Aujourd'hui : Newmarket
October Yearling Sale - Book 2
Demain : newmarket
October Yearling Sale - Book 3
Newmarket - du 18/10/2019 au 19/10/2019
October Yearling Sale - Book 4
Baden-Baden - du 18/10/2019 au 19/10/2019
Sales & Racing Festival
Lexington, Kentucky - du 21/10/2019 au 24/10/2019
The October Sale
Kill - du 21/10/2019 au 22/10/2019
Autumn Yearling Sale
Deauville - du 22/10/2019 au 25/10/2019
Vente de Yearlings d'Octobre
Kill - le 22/10/2019
Autumn HIT Sale
Doncaster - le 24/10/2019
Autumn Hit & Yearling Sale
Newmarket - du 28/10/2019 au 31/10/2019
Autumn Horses In Training 2019
Maisons-Laffitte - le 31/10/2019
100% Obstacle

Alterite a la niaque

26/03/2013 - Focus divers
Les joies sont incommensurables quand votre élève, que l’on a choyé et bichonné dès sa plus tendre enfance, franchi le poteau en vainqueur, a fortiori dans une Listed. C’est une nouvelle fois ce qu’il vient d’arriver à notre ancien ministre, Hervé Morin, qui a élevé Altérité, une fille de Literato et d’Ana Luna, une mère achetée une bouchée de pain à Deauville.

La chance sourit aux audacieux

 

Est-ce que le fait de signer un bon à 3.000 €, c’est mettre la famille en péril. Hervé Morin, alors encore aux commandes du Ministère de la Défense, ne s’est pas posé la question et c’est ainsi qu’il s’est permis,  en février 2009, une « folie » en achetant à Deauville, une pouliche sortant de l’entraînement mais n’ayant jamais couru, du nom d’Ana Luna (Dream Well), présentée par le Haras du Logis Saint-Germain.

 

Cette dernière passait sur le ring de Deauville pour la seconde fois après avoir été retirée 20.000 €, yearling, aux ventes d’août 2006. Elevée par Petra Bloodstock Ltd (Lady O’Reilly), elle est la fille de Lunaba (Anabaa), une sœur d’une certaine Célimène qui, en février 2009, n’avait pas encore montré toute l’étendue de sa future classe.

 

 

 Alterite brille dans le Prix La Camargo avec Christophe Soumillon (Photos APRH)
 
 
Altérité (qui a donc survolé le Prix La Camargo après avoir fait feu dans le Critérium de l’Ouest et pris la 3e place du Prix Marcel Boussac) est le premier produit de sa mère qui sera suivi de deux rejetons de Dr Fong (comme Célimène) ; en 2011 est née une pouliche Alacrite (qui est à l’entrainement chez Yann Durepaire) et l’an passé, un poulain. Elle est pleine à nouveau de Literato et est actuellement à la saillie en Irlande.
 
Notes :
 
  • Ana Luna s’est accidentée à l’entraînement (celui de Stéphane Wattel) la veille d’une course à Deauville où elle était déclarée partante. C’est ainsi qu’elle est restée inédite.
  • Si le bon d’achat a été signé par Thierry Delègue (Agence YES), c’est Hervé Morin qui désirait absolument cette pouliche, propriété d’Hubert Saltiel, beau-père de sa compagne.
  • Avant l’achat à l’amiable d’Altérité par Martin Schwartz, Eric Pokrovsky était associé à hauteur de 30% dans la propriété d’Alterité selon le site de FG.
  • Son haras, d’une superficie d’environ 20 hectares, est situé dans l’Eure sur la commune de Saint Sylvestre de Cormeilles
  
 
Presque un enfant de la balle...renvoyé de l'internat de Deauville !
 
Son goût pour les courses ne date pas d’hier. Son père, entrepreneur en maçonnerie puis repreneur de la ferme familiale, est passionné par les courses de chevaux. Le dimanche, il aime emmener ses deux fils, Hervé et Philippe, sur les hippodromes, notamment à Longchamp et à Deauville (où il fait le « mur » pendant ses quelques études normandes).
Comme la plupart des passionnés, le père d’Hervé Morin rêve de posséder un jour son propre cheval de course… Mais son épouse, « le freine un peu », selon les mots d’Hervé Morin lui-même. Pour Hervé Morin et son frère, c’est le déclic : ils se promettent, un jour, d’être propriétaire d’un cheval.
  
 
Hervé Morin
 
 
Quelques années plus tard, leur rêve devient réalité. Philippe a plutôt choisi les trotteurs. Il a notamment élevé la bonne Quabila qui, sous ses couleurs, a gagné sur l’hippodrome de Paris-Vincennes et s’est classée à l’arrivée de courses semi-classiques. De son côté, Hervé a choisi le pur-sang.
 
