Aujourd'hui : Doncaster
September Hit & Yearling Sale
Demain : La Teste
Grand Show Anglo
Fairyhouse - du 24/09/2019 au 25/09/2019
September Yearling Sale
Arcadia, Californie - le 25/09/2019
Santa Anita Fall Yearlings
Fairyhouse - le 26/09/2019
September Yearling Sale Part II
Timonium, Maryland - du 30/09/2019 au 01/10/2019
Midlantic Fall Yearlings
Kill - du 01/10/2019 au 02/10/2019
Orby Sale
Saint-Cloud - le 03/10/2019
Vente de Pur-Sang Arabes
Kill - le 03/10/2019
Sportsman's Sale

Oaks 2014 : Taghrooda la poésie des Bédouins

06/06/2014 - Grands destins
Partie invaincue Taghrooda au départ des Oaks 2014, Taghrooda a fait étalage de sa classe en remportant avec style le classique d’Espom pour les pouliches de 3 ans. Issue d’une lignée des Aga Khan Studs, elle offre à son père Sea The Stars une première victoire de Gr. 1 et à son propriétaire Cheik Hamdan Al Maktoum un jumelé et un troisième sacre dans la course. Par Loïc Stecher.
Taghrooda succède au palmarès des Oaks d'Epsom à Talent, Was, Dancing Rain, Snow Fairy, Sariska, Look Here, Light Shift, Alexandrova, Ouija Board, Casual Look, Imagine, Love Divine, ....
 
Sea The Stars, son nom est encore dans toutes les mémoires, ses courses et ses envolées également ! Exceptionnel gagnant de 6 Gr. 1 à 3 ans, âge auquel il resta invaincu, le fils d’Urban Sea et de Cape Cross est entré au haras irlandais de S.A. Aga Khan, Gilltown Stud en 2010, un an après ses succès dans le Prix de l’Arc de Triomphe, le Derby d’Epsom, les 2000 Guineas, les Irish Champion Stakes, les Juddmonte International Stakes et les Eclipse Stakes. John Oxx, son entraineur disait de lui «  C’est un monument des courses qu’on voit tous les 25 ou 30 ans, chaque personne se souviendra de lui. Sea The Stars est le cheval de courses parfait. Il est le point culminant du pur-sang après 300 ans d’élevage. »
 
Sea The Stars pourra-t-il égaler ou surpasser les performances au haras de son frère Galileo ?
 
Au cours de ses deux premières saisons de monte, le frère de Galileo a sailli un total de 97 gagnantes de black-type et 98 mères de gagnants de black-type dont Zarkava, Zarkasha, Alpine Rose, Vadaza, Finsceal Beo, Love Divine, Magical Romance, Straight Lass, Nebraska Tornado, Mrs Lindsay, Darinska, Casual Look, Marie Rheinberg, Albanova, Rosanara, Lady Vettori, Germance, et tant d’autres encore !
 
Les premiers produits de Sea The Stars avaient déjà montré toutes leurs classes sur les champs de courses. Ainsi, il est le père des gagnants de Groupe Afternoon Sunlight (Derrinstown Stud 1000 Guineas Trial Gr. 3), My Tatiana (CL Park Stakes Gr. 3), Sea The Moon (Fruhjahrs – Preis des Bankhauses Metzler Gr. 3) et Vazira (Prix Vanteaux Gr. 3). Le premier vainqueur de Gr. 1 n’était donc qu’une question de temps d’autant plus que Vazira et Shamkiyr se sont tous deux placés 2ème de Gr. 1 récemment et ce respectivement dans le Prix Saint-Alary et le Prix du Jockey-Club.
 
Ces Oaks d'Espom 2014 avaient été renommées Investec Oaks In Memory Of Sir Henry Cecil, course inscrite à 8 reprises au palmarès de l'immense entraîneur de Warren Place 
 
John Gosden n’avait encore jamais remporté les Oaks d’Epsom malgré un palmarès des plus flatteurs. Immense entraîneur, le fils de John Towser Gosden, a gagné en 2014 les Irish 2000 Guineas grâce à Kingman.
 
