse Stakes. Mais pas classique, il a été placé dans une cour d'obstacle où il a finalement fait florès pendant des lustres, sans oublier de sortir aussi de bons sujets en plat comme Bob's Return et Big Bad Bob, tous deux devenus étalons.

 

Bob Back. Ce beau cheval noir mort à 30 ans aura profondément marqué l'élevage d'obstacle en Irlande.



Mais attention, Bobs Worth n'est pas la caricature du champion d'obstacle irlandais tombé du ciel avec l'averse horaire. En effet, sa mère, Fashionista, si elle n'a rien fait en course, est issue de l'élevage si performant de Jim Bolger et est soeur de trois très bonnes juments placées de groupe en plat : Balliket Nancy, Balliket Lady et Last Theatre. A noter que cette dernière, une propre soeur issue de King's Theatre a aussi gagné de l'argent en haies. Cela explique sans doute que Fashionista a été "recasée" sur les balais, pour son plus grand bien. Et à bien y regarder, en fait, Bobs Worth est très loin du "gros pépère" qu'il faut secouer du départ à l'arrivée. Pas très grand, il a une action rasante et attend au maximum avant de faire la différence grâce à un changement de vitesse très brutal qui a laissé sur place les animateurs, les 2 gros costauds noiraux Long Run et Sir des Champs, qui sont...des "Fr" ! Pas si anti-français que cela finalement ce Bobs Worth...