Note : Après donc avoir été renvoyé de l’internat à Deauville, Hervé songe à reprendre la succession de son père à la tête de l’exploitation agricole. Après un refus catégorique, il entame de brillantes études en région parisienne…
 
 
La Vallée Martigny succède à Hervé Morin
 
Il y a un peu plus de 10 ans, le normand Hervé Morin, à l’identique d’un autre politicien, palois celui-là, François Bayrou, voyait pour la première fois les couleurs qu’il avait choisi (verte, manches roses, toque bleue) sur un champ de courses, à La Teste plus exactement en juillet 2001 dans le Prix Vénus. A l’entraînement chez Jean-Claude Rouget, son premier partant était déjà une pouliche du nom de Lolita Kom (en provenance du Haras des Granges), issue de Millkom, le champion de Jean-Claude Gour. Associé avec Mme Lydie Rabineau, sa pouliche avait terminé cinquième d’une autre Rouget, Kane Ore (gagnante ensuite de deux Listed) et avait été réclamée dès sa seconde sortie à Deauville trois semaines plus tard.
 
Hervé Morin ouvrira son palmarès le 16 janvier 2002 à Cagnes sur Mer avec le succès de Bahamas (pouliche par Pistolet Bleu, vendue à réclamer). Puis viendront la même année les victoires de Pollys Dance (Kaldoun, en provenance de chez J.L. Lagardère).
 
Le plus souvent associé à ses amis Lydia (décédée depuis) et Jean-Jacques Rabineau, ou encore à Eric Pokrovsky (président de la société Hertz en France), Hervé a commencé à acheter, avec succès, des chevaux à réclamer sur les conseils de l’entraîneur Jean-Claude Rouget. C’est le cas de Poly Dance (réclamé 26.600 € à Joseph Biraben et Bertrand de Watrigant lors de ses débuts à La Teste en juillet 2003) qui, âgé aujourd’hui de 12 ans, totalise 21 victoires pour plus de 550.000 € de gains (primes comprises). Placé de Listed, il a ensuite été vendu à réclamer en juillet 2009.
 
Après avoir acheté des chevaux « clés en main », Hervé Morin et ses associés « investissent » dans l’achat de yearlings. En août 2005, Jean-Claude Rouget achète pour leur compte Literato (Kendor) pour 40.000 €. Né sur les terres de Nonant le Pin, au Haras de la Reboursière et Montaigu, il y retournera comme étalon 6 années plus tard après une carrière exemplaire, conclue par un succès dans les Champion St. de Newmarket.
 
 
Le champion Literato de retour après sa victoire dans le Prix La Force en 2006.
 
 
C’est en début d’année 2008 qu’Hervé Morin cède ses couleurs à l’Ecurie La Vallée Martigny dont il devient le gérant.
En avril suivant, aux ventes de 2 ans montés, c’est Horse France qui négocie l’achat à l’amiable (40.000 €) une pouliche par Danehill Dancer. Il s’agit de Tamazirte qui fera la joie de ses propriétaires et de son entraîneur Jean-Claude Rouget : Prix de la Grotte, Prix Daniel Wildenstein, seconde de la Poule d’Essai de sa compagne d’écurie, Elusive Wave et du Prix de Diane de Stacelita (une autre copine de box).
 
Tamazirte a pouliné d’une pouliche par Pivotal en 2011, son premier produit, qui a été vendue en août à Deauville 300.000 €, achetée par Patrick Barbe, elle défend la casaque de Teruya Yoshida et est à l’entrainement chez André Fabre. Elle a également donné naissance à une fille de Galileo qui est désormais yearling.
 
Notes :
 
  • Hervé Morin a été associé avec Jean-Louis Tepper dans la propriété du vainqueur du Prix Edmond Blanc (Gr.3) 2012, Moonwalk In Paris, qui sera partant ce samedi dans le Godolphin Mile (Gr. 2) après avoir été acheté 310 000€ par Anthony Stroud (qui agissait pour le compte de Godolphin) aux Ventes de l’Arc 2012.
  • 6 chevaux sont déclarés à l’entrainement : trois 2 ans qui sont actuellement à l’entraînement chez Yann Durepaire, Jacques Heloury et Jean-Claude Rouget et trois 3 ans dont Childa (Prix Rose de Mai 2013) chez Stephane WattelI. Ils ont tous été élevés par Hervé Morin sauf Salai (un 2 ans de Myboycharlie chez JCR acheté aux ventes de yearling d’octobre pour 55 000€).
 
En décembre 2012, Hervé Morin nous avait accordé une interview dans laquelle il revenait sur ses deux achats du jour : Creamcake (une 1 sœur de Coquerelle, Pris Saint-Alary 2007) et Hadrians’s Waltz, une sœur de Cheshire et Bankable pleine de Pour Moi. Hervé Morin et Arnaud Poirier se remémoraient l’histoire de Literato et évoquaient le cas d’une certaine Altérité…