Première course d’inédits : J.C. Rouget dans le livre des records ?

16/01/2014 - Focus divers
Jean-Claude Rouget pourrait jouer à domicile, mais c’est à Cagnes sur Mer qu’il préfère débuter ses sujets les plus précoces. C’est ainsi qu’il remporte pour 11ème fois consécutive la 1ère course pour inédits, une épreuve qui ouvre son compteur 2014 sur l’hippodrome de la Côte d’Azur, tout comme il l’avait fait en 2012 et 2013. Par Xavier Bougon.

Un bail de 3 ans pour Joseph Allen, un habitué des pistes en sable

Le Prix Fabron est la chasse gardée du propriétaire américain qui a remis le couvert cette année après avoir enlevé les éditions 2012 et 2013. Le succès de la pouliche de Smart Strike (père, entre autres de Curlin), Verdura, née d’une mère par Storm Cat, fait suite aux victoires de Studio, le seul fils de Political Force (Unbridled’s Song) à l’entrainement en France et de de Gotham News, un fils du canadien, Awesome Again (Deputy Minister) et d’une mère, sœur cadette de War Front (fils de Danzig).

 

Joseph Allen tout sourire aux côtés de Declaration Of War après son succès dans les Queen Anne Stakes en juin 2013 lors du meeting de Royal Ascot

 

Elevés par son propriétaire américain, Joseph (Joe) Allen, natif du Bronx, ces 3 vainqueurs ont, semble t’il, des prédispositions aux pistes en sable au regard de leurs origines.
 
Notes :
Pour l’anecdote, Danzig était la propriété d’Henryk de Kwiatkowski (Calumet Farm) qui avait épousé en secondes noces la première femme de Joseph Allen, Barbara Tanner.
 
 
Un record de victoires consécutives
La première édition d’une épreuve ouverte aux 3 ans (de tous sexes) pour inédits sur la Riviera ne date que de 2004. Les pensionnaires de Jean-Claude Rouget s’y sont imposés chaque année. Tantôt baptisé Prix de Fabron, elle s’est aussi appelée Prix d’Eze puis Prix des Palmiers, tantôt sur le gazon, tantôt sur la piste fibrée, tantôt sur 1.400 m., tantôt sur 1.500 ou 1.600 m.
 
Le maître entraineur Jean-Claude Rouget pose pour la photo aux côtés de son assistant entraineur Simone Brogi, de la pouliche Verdura et de son jockey Ioritz Mendizabal (Photo APRH)
 
Avec 11 victoires consécutives dans la même épreuve, Jean-Claude Rouget semble, à ma connaissance, avoir battu un record !
En outre, avec 19 victoires, il détient également le record de nombres de victoires dans une même épreuve, le Prix de Floirac, course pour inédits disputée en novembre à Bordeaux, suivi de près par Henri-Alex Pantall avec 17 succès dans le Prix Brantôme à Angers.
 
Les sujets de Sa Majesté paloise ont même pris très souvent les accessits d’honneur comme cette année où il réalise encore un jumelé, le tableau ci-dessous le démontre :
 
 
 
Pour une meilleure visibilté, nous vous invitons à TELECHARGER LE PALMARES DU PRIX FABRON EN PDF
 
 
Précoce mais sans lendemain
Force est de constater qu’aucun des vainqueurs depuis 2004 n’a fait une carrière ensuite au plus haut niveau mais comme dit le dicton, ce qui pris, n’est plus à prendre.
 
Notes :
Pour l’anecdote, le programme hexagonal (y compris Deauville) ne propose que deux courses pour inédits de 3 ans sur les deux premiers mois de l’année !. L’an passé, JCR avait enlevé les deux.