Goodwood - le 31/07/2019
The Goodwood Sale
Le Pin au Haras - le 31/07/2019
National de l'obstacle
Saratoga Springs, New York - du 05/08/2019 au 06/08/2019
The Saratoga Sale

Eoline, une origine anglo-arabe à la 1ère place du Chaser Day 2016

23/06/2016 - Infos générales
Laure et Didier Giethlen ont passé beaucoup de temps à la préparation du Chaser Day 2016. Non pas qu’ils étaient organisateurs du concours mais ils étaient participants. 10h de transport aller-retour depuis le Lot ont été nécessaires pour rallier Paray-le-Monial à bon port. Mais la récompense a été au rendez-vous, leur pouliche Eoline a été couronnée meilleure femelle 2 ans AQPS dans la deuxième section. Son origine maternelle provient du stud-book anglo-arabe.

Laure et Didier Giethlen, les éleveurs gagnants à côté de leur pouliche Eoline

 

Il est intéressant d’étudier les variations des origines maternelles surtout quand celles-ci varient d’AA en AQPS en passant par l’AA de complément. C’est le cas d’Eoline. Fille de Vision d’Etat, cette pouliche AQPS possède 7% de sang arabe. Elle est le 6ème produit de sa mère, la délicieuse Qlémentine, une fille de Vidéo Rock, anglo-arabe de complément (15,33%). Inédite, cette Qlémentine a d’emblée produit une gagnante : Ugoline, une fille de Dom Alco née en 2008 et lauréate pour ses débuts chez Arnaud Chaillé-Chaillé à 4 ans sur les haies des Sables-d’Olonne. Sa sœur Boogie Woogie a presque fait de même. 2ème en débutant sur le même hippodrome en haies, la fille de Network s’est ensuite placée à Auteuil dans le Prix Leopold Bara l’an passé sous l’entrainement de François Nicolle mais s’est malheureusement tuée en 2016.

 

Revoir le passage d'Eoline au Chaser Day 2016 à Paray-le-Monial

 

Croisée à des étalons pur-sang, Qlémentine produit donc en AQPS.  Laure et Didier Giethlen avait acheté Pretty Lass, la mère de Qlémentine. Cette AA (30,60%) née et élevée par la famille Le Man dans la Vienne comptait 3 victoires et 2 places à 3 ans pour l’entrainement et la casaque de Roland Bancel. Après deux succès à Agen et Ryoyan, sa dernière victoire a surtout été obtenue à Tarbes dans le Grand-Prix des Pouliches. Fille de Fast et d’une mère par Le Gregol (une origine « de Ginestet »), Pretty Lass a « sorti » deux vainqueurs : la femelle Fantyne (Ramouncho) et le hongre Grand Bonheur (Le Criquet). La première, entrainée par Didier Guillemin était gagnante en plat à Toulouse puis en obstacle à Pau et a terminé sa carrière de poulinière dans le Gers chez la famille Agut après avoir donné deux poulains à l’élevage des Bieffes dans le Pas-de-Calais. Quant au mâle, il était lui aussi gagnant dans les deux disciplines à Dax et Castera-Verduzan pour Jean-Pierre Totain.

Plus loin dans le pédigrée mais plutôt récemment, cette famille s’est également illustrée à Auteuil par l’intermédiaire d’Ommega, un AC par Ragmar élevé par Marc et Olivier Trinquet dans le Nièvre et notamment gagnant du Prix Saint-Sauveur (Listed) à Auteuil en 2007 pour François Doumen ainsi que par Quitto Bleu, un ancien AC quadruple vainqueur sur la Butte Mortemart et 3 ème du Prix Count Schomberg (Listed) pour Philippe Peltier.

 


On en parle dans l'article