Aujourd'hui : Lexington, Kentucky
The October Sale
Aujourd'hui : Kill
Autumn Yearling Sale
Demain : Deauville
Vente de Yearlings d'Octobre
Demain : Kill
Autumn HIT Sale
Doncaster - le 24/10/2019
Autumn Hit & Yearling Sale
Newmarket - du 28/10/2019 au 31/10/2019
Autumn Horses In Training 2019
Maisons-Laffitte - le 31/10/2019
100% Obstacle
Lexington, Kentucky - le 05/11/2019
The November Sale

Du Djebel au d'Harcourt, en passant par le Murat...

12/04/2016 - APRH

 


Même si Cheikeljack avait été un peu décevant lors de sa rentrée dans l'Omnium II (L), il y avait une certaine décontraction et des sourires pour son entourage au rond de présentation.



En piste, le fils de Myboycharlie a toujours dominé ses adversaires pour renouer avec le succès et décrocher le Prix Djebel (Gr.3) son premier titre à ce niveau.



Monté en confiance par Vincent Cheminaud et très à son aise sur ce tracé rectiligne, le pensionnaire d'Henri-Alex Pantall devrait logiquement se plaire sur le parcours deauvillais, théâtre des "poules" cette saison.



Les sourires sont encore plus éclatants après l'épreuve ! Paul Nataf (à droite) peut être heureux de son achat d'octobre 2014, aux ventes Arqana, pour 15.000 €. Les couleurs de M.et Mme Jacques Cygler seront très en vue le 15 mai prochain.



Présentée au Breeze Up Arqana en 2015, Spectre avait été rachetée, pour 40.000 €, par l'écurie MM Racing (Markus Münch). La 3 ans entraînée en Allemagne a, du coup, fait briller les couleurs de cette écurie dans le Prix Imprudence (Gr.3).



Pierre-Charles Boudot accumule les succès mais semble toujours aussi motivé ! Le crack jockey avait déjà monté la fille de Siyouni lors de l'ouverture de son palmarès à Strasbourg, le tandem franchit plusieurs paliers et reste à 100%.



Markus Münch, ancien footballeur professionnel, veille à la destinée de Spectre, qui devrait logiquement être préparée pour la Poule d'Essai des Pouliches. Comme le montre ses statistiques, il fait souvent le déplacement de Francfort avec des ambitions.



L'afasec avait également sont rendez-vous lors de beau jeudi à Maisons-Laffitte. Pierre-Charles Boudot se place au coeur du peloton de ses futurs confrères.



Vendredi, à Auteuil, le Prix Murat (Gr.2) était le temps fort d'une magnifique réunion. Après sa belle troisième place pour sa rentrée dans le Prix Troytown (Gr.3), l'entourage du champion Milord Thomas semblait impatient dans le rond de présentation.



Au même moment, dans un autre style, Guillaume Macaire donne les dernières consignes à ses jockeys !



Toujours patient dans le dos des leaders, Milord Thomas a fait bonne impression mais devra se contenter de la quatrième place. Le tenant du titre dans le Grand-Steeple Chase de Paris avait fait une performance similaire la saison passée...



Déjà impressionnant dans le récent Prix Robert de Clermont-Tonnerre (Gr.3), As d'Estruval a fait un cavalier seul sur les gros obstacles de cette "préparatoire" à notre plus beau rendez-vous !



Cela ressemble à une course parfaite pour Bertrand Lestrade et Guillaume Macaire. A la plus grande joie de l'éleveur-propriétaire du fils de Nickname, Bernard Le Gentil. Vivement la fin Mai !



A 6 ans, As d'Estruval laisse les autres stars d'Auteuil en découdre pour les places...le fils de l'excellente Ombre d'Estruval, et donc frère de Caresse d'Estruval, a de qui tenir !



Et puis, il y a des jours comme ça où tout va pour le mieux...n'est-ce pas Monsieur Macaire ! Qui signait alors son quatrième succès de la réunion !



Car 30 minutes auparavant, Device avait confirmé son talent dans le Prix de Pépinvast (Gr.3)...



Après sa nette victoire au même niveau dans le Prix d'Indy (Gr.3), 10 longueurs, le fils de Poliglote assoit sa domination sur la génération des 4 ans sur les haies et laisse son compagnon d'écurie, Politikar, à 5 longueurs.



Dixième sorties et huitième occasions de faire une belle photo de famille autour de Device.



Pour ses débuts, On The Go enlève le Prix Grandak qui peut être considéré comme une chasse gardée de l'écurie de Royan-la-Palmyre...



Première victoire pour le tandem Macaire-Reveley dans cette après-midi...



Et c'est, cette fois-ci, le "clan Papot" qui se réunit autour du tandem qui aura marqué de son empreinte ce vendredi de gala.



Raymond Lee O'Brien et Baltiko Prince ont également apporté leur contribution à la razzia des pensionnaires de Guillaume Macaire...



Pour sa première tentative sur le steeple, le fils de Balko s'est montré allant mais très appliqué pour enlever le Prix Girard, portant les couleurs de son éleveur René Tabart.



Et dans la dernière épreuve, c'est un "Macaire"qui l'emporte, Cadence d'Estruval, pour offrir un incroyable coup de cinq au maître !



Evidemment, une belle journée partagée par toute l'équipe. Bertrand Lestrade a tout donné avec la fille de Fragrant Mix pour conclure en beauté cette réunion.



Il faut savourer messieurs Guillaume Macaire et Bernard Le Gentil !



Dimanche, c'est sur le beau programme cantilien qu'il fallait se pencher, à l'image de Ioritz Mendizabal et Alessandro Botti.



Le jockey basque montait le gros handicap pour l'entraîneur Eric Saint-Martin et la casaque de d'Alaric de Murga



Et il l'a emporté de hautes luttes avec Falcolina ! La fille de Falco brise la glace à ce niveau.



Un beau dimanche qui avait débuté par le grand sourire de Delphine Garcia-Dubois, lauréate du célèbre Prix des Amazonnes réservé aux cavalières, en selle sur Sato Churyo.



Du beau monde, au rond de présentation de l'épreuve majeure de la journée : le Prix d'Harcourt (Gr.2). Son altesse Karim Aga Khan croise Matthieu Vincent et Edouard de Rothschild.



Sur la piste, le "roturier" Garlingari dépose ses adversaires dans ce lot relevé !



Le fils de Lingarri et Garlinote est un peu seul au monde dans le décor de Chantilly.



Toujours associé à Stéphane Pasquier, il confirme sa montée en puissance et franchit donc un nouveau palier avec ce groupe 2. Une semaine après l'annonce de la retraite de Cirrus des Aigles, on ne peut s'empêcher de tenter la comparaison...



Ce pourrait être un nouveau Conte de fée pour Corine Barande-Barbe qui nous offre son plus beau sourire d'éleveuse-propriétaire pour conclure cette galerie. (article à lire sur France-Sire)