Aujourd'hui : Deauville
Vente d'Elevage
Demain : Ascot
Ascot December Sale
Timonium, Maryland - le 10/12/2019
Midlantic December Mixed & Horses of Racing Age
Kill - du 11/12/2019 au 12/12/2019
December National Hunt Sale
Cheltenham - le 13/12/2019
Cheltenham December Sale

Bon sang ne saurait mentir : Plumatic, fils de Plumania

23/03/2017 - Infos générales
Plumatic vient de dominer largement l’opposition en débutant à 3 ans, contrairement à ses parents, aujourd'hui dans le Prix Avenger à Saint-Cloud. Ses origines, par Dubawi et Plumania, ont de quoi faire rêver ses propriétaires-éleveurs, des habitués de ce genre de situation. Par Xavier BOUGON.
Plumatic, un fils de Dubawi et Plumania monté par Maxime Guyon a réalisé des débuts victorieux ©APRH
 
Frankel, Dubawi, un beau doublé à Saint-Cloud
Dimanche dernier, nous avons pu admirer la victoire d’une inédite, Lady Frankel, fille de Frankel et de Lady Vettori. Aujourd’hui jeudi, l’impression est encore meilleure avec le succès de Plumatic, un fils de Dubawi et de Plumania. Les deux protagonistes défendent l’entrainement d’André Fabre. Les deux sires actuellement les plus recherchés nous ont fait découvrir deux des prétendants aux classiques de l’année.
 
Trois débutants à 3 ans
Propriété des frères Wertheimer, Plumatic est le troisième produit de Plumania et le troisième à débuter à 3 ans. Sa sœur, l’ainée de la fratrie, Solilea (Galileo) avait débuté sur 2.000 mètres en avril de ses 3 ans terminant deuxième, d’une courte encolure, de Moi Même (Teofilo), pensionnaire de Pascal Bary et la famille Vittadini. Elle ouvrira son palmarès à Longchamp début juin sur 2.400 mètres. Elle a, depuis, rejoint le haras.
Son propre frère, Maniaco, avait également débuté à 3 ans en terminant au pied du podium d’une course pour inédits sur 2.000 mètres à Saint-Cloud. Il prendra du black-type en octobre en enlevant le Prix Vulcain (Listed) sur 2.500 mètres. Il devrait faire sa rentrée en avril.
 
Le 2 ans, Maniac (New Approach) est déclaré à l’entrainement chez André Fabre, comme toute la fratrie. Le yearling, nommé Starmaniac, est un fils de Sea The Stars.
 
Dubawi, le père de Plumatic, à Dalham Hall Stud ©Darley
 
Dubawi et Plumania, débutants à 2 ans
Pour l’entrainement de Saeed Bin Suroor, Dubawi (Dubai Millenium) avait débuté victorieusement en juin de ses 2 ans à Goodwood dans un maiden à 5 partants.
 
Plumania, la mère de Plumatic au défilé, avant sa victoire dans le Grand Prix de Saint-Cloud ©APRH
 
Sous la coupe d’André Fabre, Plumania (Anabaa) avait débuté au mois d’août de ses 2 ans à Deauville finissant au 4e rang d’une course B, le Prix du Mézeray remporté par Ana Americana. A trois ans, elle finira 3e du Prix de Diane, deuxième du Prix Vermeille puis à 4 ans, gagnante du Grand Prix de Saint-Cloud et du Prix Corrida et à nouveau deuxième du Prix Vermeille.
 
Rappelons que cette famille maternelle est entrée dans le giron Wertheimer à la suite de l’achat de Featherhill (fille de Lyphard et de Lady Berry) en 1989 pour $ 1.300.000. Elle était déjà mère de Groom Dancer, Tagel et Slew The Slewor pour ses anciens propriétaires, la famille Warner. La fratrie Wertheimer a fait naître Sea Hill (Seattle Slew), d’où Légèreté (Rahy), Icelips (Unbridled), la mère de Falco (Pivotal).