Aujourd'hui : Cheltenham
Cheltenham December Sale

Manu Nicoleau, la patience d'un permis d'entraîner

29/03/2017 - Infos générales
Débourreur et pré-entraineur au côté de sa femme Sonia à Machecoul, Manu Nicoleau possède un permis d’entrainer depuis 2008. Il a actuellement 4 chevaux sous sa responsabilité dont Princesse Made, une femelle de 5 ans qui restait sur plusieurs "bulles". Depuis qu’il l’a achetée à réclamer il y a un an, elle a enfin gagné sa course ce lundi 27 mars au Lion d’Angers.
Sébastien Martino et Manu Nicoleau posent pour la photo après la victoire de Princesse Made au Lion d'Angers
 
On peut la qualifier sans être impoli de "bête à misère", la jument de 5 ans Princesse Made a gagné sa deuxième course en 19 sorties mais surtout sa première pour son nouvel entourage. Et ce dernier n’est autre que Manu Nicoleau, installé à l’Ecurie des Chaumes avec sa femme Sonia, les débourreurs et pré-entraineurs de très (très!) nombreux excellents chevaux tels que Prince Gibraltar, Rangali, This Time, Très Blue, Goldy Espony, Goken, Blue Chagall et tant d’autres.
 
Depuis son obtention de sa licence de permis d’entrainer, Manu Nicoleau a connu plusieurs succès. Ses meilleurs souvenirs restent avec Flash Winner, une file de Footstepsinthesand, gagnant à Langon. Cette dernière avait surtout apporté un premier succès à Manu Nicoleau en tant que permis d’entrainer. Citons également le hongre Bad Miston, le cheval de cœur de Manu,  gagnant de 5 courses dont 4 en 2012. Et, avant de passer au prochain paragraphe, n’oublions pas Belle Demoiselle, une fille de Dano Mast qui a offert une première victoire à la casaque de Manu Nicoleau. Contrairement aux chevaux cités précédemment, cette pouliche était entrainée en début de carrière par Henri-Alex Pantall. Gagnante en débutant à Deauville, Belle Demoiselle est aujourd’hui poulinière pour Manu Nicoleau et le Haras du Saz.
 
Dernier succès en date, Princesse Made. Cette fille de l’étalon italien Geri (Theatrical), élevée par le Haras du Grand Lys, a gagné son handicap sur 1400m avec Sébastien Martino. Manu Nicoleau avait repéré cette jument il y a pile un an, fin mars 2016, alors qu’elle courait à Amiens à réclamer. Arrivée seulement 13e (et dernière), Manu Nicoleau s’intéresse pourtant à cette Princesse Made. Il téléphone à John Van Handenhove, l’entraineur de Princesse Made à cette époque pour lui demander si le propriétaire va défendre la jument. La voie est libre et Manu Nicoleau "poste" le bulletin de réclamation à 8.000€.
 
Programmée sur une carrière sur le sable, Princesse Made file un mauvais coton. En effet, elle est victime d’une fracture et ne revient pas en forme. Des problèmes au genou lui font défaut. "L’agriculture, c’est dur" comme dirait Sylvain Vidal ! Plus revue depuis juin 2016, Princesse Made revient à la compétition en janvier à Pornichet. Nulle part, nulle part, nulle part et… nulle part pour ses 4 premières courses de l’année, la jument a enfin gagné sa course ce lundi au Lion d’Angers.
 
Revoir la victoire de PRINCESSE MADE et la réaction de MANU NICOLEAU au Lion d’Angers
 
Note : Princesse Made n’est pas la première gagnante du permis d’entrainer Manu Nicoleau en 2017. Le poulain de 3 ans Kaydee (King’s Best) élevé au Haras du Petit Tellier, a gagné en débutant à Pornichet. Le poulain est actuellement au repos.