John Gosden et Paul Hanagan dans le rond de présentation avant les Oaks
 
Ce vendredi 6 juin, Taghrooda n’en était qu’à sa troisième sortie après deux victoires dont l’une récente (le 4 mai) à Newmarket dans la Listed Pretty Polly Stakes, le jour des 1000 Guineas (remportés par la française Miss France). Entraînée par John Gosden à Clarehaven Sables à Newmarket, Taghrooda est issue d’une origine des Aga Khan Studs, la famille des « E ».
 
Grâce à Taghrooda, Cheik Hamdan Al Maktoum a cherché sa troisième gagnante de Oaks d'Epsom après les victoires de Salsabil en 1990 et Eswarah en 2005 (Photo Racing Post)
 
Sa mère Ezima, par Sadler’s Wells, a été élevée par Keatly Overseas Ltd en Irlande. Elle a intégré les cours de Shadwell Stud, l’entité d’élevage de Cheik Hamdan Al Maktoum, en décembre 2008 à Tattersalls suite à une enchère de 320.000GNS d’Angus Gold, le manager de Shadwell Stud. Entraînée par Jim Bolger, l’ancien entraîneur de la mère de The Grey Gatsby (lire l’article), Ezima était déjà toute bonne puisque triple gagnante de Listed. Elle fut présentée en tant que « cheval sortant de l’entraînement » lors de sa vente en 2008, alors « consignée » par Ballylinch Stud.
 
En exclusivité, voici la photo de Taghrooda foal ! Sa mère Ezima est suitée d'une femelle par Raven's Pass en 2014. En 2012, Ezima a pouliné d'une femelle par Dansili nommée Maktaba et d'une propre soeur de Taghrooda en 2013 nommée Taqaareed (Photo Michelle Kinane)
 
La deuxième mère de Taghrooda, Ezilla par Darshaan, a elle été élevée par Park Place International. Elle est elle-même une fille d’Ezana (Ela Mana Mou) qui a été élevée et courait pour S.A. Aga Khan. Entrainée par Alain de Royer-Dupré, Ezana n’a pu gagné qu’une seule course à Rouen au moi de juillet de ses 3 ans après avoir débuté deuxième à Aubigny/Nere et une troisième place sur l’hippodrome de La Roche Posay. Durant l’automne, Ezana a pris deux places dans des handicaps parisiens sur la distance intermédiaire.
 
Pour l’Aga Khan, Ezana poulinera d’Ebaziya, son premier produit né en 1989 par Darshaan. Double gagnante de Listed et placée de Gr. 2 et Gr. 3 en Irlande, Ebaziya sera plus tard la mère d’Estimate, la grande gagnante de l’Ascot Gold Cup pour Sa Majesté la Reine d’Angleterre (lire l’article) et de trois autres gagnants de Gr. 1 : Ebadiyla (Irish Oaks et Prix Royal Oak en 1997), Enzeli (Ascot Gold Cup comme sa sœur Estimate) et Edabiya (Moyglare Stud Stakes).
 
Notes :
Ezana, la mère de Taghrooda avait quitté l’effectif de S.A. Aga Khan en 1994, alors âgée de 11 ans, après une enchère de 40.000 livres irlandaises.
Il est amusant de noter que le poulain Ebanoran, par Oasis Dream, élevé par l’Aga Khan est partant ce samedi 7 juin dans le Derby d’Epsom. Il descend de la même lignée que Taghrooda, leur bisaïeule commune se nomme Ezana … !
Al-Taghrooda est une poésie traditionnelle chantée par les Bedouins qui traversent à dos de chameau les zones désertiques des Émirats Arabes Unis dont est originaire Cheik Hamdan Al Maktoum.

On en parle dans l'article